Un 4x4 électrique 100% français

Le fabricant de carrosseries isothermes Frappa a entamé une diversification via sa filiale Electric Car, avec un 4x4 unique en son genre.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)

Pour la première fois, le groupe familial Frappa a fait appel à un investisseur extérieur : Avenport Investment a pris une participation dans sa filiale Electric Car à la faveur d'une augmentation de capital de 1,2 million d'euros dont il a apporté la moitié. Ces fonds vont permettre à Electric Car, basé à Davezieux (Ardèche), à 60 km au sud de Lyon mais à proximité du siège de Frappa, de doubler son activité cette année.

En 2010, la jeune filiale a réalisé un chiffre d'affaires de 1 million d'euros en vendant une centaine de 4×4 électriques, le seul modèle disponible sur le marché européen, baptisé Volteis.

Ce véhicule destiné à une clientèle de particuliers et de professionnels (surveillance de plages, forêts, etc.) a été développé en interne. « Nous sommes sur un marché de niche celui des loisirs, mais nous programmons une croissance de 25 % par an les cinq années à venir », souligne Julien Torre-Frappa, président du groupe. Electric Car prévoit également de lancer fin 2011 un modèle de véhicule citadin « au design décalé », fruit cette fois d'une coopération. Par ailleurs, la jeune filiale distribue en exclusivité en France un véhicule utilitaire électrique léger de 3,5 tonnes d'origine allemande, baptisé Ecocraft®. « Sur le châssis, nous adaptons différentes carrosseries permettant de transporter des volumes de 6 m3 », précise Julien Torre-Frappa, qui insiste sur l'authenticité de sa démarche : « Je veux développer des produits eco-friendly », affirme-t-il.

De fait, le groupe s'était déjà fait remarquer en 2010 avec son « Silent Green », qui avait remporté le prix de l'innovation technique de la carrosserie industrielle. Ce semi-remorque sous azote liquide ne provoque pas de nuisance sonore et, du fait de l'azote, n'a pas d'émission de CO2 en exploitation. « Ces véhicules sont dédiés aux livraisons urbaines nocturnes, ils intéressent de plus en plus de grandes enseignes de la distribution », souligne le dirigeant, représentant de la cinquième génération du groupe créé par son aïeul, un charron, en 1845.

L'offre du groupe Frappa, fabricant de carrosseries frigorifiques et isothermes du 3,5 tonnes à la semi-remorque, s'étend aussi à la location, la réparation, le négoce de véhicules d'occasion et de pièces détachées. Le carrossier réalise encore dans son coeur de métier 90 % de son chiffre d'affaires, 30 millions d'euros en 2010, en hausse de 25 % par rapport à 2009. Néanmoins, la stratégie du groupe (150 salariés) est de se structurer autour de trois axes : l'industrie avec les carrosseries isothermes, les solutions (services et location) et l'Ecogreen avec les véhicules électriques. « D'ici 5 ans, nous prévoyons que ces branches atteignent chacune des niveaux d'activité équivalents », annonce Julien Torre-Frappa.

Ainsi, Frappa Solutions souhaite développer un réseau en propre pour commercialiser ses 350 semi-remorques en location, et déployer son offre dans la réparation, le négoce de véhicules d'occasion et les pièces détachées. Dans cette logique, une première acquisition a été réalisée en décembre 2010, Giraudon Services, à Vaulx-en-Velin (Rhône), qui répare des carrosseries de tous types. Cette société (2,6 millions d'euros d'activités, 16 salariés) apporte un nouveau savoir-faire et un relais à Lyon. D'autres reprises étant envisagées, « je n'écarte pas l'idée de faire appel à de nouveaux investisseurs pour aller plus vite », admet Julien Torre-Frappa.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 07/03/2011 à 14:40
Signaler
Bonjour à tous. On s'em....e à faire des voitures qui à mon sens non aucun avenir, et on laisse de coté la vrai solution : La voiture fonctionnent à l?hydrogène..... HIAWATHA

à écrit le 07/03/2011 à 13:09
Signaler
Le véhicule électrique est un plus pour la surveillance: par son silence. Une moto à moteur thermique s'entend à 3,5 km dans les bois. (Problème bien connu des responsables amenés à arbitrer entre les amateurs d'enduro et les randonneurs à pieds...) ...

à écrit le 06/03/2011 à 12:48
Signaler
En attendant de le retrouver sur nos terrains de chantier battu, retrouvez le sur hybrelec.fr ici : http://www.hybrelec.fr/Volteis-volteis-X2.html cordialement.

à écrit le 05/03/2011 à 17:49
Signaler
Et bien entendu il y a des prises électriques à chaque coin de bois pour recharger

à écrit le 05/03/2011 à 17:03
Signaler
Trop laid ! Comme s'il n'y avait pas de designer dans ce pays !

à écrit le 05/03/2011 à 14:38
Signaler
Echec assuré !

à écrit le 05/03/2011 à 12:17
Signaler
va + vite mon gars , va vite , tu tomberas encore + vite.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.