Mercedes délocalise aussi vers l'est

 |  | 404 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La firme de Stuttgart a inauguré ce jeudi une usine en Hongrie de 2.500 personnes. Capacités: 120.000 unités annuelles.

Mercedes délocalise aussi... vers l'est. Une première pour le célèbre constructeur allemand de haut de gamme. Dieter Zetsche, patron du groupe Daimler propriétaire de la marque à l'étoile, a ainsi inauguré ce jeudi une nouvelle usine à "bas coûts" en Hongrie, sa première en Europe de l'est. Et ce, en présence du très controversé Premier ministre Viktor Orban. 600 personnes assistaient à la cérémonie. Implanté à 70 klomètres au sud de Budapest, le site aura requis un investissement de 800 millions d'euros. La cérémonie marque le démarrage officiel de la production. La décision de s'implanter à l'est avait été prisé par le constructeur à l'été 2008.

Production parallèle à celle de Rastatt

Mercedes y commence à produire ses monospaces compacts Classe B, en attendant d'y adjoindre une version à quatre portes de sa toute nouvelle Classe A, avec des capacités de production annuelles de 120.000 voitures. Ce site travaillera en tandem avec celui de Rastatt (ouest de l'Allemagne), qui fabrique aussi les modèles de la gamme "basse". Daimler a  d'ailleurs investi également 600 millions d'euros à Rastatt. La fabrication de la dernière génération de Classe B y avait démarré en septembre dernier.

1,4 milliard d'investissement

Mercedes affirme avoir recueilli plus de 100.000 commandes pour ce véhicule à ce jour. Au total, la firme assure avoir investi 1,4 milliards d'euros pour les nouvelles Classe A et B. La Classe A sera commercialisée (en France) dans les prochaines semaines. Cette plate-forme inédite des Classe A et B devrait servir de base à la future... Infiniti (marque de luxe de Nissan) compacte, au terme de l'alliance passée entre Daimler d'un côté et Renault ainsi que Nissan de l'autre, il y a un an.

2.500 emplois créés

Le site de Kecskemét emploie 2.500 personnes en début de production et compte passer à 3.000 vers la fin de l'année. Avec les fournisseurs locaux, le nombre de nouveaux emplois directs et indirects créés sera d'environ 10.000, indique le groupe de Stuttgart. la Hongrie a fourni un certain nombre de subventions pour attirer le constructeur germanique. La Hongrie abrite aujourd'hui des usines du constructeur automobile japonais Suzuki, à Esztergom (frontière slovaque), et surtout... d'Audi, qui produit à Györ (frontière autrichienne) une grosse partie de ses moteurs, mais aussi sa sportive TT et la future version à quatre portes de la compacte A3, concurrente directe de la future Mercedes A assemblée localement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2012 à 8:01 :
Daimler ne prend pas de gros risques en Hongrie, ce n'est pas une vraie délocalisation. Les hongrois sont comme des allemands mais n'en ont pas les salaires loin s'en faut. Et poour marger confortablement sur les petits véhicules, la seule solution est de réduire les coûts de production. Renault pratique cela depuis longtemps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :