Michelin lance un vélo électrique à pneus increvables

 |   |  192  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce vélo coûtera 1.390 euros. Il sera commercialisé le 1er octobre.

Le géant du pneu français Michelin diversifie ses activités et se lance dans la production en Chine d'un... vélo électrique, aux pneus "quasiment increvables", destiné "au marché urbain et périurbain"...  français. Cette bicyclette pliable, pesant 17,6 kilos batterie comprise, a une autonomie minimum de 45 kilomètres avant recharge, a expliqué , directeur des activités Michelin Lifestyle, Christian Delhaye, lors d'une présentation jeudi à la presse, au siège du groupe à Clermont-Ferrand.

1.390 euros

Ce vélo sera vendu à compter du 1er octobre, d'abord uniquement en France et sur internet, sur le site www.michelin-ebike.com, au prix de 1.390 euros. Avec 14.000 kilomètres de pistes cyclables en France, le marché du vélo est en plein essor, avec 3 millions d'unités vendues chaque année, contre 2,5 millions de voitures. Seuls 30.000 de ces vélos sont à assistance électrique.

Filiale accessoires

Michelin Lifesytle est une filiale de Michelin commercialisant essentiellement des accessoires pour voitures, ainsi que des semelles pour chaussures de sport. Quinze millions d'objets ont été vendus l'an dernier par la filiale pour un chiffre d'affaires de 260 millions d'euros, dont 40 % en Amérique du Nord, 40 % en Europe et 20 % en Asie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2012 à 0:04 :
Dommage. On va attendre des velos chinois fabriques en France...
a écrit le 16/09/2012 à 12:21 :
MICHELIN déçoit en offrant un vélo électrique d'abord "made in china" et surtout à un prix de 1390 ? sans technologie avancée.....Du coup je pense que les pneus doivent être aussi fabriqués en Chine....pour ma part je n'achèterai pas ce vélo trop cher vu l'origine et suis navré de voir une entreprise française incapable de fabriquer en France les produits qu'elle y vend et délocalise totalement sa production...je sais on appel ça la mondialisation
a écrit le 14/09/2012 à 15:19 :
Le choc : voila le vélo avec des pneus "increvables" chambre à air - au lieu des pneus plein à mousse véritablement increvables...Le design sans commentaire...et le poids 16,2 kg sans la batterie ...pour le prix un peu de matériaux composites et une autre allure seraient les bienvenus.
a écrit le 14/09/2012 à 12:33 :
la taxation de l'électricité sera t elle comptabilisée dans la taxation progressive qu'on nous promet et dans la catégorie "superflu" ? c'est une première question. Par ailleurs, le coût de l'increvable, c'est plutôt plaisant...Enfin le côut de cette merveille me parait inabordable sur un critère purement économique...c'est destiné aux boboécolos parisien travaillant sur antenne 2- c'est bien connu, le reflet de la société française. Enfin je suppose que le vélo en lui même sera fabriqué en chine pour 150 euros l'unité, on mettra un logo michelin, les fameux pneus michelin increvables, et roule ma poule, 1000 euros dans la poche de michelin; 150 euros de fabrication ; 240 de plus pour le transport et le marketing....Ah ils sont très forts chez michelin, surtout pour prendre leurs clients pour des billes....et bien sans moi....j'ai déjà un vélo électrique acheté chez carrefour depuis deux ans, il fonctionne toujours, il m'a couté 200 euros...il n'est pas increvable, mais ce n'est pas primordial...alors cherchez l'erreur...
a écrit le 13/09/2012 à 17:13 :
Vu le prix des velos electriques en Chine (environ 300 euros), Michelin se fiche du monde. D' ailleurs je vais peut etre en faire venir un containeur , histoire de faire un peu de maille.
a écrit le 13/09/2012 à 16:26 :
1400e pour un velo electrique,ok,mais alors qu'au moins 60% soit produit en france.Sinon,c du racket et faut faire comme tout les pays un peu de protectionnisme
a écrit le 13/09/2012 à 15:20 :
Produit en Chine ? Alors... pas pour moi !
a écrit le 13/09/2012 à 14:59 :
La marque Solex qui commercialise des vélos électriques va relocaliser une partie de sa production en France. Michelin devrait donner l'exemple. C'est fou qu'on arrive pas à faire des vélos électriques moins chers ... toujours plus de marge...
Réponse de le 13/09/2012 à 18:04 :
La marge consiste à payer les banques, les assurances, le marketing, la publicité, etc. tous ces beaux métiers que notre monde moderne a inventé pour remplacer l'ouvrier pue la sueur déporté en chine. Faut savoir ce que l'on veut: ou du vélo made in France, ou des beaux spots de pub entre 19 et 20h sur toutes les chaînes !
a écrit le 13/09/2012 à 13:36 :
Idée intéressante, encore faut il que nous ayons un peu plus la mentalité des hollandais et privilégier ce moyen de transport pour ceux qui habitent en ville et travaillent en ville. Dommage qu'il soit fait en Chine. Un deal avec les villes aurait peut être pu être trouvé pour en baisser le coût et le produire en France. Vu son origine je ne l'achéterais pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :