Ford annonce à son tour des suppressions d'emplois en Europe

 |   |  174  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ford a à son tour annoncé un plan de suppression de plusieurs centaines de postes dans un communiqué publié mardi. Cette annonce fait suite une prévision de perte d'un milliard de dollars en Europe cette année publiée en juillet.

Ford inquiétait déjà après l'annonce d'une perte prévsionnelle d'un milliard de dollars en Europe pour cette année en juillet. Mais le constructeur automobile américain avait réussi jusque là à résister au mouvement de suppressions de postes entamé notamment par les constructeurs européens. C'est désormais de l'histoire ancienne. Mardi, Ford Europe a annoncé la suppression de plusieurs centaines d'emplois.

Aucun licenciement sec

Ford a tenté de rassurer en prévenant que tous les départs seraient "purement volontaires." Trois programmes seront mis en place pour réduire les coûts de personnel en Allemagne, au Royaume-Uni, et dans le restant de l'Europe grâce à une combinaison de "départs volontaires de salariés et un moindre recours aux intérimaires et aux achats de services", a précisé le constructeur. Le nombre de départs précis ne "sera pas (quant à lui) connu avant quelque mois." Les emplois visés correspondent à des potes de commerciaux et de personnels adiministratifs, selon une source citée par l'AFP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2012 à 11:05 :
En 2013 il devrait se vendre 12,5 millions de véhicules en Europe vs 16 millions en 2007. Fatalement les industriels doivent adapter leur outil de production à la demande. les 4X4 et le "premium" sont les 2 niches encore en croissance. Or Ford et plus globalement les constructeurs français ne dominent pas ces 2 segments du marché se qui accentue leurs difficultés.
a écrit le 26/09/2012 à 9:05 :
Rien de surprenant ,le diagnostic est connu :il y a en Europe 10 usines de trop ce qui représente 80.000 emplois qui sont amenés à disparaitre dans les années à venir.
Ps : il me semble que ce chiffre englobe la sous traitance.
Réponse de le 26/09/2012 à 10:44 :
Exact, les 80.000 emplois incluent la sous-traitance.
Très bonne étude Roland Berger 2012: L'automobile en Europe:
quelles réalités dessurcapacités et quels risques sur l'emploi ?.
" Le taux d'utilisation des usines européennes des constructeurs positionnés sur le milieu de gamme n'est pas soutenable à terme : sur 43 usines, 10 sont menacées de fermeture, dont 5 fortement probables et 5 autres à terme,selon évolution du marché, pour rééquilibrer la capacité à la demande ce qui représente un enjeu social estimé à,respectivement 40 000 emplois (5 usines) et 80 000 emplois (10 usines) en incluant la sous-traitance et les moteurs".
a écrit le 25/09/2012 à 22:18 :
"Les emplois visés correspondent à des potes de commerciaux et de personnels adiministratifs, selon une source citée par l'AFP."
Ah bon, ils suppriment les emplois de leurs potes, commerciaux et personnels administratifs. Drôle notion de potes. (Allez ajoutez un s pour écrire postes au lieu de potes).
Réponse de le 26/09/2012 à 0:03 :
@travailler: ils parlent de népotisme sans doute :-)
Réponse de le 26/09/2012 à 8:37 :
Touche pas à mon pote!
a écrit le 25/09/2012 à 20:44 :
Ford ? Ca existe encore ça ? Ce ne serait pas cette marque qui se jette dans le "kinetic design" pour faire branché ? Pour masquer des innovations manquantes ou à l'inverse une rationnalisation des coûts efficace qui aurait toute légimité ? Qui a un SAV complètement nul pour des voitures payées bien chères et mal assemblées ? On ne va quand même pas s'étonner que cette marque chute...
Quand on monte dans une Fiesta, on a l'impression d'être assis dans un vaisseau de Star Wars... C'est logique que la marque chute, si elle ne se base que sur une clientèle inspirée par Star Wars.
Réponse de le 25/09/2012 à 23:33 :
que ce soit ford ou un autre, l'important n'est pas la.
Le plus dangereux c'est que les autres constructeurs vont faire la même chose pour garder leur compétitivité.
le pire reste à venir; vous allez voir
Réponse de le 25/09/2012 à 23:53 :
Tout dépend de ce que vous appelez le pire. Le pire est induit par des années d'UMPS qui ont supprimé les frontières sans harmoniser les conditions sociales des travailleurs. Voilà le pire.
Réponse de le 26/09/2012 à 10:27 :
Vous oubliez que l'Europe est grande ouverte aux quatre vents de concurrence .C'est de là que vient le mal alors que partout ailleurs sévit le protectionnisme plus ou moins avoué .
Réponse de le 26/09/2012 à 11:09 :
Les allemands évoluent dans le même marché ouvert ce qui ne les empêchent pas de dominer le secteur.
Réponse de le 26/09/2012 à 11:48 :
Je lisais ces derniers jours que les ventes des constructeurs allemands sur leur territoire national étaient sensiblement égales à 50% du total soit l'équivalent de ce que nous avons en France .
L'Allemagne comme les autres subit donc la concurrence mondiale ce que confirme les difficultés de Ford et Opel .
Réponse de le 26/09/2012 à 12:12 :
Les allemands produisent sur leur sol 6,1 millions de voitures et en achètent 3 millions. En France, production de 2,3 millions, achats de 2,6 millions. Chiffres 2011

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :