BMW va produire des voitures haut de gamme au Brésil

 |   |  341  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au paradis des petits véhicules, BMW va produire dès 2014 des modèles "premium" dans l'Etat de Santa Catarina. Plus de 200 millions seront investis.

Ca y est. BMW se décide. La firme bavaroise annonce ce mardi qu?elle va construire une usine au Brésil. « Nous avons soumis un projet d?investissement pour notre nouvelle usine », a affirmé lundi Ian Robertson, membre du Directoire en charge des ventes et du marketing lors d?une rencontre avec la présidente Dilma Rousseff à Brasilia. Le constructeur germanique compte démarrer la production en 2014 pour un investissement supérieur à 200 millions d?euros. Les capacités seront de 30.000 véhicules par an, des débuts modestes, mais le marché brésilien est constitué en très grande majorité de petites voitures fiscalement favorisées ("carro popular"). Le créneau du haut de gamme est quasiment inexistant. Plus d?un millier d?emplois seront créés.

Négociations dans l''Etat de Santa Catarina

Des négociations ont lieu avec l?Etat de Santa Catarina (sud du Brésil) pour installer le site dans le région de Joinville. BMW disposera alors de 29 usines d?assemblage dans le monde. BMW fabrique par ailleurs des deux roues à Manaus, en Amazonie, depuis 2010. La firme a vendu sur place 15.214 voitures importées au Brésil en 2011 (+54%) et 5.442 motos (+55%).

Vers les deux millions

« En quatre ans, on a doublé les capacités du site américain de Spartanburg, qui exporte à 80%. En Afrique du sud, nous sommes passés d'un potentiel de 40.000 à 70.000 unités et nous exportons aussi 80% de la production. En Chine, on vient d'ouvrir un nouveau site à Tiexi. Nous accroissons notre potentiel en Russie, en Inde », expliquait la semaine dernière Ian Robertson, dans une interview à La Tribune. Le groupe BMW a écoulé 1,33 million de véhicules dans le monde sur neuf mois, soit une croissance de 8,3%. « Nous allons vers une année record en termes de ventes et de chiffre d'affaires. Nous aurons une petite progression en Europe même en 2012 », poursuivait Ian Robertson. « Nous visons plus de 2 millions de véhicules d'ici à 2016. Et on est bien partis pour (NDLR: 1,67 million de véhicules vendus en 2011) », renchérissait le Directeur des ventes.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2012 à 11:45 :
Ces firmes ( BMW, VW, Mercedes , mais aussi Toyota, Hyundai etc. qui s´installent avec succes aux 4 coins du monde deviennent immunes contres des crises economiques localisées ( Euro !!).
Ces sont des rouleaux compresseurs de l´indusutrie et difficile (impossible ) a detrôner.
Les jeux sont faits et ceux qui n´ont pas compris à tant vont plus ou moins tard disparaitre du marché. Regardez , Peugeot avait 98 % du manché de l´ Afrique farancophone, ... il y a 30 ou 40 ans.
Aujourh dui on voit encore quelques vieille 403 et 404 le reste se sont que des japonaises

a écrit le 23/10/2012 à 22:56 :
BMW et voitures haut de gamme = pléonasme
a écrit le 23/10/2012 à 15:55 :
bien joué BMW
marché en plein boum pour ce genre de marché: les brésiliens adorent la bagnole et les riches brésiliens adorent les marques européennes (allemandes devraient on sans doute dire)
en produisant sur place le cout baissera de 50% du fait de la non soumission aux taxes d'importation très élevées sur ce genre de véhicule
Le produit aura donc un marché potentiel encore plus grand que le marché actuel.
Bingo assuré
a écrit le 23/10/2012 à 14:23 :
Certainement des modèles avec motorisations flex-fuel. La réussite mondiale de BMW est impressionnante pour un constructeur présentant de nombreuses similitudes avec Peugeot !
a écrit le 23/10/2012 à 13:08 :
il faut avoir du courage,savoir faire et couilles.BMW a tout de cela.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :