Travailler moins pour gagner autant, c'est possible chez Porsche !

 |   |  476  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Porsche va réduire la semaine de travail de ses 17.000 salariés, à salaire égal. En échange de plus de flexibilité. La marque allemande de voitures de sport veut fidéliser ses salariés.

Travailler moins pour gagner autant? Chez Porsche, c'est possible. Le constructeur allemand de voitures de sport annonce ce jeudi une diminution du temps de travail de ses salariés, à salaire égal. "Porsche AG veut augmenter sa compétitivité et son attractivité en tant qu'employeur", explique le groupe de Stuttgart dans un communiqué. Le prestigieux fabricant de la 911 ose affirmer que le manque de main d'oeuvre qualifiée est criant dans l'automobile... Il lui faut donc fidéliser les salariés! Les employés de l'usine PSA d'Aulnay aimeraient en entendre autant... La baisse du temps de travail hebdomadaire compense "la pression importante" qui pèse sur les salariés, dont la productivité croît continuellement, soutient Uwe Hück, le président du comité d'entreprise de Porsche, cité dans ledit communiqué. Le temps de travail hebdomadaire des quelque 17.000 salariés de Porsche passera donc, d'ici à la mi-2013, de 35 à 34 heures.

Plus de flexibilité

Cette mesure doit permettre aux salariés de "mieux concilier travail et vie familiale", assure le constructeur de Stuttgart. En échange, les salariés ont consenti des efforts de flexibilité. Ainsi, "davantage de salariés pourront à l'avenir travailler 40 heures par semaine" en cas de besoin, selon la marque du consortium Volkswagen, qui estime que "s'assurer ainsi la flexibilité nécessaire pour le futur". Il est vrai que Porsche a de l'argent grâce à des ventes historiques! Au cours des onze premiers mois de l?année, la société a livré 128.978 véhicules à l?échelle mondiale, dépassant ainsi le résultat de toute l?année 2011 (118.868 unités)... un mois avant la fin de l?année. En novembre 2012, le constructeur allemand a écoulé 12.928 exemplaires (+38,7% ). Le mois dernier, Porsche affiche une progression dans toutes les régions. Aux États-Unis, son premier débouché, il croît de 71% à 3.865 modèles, et de 63% en Chine, son deuxième marché, à 2.919.

Marges record

"Malgré des frais de développement et des charges structurelles élevés pour les nouveaux modèles, nous tablons pour cet exercice sur un meilleur résultat que lors de l'exercice précédent ", précisait la firme en juillet. Elle avait réalisé l'an dernier le meilleur bénéfice net de son histoire à 1,46 milliard d'euros, avec en particulier un bond de son bénéfice opérationnel de 22%, à 2,05 milliards d'euros. Avec une marge record supérieure à 18%! Avec des voitures hautes performances exclusives aux prix de vente unitaires de 50.000 à 190.000 euros, il est a priori logique que le constructeur de Stuttgart affiche de solides profits, sans aucune commune mesure avec ceux de PSA ou Renault cantonnés pour l'essentiel aux petits véhicules à faibles marges. Mais encore faut-il convaincre les acheteurs de payer un tel prix... C'est pourtant le cas. Les passionnés sont même prêts à subir de longs délais de livraison pour prendre le volant de leur dernière merveille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2012 à 12:09 :
Qu?apprend t-on dans cet article ? Que les salariés de Porsche travaillent 35h (tiens eux aussi !) Et que demain ils vont travailler 34h. Et qu?en contre partie il y aura un peu plus de flexibilité. La semaine de travail pourra atteindre 40h, rien qui ne soit inacceptable, même pour un syndicaliste français
Cet article met en évidence des relations patronat/salariés très différentes de celles qui existent en France avec beaucoup plus de respect de part et d?autres. La grande différence qui existe entre nos 2 pays est le consensus social.
Les réformes allemandes que tout le monde montre en exemple ont abouti à des solutions qui ne sont pas très éloignées des notres mais le consensus social permet d?en tirer le maximum d?avantages aussi bien pour le patronat que pour les salariées.
On oublie que jusqu?en 2011, Volkswagen appliquait la semaine de 4 jours et qu?aujourd?hui le temps de travail s?articule autour de 35h/hebdo avec des variations basse et haute en fonction des besoins de l?entreprise. Les allemands travaillent plus qu?avant mais pas plus que nous. Les accords patronat/salariés sont réalisés avec intelligence et dans l?interet de tous. Ce n?est pas une bataille rangée comme chaque négociation chez nous ou chacun campe sur ses positions, incapable de faire une concession
Certes, en Allemagne, la loi est moins restrictive qu?en France mais beaucoup d?entreprises sont arrivés à des accords pas très éloigné de notre loi sur les 35h
En France, on oublie une chose essentielle sur les 35h, c?est l?annualisation du temps de travail. Il ne faut pas parler d?un horaire hebdomadaire mais du nombre d?heures annuel. Cette annualisation a apporté la flexibilité que tout le monde réclame encore de nos jours. Certaines entreprises ont instaurées des horaires de travail variable suivant l?activité.
Ce n?est pas pour rien que malgré 10 ans de gouvernance de droite, les 35h existent toujours. Les grandes entreprises ne veulent surtout pas revenir en arrière. Par contre rogner sur les avantages consentis au personnel est leur revendication. On appelle cela le dètricotage des 35h mais pas question de les supprimer. C?est le « consensus » à la française, le rapport de force et la critique systématique de chaque dispositif. Chacun ne regarde que l?aspect négatif de ce dispositif en omettant de reconnaître les cotés positifs. Bien entendu ce qui est négatif pour un camp est positif pour l?autre camp. Dans ces conditions, impossible d?avancer.

Cela dit, en Allemagne, les conditions de travail sont très variables d?une entreprise à l?autre. Cela va des accords très intéressants comme dans le groupe VW aux mini jobs. Avec une situation plus difficile à l?Est qu?à l?Ouest.

En général la comparaison avec l?Allemagne est plein de mauvaise foi. Il faut faire comme l?Allemagne, par exemple augmenté la TVA et alléger les charges sociales. Mais la réalité de la réforme allemande est un peu différente de ce que souhaiterait faire certaines élites françaises. L?Allemagne a instaurée une forme de TVA sociale pour en grande partie se désendetter et en petite partie pour alléger les charges des entreprises. La TVA est passée de 16% à 19%. Et oui, le taux de TVA allemand est inférieur au notre. C?est plus facile de le majorer. Et surtout, il reste inférieur au notre
Réponse de le 09/02/2013 à 13:32 :
gentil votre laius mais soyons factuel et BREF, la vérité ci après sur le VRAI temps de travail Allemagne vs france, article fait par une personne humble et compétente, sic: http://www.lesechos.fr/12/01/2012/LesEchos/21100-014-ECH_la-duree-de-travail-des-salaries-francais-a-plein-temps-est-l-une-des-plus-basses-d-europe.htm
a écrit le 14/12/2012 à 10:00 :
"convaincre les acheteurs de payer " à mon avis le client Porsche achète il se convainc tout seul !!!Quant à faire un parallèle avec Psa et Renault c'est aussi ridicule que de vouloir comparer Yves Rocher à Christian Dior !!!
Réponse de le 14/12/2012 à 11:51 :
J'aime cette comparaison :-)
a écrit le 14/12/2012 à 9:36 :
1% de la planète se partage 80% des richesses mais tous les haineux sur ce site qui pensent que c'est la faute des fonctionnaires ne doivent pas le savoir. Ils exploitent 1% de leur cerveau.
Réponse de le 14/12/2012 à 12:05 :
Disons que les fonctionnaires en profitent plus que les autres... et sans vraiment travailler.
a écrit le 14/12/2012 à 7:26 :
"Porsche va réduire la semaine de travail de ses 17.000 salariés, à salaire égal" Si le client sait ça, ça ne va pas durer longtemps.
Réponse de le 14/12/2012 à 9:47 :
n'importe quoi...
Réponse de le 14/12/2012 à 11:28 :
Le Sage, c'est vous qui dites n'importe quoi, vous ne savez jamais ce que vous dites d'ailleurs, pour un Sage, il y a mieux. PFF...
Réponse de le 14/12/2012 à 12:06 :
Mouais mais en même temps... n'importe quoi !
a écrit le 14/12/2012 à 7:20 :
Pas d'indication sur les salaires des ouvriers de chez Porsche plus élevés que chez Renault ou PSA. La qualité des produits allemands ne passe que par le bureau d'étude et le service qualité, mais aussi par la motivation des ouvriers en atelier et donc par un salaire plus important. Idem pour les voitures japonaises.

a écrit le 14/12/2012 à 7:00 :
Porsche m'a rendu ma fierté de mâle. Ma virilité est défaillante mais au volant de mon bolide, même coincé dans les bouchons, je suis fier. Merci monsieur Porsche, merci les ingénieurs !
Réponse de le 14/12/2012 à 11:01 :
s'il y a des gens fiers de rouler en Porsche, tant mieux pour eux. Chacun dépense son fric comme il l'entend. Je n'ai pas ce genre de préoccupation. Mais il faut aussi savoir que quand Porsche vend ses voitures à prix très élevé, l'acheteur paie le coût salarial important, plus les primes exorbitantes versées aux mêmes salariés, plus les dividendes colossaux. C'est un choix, mais je préfère payer une voiture bien moins cher, mais convenable cependant, pour rester dans les embouteillages. Et faire autre chose de ce qui reste.
a écrit le 14/12/2012 à 4:48 :
Ce qui démontre la nécessité de reintroduire une TVA Produits de Luxe à 33,3%
Réponse de le 14/12/2012 à 10:06 :
Pendant longtemps la tva à 33% s'appliquait sur les voitures de tourisme et n'était que de 19,6% sur les utilitaires .
Réponse de le 14/12/2012 à 12:01 :
Désolé mais en France il n'y aura plus que 3 taux de TVA
(5, 10 & 20%) comme demande par l'Europe.
a écrit le 14/12/2012 à 1:05 :
Ca sent le roussi pour Porsche. Les ego surdimensionnés commencent à en avoir assez de payer très cher des véhicules d'un autre âge, pour les laisser à l'abri dans un garage...Et que penser des "mas-tu-vu" qui se ruinent pour un béhème ou un auto-union dont le clinquant n'a d'égal que leur mécanique (qui n'est plus ce qu'elle était), mondialisation et standardisation des composants oblige.La bagnole allemande va suivre la courbe des Fiat, Peugeot, Ford, Opel...On comprend que Porsche adopte les 35 Heures à la française et réclame en plus de la flexibilité.
Réponse de le 14/12/2012 à 5:52 :
@JB38. Vous avez tout compris. C'est pourquoi les véhicules allemands font un tabac en Russie, en Chine, au Brésil et ailleurs (sauf en France, égalité d'abord). Le jour ou les "bagnoles" allemandes suivront la courbe de Fiat, Fiat aura disparu et Renault avec ! C'est beau de voir encore tant de candeur dans un monde qui avance et dans une France qui fait au mieux du surplace. Même avec du "m'as-tu vu" je puis vous dire que les véhicules allemands se vendraient en Russie encore 30 % de plus que le prix qu'elles valent.
Réponse de le 14/12/2012 à 8:54 :
@JB38 Les accessoires de luxes français, par exemple les sacs à main, sont strictement utile pour pouvoir survivre dans la djungle urbaine. Mais quand le sac à main va avec votre Porsche, elle avance encore mieux et votre sac est bien transporté; c'est pourtant facile à comprendre?
Réponse de le 14/12/2012 à 9:50 :
JB38 : vous avez tout compris... c'est Porsche qui a pris cette décision, pas ses salariés qui ont fait une enieme grève pour travailler moins (comme chez nous)
a écrit le 14/12/2012 à 1:02 :
Les riches sont de plus en plus riches, donc normal que les porsche se vendent !
a écrit le 13/12/2012 à 23:02 :
audi pour tous ,,,,peugeot vent plus d unite .carlos son salaire ??????
a écrit le 13/12/2012 à 21:56 :
Les rikos sont révulsés par les 35h mais achètent des bagnoles fabriquées par des salariés qui travailleront 34h semaine !!! La cohérence des "capitalistes" mondialistes va être mise à mal!
a écrit le 13/12/2012 à 18:11 :
Le luxe ne sent pas la crise ,on peut comparer Porsche a Hermès ,ou le groupe LVMH en France. Ceux qui critiquent le MEDEF devraient s'inspirer du modèle syndical de l'Allemagne
a écrit le 13/12/2012 à 18:07 :
C'est la démonstration éclatante que la qualité se vend bien et que nous devons apprendre à faire de la qualité et à innover. J'ai une Audi A3 qui 180 000 km et qui a l'air de sortir d'usine. Certes, je l'ai payé un plus cher, mais que de satisfactions. Pas de fuite d'huile comme certains véhicules dès le premier km. Dans le garage Audi, tu es accueillis comme un roi, et on te lave le véhicule à chaque passage. Ce n'est malheureusement pas la même chose chez d'autres constructeurs et même Mercedes n'arrive pas à la cheville d'Audi. J'ai aussi une Mercedes et on ne me lave pas la voiture à chaque passage. Ainsi, la dernière fois, ils m'ont changé un capteur ABS pour 135 euros et lorsque j'ai demandé s'ils lavaient la voiture comme Audi, on m'a répondu, "Oh! pour une si petite facture !" Une autre fois, ils m'ont refusé, toujours chez Mercedes, de me donner gratuitement lors d'une réparation sous garantie, une voiture de remplacement alors que j'y avais droit. Ce n'est qu'en rentrant et en relisant mon contrat de garantie que j'ai constaté y avoir bel et bien droit.
Réponse de le 13/12/2012 à 18:27 :
Merci pour ce témoignage. Cela doit dépendre de la concession ou du garage, mais il y a visiblement des schémas d'ensemble qui se dégagent ...
Réponse de le 13/12/2012 à 18:34 :
Comparer Audi à Porsche..
Réponse de le 13/12/2012 à 19:56 :
Oui comparer Audi à Porsche est justifié ... AUDI possède Lamborghini, Ducati, Audi R8V10 c'est aussi bien qu'une Porsche, AUDI TTRS c'est aussi bien qu'une Porsche ... Une AUDI RSA ou RS6 c'est mieux qu'une Porsche en habialiblité, une AUDI RS8 ca se compare à une Porsche Panamera ...
Réponse de le 14/12/2012 à 0:19 :
Mort de rire. J'ai une Audi de 11 mois qui est déjà passée 8 fois au garage (et encore, on m'a expliqué comment re paramétré les impulsionnels de vitres tout seul car cela est normal que cela ne marche pas tout le temps......). D'accord sur celle de mon collègue, on lui a simplement remplacer 2 fois la boite+embrayage a moins de 60 000 km. et une panne électronique immobilisant la voiture. En fait, le prix élevé ne semblerait pas synonyme de qualité ni de service. Pourtant c"est écrit dans les pubs des magazines .....
Réponse de le 14/12/2012 à 1:15 :
@OUIOUI

..."Beni oui oui", bien formaté par la publicité. La réalité, c'est qu'une voiture ne sera jamais qu'un tas de ferraille monté sur 4 roues qui permet de se rendre d'un point à un autre, propulsé par un petit tas d'alu au rendement déplorable. Le plaisir de conduire? Quel plaisir sur nous routes radarisées? Le vrai plaisir de piloter? Du kart à la F1, sur circuit, sur neige, en rallye, course de côte. Le reste n'est que du vroum-vroum et paraître.
Réponse de le 14/12/2012 à 9:42 :
@JB38 arretes de parler de ce que tu ne connais pas....
Le plaisir d'avoir une porsche démarre quand tu l'as regarde chaque matin dans le garage, quand tu poses tes fesses dedant et que le Flat6 ronronne...
Réponse de le 14/12/2012 à 12:08 :
Oui, c'est important l'habialiblité !
Réponse de le 14/12/2012 à 15:03 :
LOL !! Moi aussi y'aime bien l'habialiblité !! même si je ne sais pas trop ce que cela veut dire :)
a écrit le 13/12/2012 à 18:03 :
nous allons encore avoir droit aux habituels poncifs sur la merveilleuse allemagne modèle pour tout le monde, travaillant pour une société allemande, je conseille à nos admirateurs béa du modèle germanique de venir tester ici les job à 5 ou 6 euros qui font le succès de cette industrie.
Réponse de le 13/12/2012 à 18:16 :
Il vaut mieux un job à 5 ou 6 euros que pas de job du tout et ces petits jobs sont réservés aux personnes qui chez nous n'auraient même pas accès au marché du travail.
Réponse de le 13/12/2012 à 18:21 :
vaut mieux vivre en france avec le rsa et un appart gratuit que de se casser le c... a bosser en allemagne... lederlichkeit unterstutzt ....
Réponse de le 13/12/2012 à 18:24 :
Et j'ai déjà eu des propositions de jobs, mais le problème, c'est qu'elles sont bien supérieures à mon salaire actuel qui est déjà hors d'atteinte pour 98 % de la population française. Donc, je ne trouve pas de job à 5 euro /h (je suppose par h?) en Allemagne, personne m'enbaucherait sous ces conditions salariales.
Réponse de le 13/12/2012 à 23:58 :
J'ai déjà fait un boulot (en France) payé au smic horaire mais dont la charge de travail était sous évalué (distribution de prospectus). D'après mes calculs , ça faisait du 5? de l'heure.
Une fois qu'on a le dos bien cassé, je peux vous garantir qu'on se dit que ce genre de chose est indigne d'un pays développé.
a écrit le 13/12/2012 à 17:44 :
Cette annonce de Porsche groupe VW AUDI sonne comme une giffle aux pleurnichards invétérés du MEDEF ... Mme PARISOT ringuarde du MEDEF ringuard n'a pas fini d'avoir le mouchoir mouillé !!!
a écrit le 13/12/2012 à 17:42 :
Dans l'hexagone chez Peugeot on reduit les effectifs, dans le rectangle chez Porsche on demande plus de flexibilite on travail moins pour gagner autant .Que faut-il en conclure? De quoi parle t-on?
a écrit le 13/12/2012 à 17:41 :
Peut-être cet exemple fera comprendre à quelques Français que le progrès social ne se décrète pas par le gouvernement et ne se réalise pas miraculeusement après une grève. L'amélioration du niveau et de la qualité de vie ne peut (évidemment) résulter que d'une hausse de la productivité et de la performance. Cette hausse provient bien sûr des efforts consentis par les salariés, mais pas seulement : il faut aussi (entre autres) que l'entreprise et les actionnaires aient la possibilité d'accumuler suffisamment de capital, car le capital augmente la productivité du travail (je le rappelle pour ceux dont la culture économique se limite au gloubiboulga marxisant véhiculé par quasiment tout le monde dans ce pays). Et pour cela évidemment, il faut que le niveau des taxes et des prélèvements soit raisonnable. Au final, tout se tient : avec des dépenses publiques et des prélèvements modérés, le capital est utilisé de manière efficace (les entreprises en font presque toujours un meilleur usage que l'Etat), ce qui augmente la productivité, donc la richesse produite par heure travaillée, donc les revenus et le niveau de vie des salariés. Nul besoin de vociférations syndicales pour arriver à ce résultat, bien au contraire celles-ci sont presque toujours contre-productives. Même Gerhard Schröder, social-démocrate et donc situé à gauche, avait compris que "les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain qui sont les emplois d'après-demain". Pas besoin d'aller chercher bien loin les recettes du succès économique.
Réponse de le 14/12/2012 à 11:47 :
Je suis globalement d'accord avec vous (bien que me considérant comme social-démocrate, comme quoi :-)
Cependant il y a des choses a nuancer: Les syndicats ont leurs défauts, les dirigeants d'entreprise aussi, il n'y a aucune discussion ou presque dans beaucoup d'entreprises, menant alors vers le clash inévitable. L'arrogance de certains patrons, conjuguée a l'inconscience de certains syndicats paralysent certaines entreprises. On parle beaucoup des syndicats allemands, mais on devrait aussi parler du management allemand, plus ouvert en général, dans des entreprises plus souvent familiales qu'en France.

J'ajoute que la santé des entreprises, la qualité de leurs produits ou services dépendent aussi de la fidélisation des employés dont on parle dans l'article, Il suffit de voir le nombre d'intérimaires utilisés (et je pese mes mots) par PSA par exemple (et ce meme lorsque les ventes étaient bonnes), et les primes versées (la encore, meme en bonne santé les primes étaient ridicules, 20 ou 30 euros pour des années ou le personnel travaillait en heures sups tous les samedis matins), tout ca pour expliquer encore la mauvaise ambiance dans les entreprises et les soucis qui en découlent. Surtout que pour PSA, quand on voit a quoi a servi cet argent (remboursement express du pret accorder par l'Etat, aucun investissement en France, aucune stratégie a long terme, ...)
a écrit le 13/12/2012 à 17:34 :
je ne suis pas industriel mais il me semble qu'avec des produits de luxe avec donc des marges élevés il est plus facile et moins étonnant de pouvoir "bichonner" ses employés que pour un constructeur low cost comme dacia qui doit sortir un véhicule competitif à 10 euro près
a écrit le 13/12/2012 à 17:31 :
Ils peuvent ouvrir une usine en France, il y a du monde a embaucher, et déjà formé au secteur auto. Voir reprendre Aulnay cite "clefs en mains" fournis avec le personnel...
Réponse de le 13/12/2012 à 18:01 :
Personnel syndicalisé faisant greve a la moindre demande de flexibilité de la part de l'entreprise
Réponse de le 13/12/2012 à 18:22 :
les allemands n'aiment pas les syndicalistes qui detruisent leur outil de travail en expliquant que c'est la faute a sarkozy; continental en a refroidi plus d'un au passage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :