Alerte rouge pour l'industrie auto française sur ses ventes en Iran

 |   |  605  mots
Renault Tondar
Renault Tondar
Le président de la Commission des finances du Sénat, Philippe Marini, s'alarme des nouvelles sanctions américaines contre l'Iran qui vont, selon lui, affecter durement les groupes automobiles français. . "Plusieurs dizaines d'équipementiers ou fabricants de pièces automobiles risquent de ne plus pouvoir exporter ou fournir leurs produits ou services", assure-t-il. Renault reste très présent en Iran.

Le président de la Commission des finances du Sénat, Philippe Marini, s'alarme de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran qui vont, selon lui, affecter durement les groupes automobiles français. Dans une tribune transmise ce mercredi à l'agence Reuters, il appelle les autorités françaises à obtenir de la présidence des Etats-Unis une exemption pour la France ou l'engagement que les mesures prévues ne seront pas mises en oeuvre à son encontre. Evoquant le texte "13645" du 3 juin qui prévoit ces sanctions, il juge que la forte présence de l'automobile française en Iran "la place inévitablement au premier rang des victimes de cette mesure". 

Effets sur l'emploi

Si PSA a arrêté l'an dernier les transactions avec l'Iran, son deuxième débouché mondial, Renault continue avec succès la  production de sa Logan... "Les conséquences de ces sanctions pourraient être dévastatrices pour la filière automobile française", poursuit Philippe Marini. "Une telle baisse d'activité pourrait entraîner des fermetures de sites appartenant à des entreprises contrôlées par des groupes étrangers avec des effets redoutables à très court terme sur l'emploi" en France.

Plus de 100.000 Renault

Renault a écoulé  plus de 100.000 véhicules l'an dernier en Iran , essentiellement des Logan rebaptisées Tondar.  En 2011, Renault avait livré 93.578 véhicules. Le constructeur de Boulogne-Billancourt dispose d'une co-entreprise industrielle et commerciale locale. Renault possède 51% de cette société commune, laquelle "distribue ensuite les composants aux deux groupes industriels et gère les paiements", selon la firme au losange. Renault a deux partenaires sur place, Iran Khodro et Saipa qui assemblent les Tondar. 

Arrêt de PSA en 2012

Les exportations de  collections de pièces destinées aux véhicules Peugeot traditionnellement fabriqués en Iran ont été en revanche stoppées en 2012. PSA affirme qu'il s'est ainsi conformé aux sanctions internationales. Toutefois, des sources internes assurent que PSA a arrêté les flux de composants sur demande de General Motors, le constructeur américain avec lequel il a scellé une alliance fin février 2012. GM ne voulait pas que son allié soit présent dans un pays placé sur la liste noire des pays avec lesquels les Etats-Unis interdisent le moindre commerce. Soit un manque à gagner de plus de 313.000 véhicules en 2012 et, potentiellement, de plus de 400.000 unités environ en 2013.

L'Iran avait absorbé 467.000 unités du groupe PSA en 2010, 457.900 en 2011 ! La marque Peugeot s'octroyait avant les sanctions grosso modo 30% du marché local.  Il s'agissait d' « opérations très rentables », souligne une source interne de PSA.

Des accords remontant au Shah d'Iran

Il s'agissait en fait d'une très vieille implantation, qui remontait aux temps du Shah.  La firme au lion avait hérité d'anciens accords passés entre la branche britannique de Chrysler et le groupe local Iran Khodro. Et c'est en reprenant les activités de Chrysler Europe en 1978 que la firme française avait trouvé dans la corbeille de mariée les fournitures de pièces pour le modèle Hillmann Hunter de 1966, un véhicule créé par le groupe britannique Rootes devenu entretemps Chrysler UK. Ouf!

La Hunter a été assemblée sous licence jusqu'à une date récente par Iran Kodro sous le nom de Paykan depuis la fin des années 60, avec une intégration locale de plus en plus forte. Tout en continuant à livrer des pièces pour la Paykan, Peugeot a progressivement ajouté sa 405 (de 1985), laquelle a relayé in fine la Paykan dans le rôle de berline nationale. La firme tricolore a aussi introduit sa 206, notamment dans une version spécifique à quatre portes et coffre séparé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2013 à 16:05 :
Montebourg va certainement téléphoner à Obama pour lui dire que c'est impossible ! quelles mesures de rétorsions va t il mettre en oeuvre contre les Américains ?
a écrit le 28/06/2013 à 17:38 :
Je pense que d'autres constructeurs Auto sont sanctionnes de meme et pas seulement les francais.Les sanctions internationales contre l'Iran doivent etre respectees c'est clair mais ils faut aussi que les francais apprennent a diversifier leurs produits et Clients de facon a reagir promptement en cas d'embargo international. Nos strateges politiques et enarques ont un probleme voila tout.
Réponse de le 07/07/2013 à 10:16 :
Internationales les sanctions ? L'Amérique du nord et de l'Europe et ça s'arrête là. Cela fait un baille que le conseil de sécurité ne cautionnent plus les sanctions unilatérales qui ne sont qu'une guerre économique. Seule la première vague est internationale. Toutes les autres sont, comme dire, l'acte de guerre d'une nation contre une autre.
Il y a eu plus de cent vingt nations à une conférence internationale sur le droit nucléaire organisée à Téhéran. Pour ceux-là, l'Occident se fourvoie. Une fois de plus.
Réponse de le 26/07/2013 à 15:19 :
Internationales ca implique juste que plusieurs nations participent.
a écrit le 27/06/2013 à 14:15 :
Si vous saviez tous que l'on perd en terme de marché : Iran, Russie, Arabie saoudite, Libye (qu'on a foutu en l'air), Algérie, Venezuela, Syrie (qu'on est entrain de foutre en l'air), Chine, Corée du Nord, Bolivie, Biélorussie...
Tous ces pays aurait pu être notre chasse gardée avec des contrats mirobolants et des exportations à faire fonctionner notre industrie pour 1 siècle encore.
Malheureusement on nous a arraché notre souveraineté et elle doit se planquer entre le Sinaï et le Golan...
Eh oui on décide pour nous et tous nos politiciens sans exception (Droite, gauche, extrême droite, extrême gauche) l'on accepté sous peine de sauter.
a écrit le 27/06/2013 à 12:42 :
la technologie automobile n'est pas de pointe. Qu'attend-on pour envoyer les Américains s'occuper de leurs nombreuses casseroles ?
a écrit le 27/06/2013 à 10:25 :
Bientôt, les voitures Américaine remplaceront Made in France
En effet, le changement , c'est maintenant !
Avec un président normal, ce n'"est pas anormal que tout cela nous arrive !
Youpy
a écrit le 27/06/2013 à 10:00 :
En fait, cela ne dérange pas l'Administration américaine d'impacter durement l'industrie française. Pour sa part, le Gouvernement français se préoccupe en général assez peu des industriels français, et se contente de constater les licenciements et les fermetures d'usines.
Réponse de le 28/06/2013 à 13:49 :
Si c'était vrai, il aurait constaté au moins deux fermetures en plus chez Renault en particulier ! L'Etat et Renault et PSA essaye de conserver ce qu'ils peuvent en France, sachant que la plupart des commentateurs ici préfèrent priver l?industrie française de clients en achetant allemand ou coréen.
Réponse de le 29/06/2013 à 7:26 :
en achetant des véhicules allemands ou coréens, on fait travailler des entreprises françaises ensemblier et sous-traitantes... Les constructeurs automobiles sont prinsipalement des asembleurs de systèmes concus et fabriques par leurs sous-traitants!
a écrit le 27/06/2013 à 9:35 :
"il appelle les autorités françaises à obtenir de la présidence des Etats-Unis une exemption pour la France ou l'engagement que les mesures prévues ne seront pas mises en oeuvre à son encontre."
il me semble qu'il y'a une ereur dans cette phrae. il veut dire " la presidence du CRIF " non ?
Réponse de le 27/06/2013 à 12:35 :
bien répondu !

D'ailleurs tout le monde sait que le problème n'est pas le nucléaire !
Mais la non reconnaissance de l?Israël par l'Iran.
On ne peut pas dire que les juifs est responsable de tous les maux de la terre !
le Français de base a sa responsabilité dans cette affaire laissant CRIF prend la décision à sa place !

a écrit le 27/06/2013 à 7:27 :
On voit pas trop l'intérêt pour PSA de ce rapprochement avec GM, qui le contraint à respecter à la lettre la politique extérieure US. C'était pas le moment de perdre 300.000 ventes de véhicules.
On peut s'inquiéter des conséquences de l'accord de libre échange en cours de discussion entre Europe et US. Le problème de l'exception culturelle française, dont tout le monde se fout sauf les intermittents du spectacle, masque des enjeux beaucoup plus stratégique en matière de souveraineté, ou d'agriculture notamment (OGM, élevages aux hormones, privatisation des semences, pesticides tueurs). Inquiétant tout cela...
a écrit le 27/06/2013 à 1:40 :
voilà où nous mène l'aplat-ventrisme devant les états-unis. D'autres constructeurs européens sont présents en Iran, dont les activités ne sont pas menacées. L'alliance GM-PSA tombe au mauvais moment...
Réponse de le 27/06/2013 à 12:37 :
En fait l'objectif de GM était de neutraliser PSA pour écouler sa marque en difficulté de OPEL !!!

et CRIF a prété du pain à AIPAC dans cette affaire comme on dit chez les Perses
a écrit le 26/06/2013 à 21:21 :
Je vais faire une réponse stupide mais je l'a fait quand même : Renault se fiche bien de l'ouvrier Français alors son problème en Iran ON S'EN FOUT
Réponse de le 28/06/2013 à 13:46 :
Si Renault se foutait des ouvriers français, ca fait longtemps qu'il aurait fermé 2 usines de plus !!!
a écrit le 26/06/2013 à 21:14 :
dommage ! que la FRANCE est toujours sous les ordres des usa ...!
La FRANCE et l'IRAN sont 2 peuples qui s'aiment , la FRANCE doit penser à ses marchés d'automobiles , l'IRAN est un client très important pour la FRANCE .
a écrit le 26/06/2013 à 21:04 :
Obtenir l'autorisation des USA pour vendre quelque part? On marche sur la tête!
a écrit le 26/06/2013 à 20:35 :
Des emplois perdus en France, des clients fidèles aux marques françaises perdus, et en plus ils s'agissaient "d'opérations très rentables", alors que les choses ont toutes les chances de s?arranger avec le départ de M. Ahmadinejad. L'Iran est un pays au potentiel largement aussi important que celui de la Turquie, et les constructeurs français y sont déjà bien implantés. Alors les desiderata de GM ou des USA qui eux vendent sans vergogne du matériel militaire aux dictatures locales qui financent les groupes salafistes les plus radicaux .... Le gouvernement français doit soutenir nos constructeurs nationaux.
a écrit le 26/06/2013 à 20:04 :
On doit continuer de les suivre les ricains ou on leur dit une bonne fois ce qu'on pense d'eux ?
Réponse de le 27/06/2013 à 22:25 :
c'est bon nos senateurs ce reveillent...ils ont bien dormis-avec l'arrét des exportations de piéces peugeot vers l'iran psa est en grande difficulté- comme d'hab gauche ou droite ils sont tous dans leur bulles

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :