PSA confirme sa réduction de production sur son site de Poissy

Le constructeur automobile a réaffirmé sa volonté de fermer l’une des deux lignes de production de la 208 d’ici à 2015.
Aucun licenciement n'est envisagé mais 400 intérimaires sur les 880 présents sur le site partiront. (Photo : Reuters)
Aucun licenciement n'est envisagé mais 400 intérimaires sur les 880 présents sur le site partiront. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Déjà évoqué fin janvier, le passage en monoligne dans l'usine de production de la 208 à Poissy a été confirmé par PSA. Cela se traduira par l'arrêt d'une des deux lignes de montage "sans impact sur la main d'œuvre de production" a déclaré la direction du groupe automobile.

Selon ce projet, la production de la 208 serait transférée sur une seule ligne qui produit actuellement la C3 et la DS3 et dont la cadence augmenterait de 45 à 52 véhicules par heure pour "arriver à un taux de capacité de production de 100%" dans l'usine.

"Cette optimisation industrielle n'aura aucun impact sur la main d'œuvre de production", a assuré un porte-parole de la direction du site.

684 postes touchés

Les salariés concernés seront reclassés ou bénéficieront de mesures de départs volontaires. 550 personnes devraient ainsi être reclassées sur la ligne 1 pour "augmenter la cadence" de la production de la DS3, la DS3 cabriolet et la C3, modèles pour lesquels "la demande commerciale est très forte". Quelques autres seront aussi reclassés sur la ligne 2 qui produira encore des 208.

En revanche, si aucun licenciement sec n'est envisagé, il y aura bien réduction des effectifs avec le départ prévu de 400 intérimaires sur les 880 présents sur le site, en raison, selon le constructeur, "des prévisions pour 2014 qui restent relativement basses".  Le groupe justifie ces réductions de la masse salariale par la nécessité de faire des économies dans un contexte difficile. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 15/02/2014 à 22:36
Signaler
... la famille Peugeot, exilée fiscale en Suisse, fait tranquillement du ski du côté de Lausanne...

à écrit le 13/02/2014 à 18:05
Signaler
C'est juste pour des économies ou est-ce que la production va baisser aussi ?

à écrit le 13/02/2014 à 15:10
Signaler
Il faut s'y faire: l'industrie ne plait plus en France.....on préfère sans doute des chômeurs!

à écrit le 13/02/2014 à 14:34
Signaler
Déjà que les postes d' intérim n'augmentent plus depuis un an et demi, voilà qu'on va les réduire ! Ça promet pour 2015... Merci le redressement productif !...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.