L'Europe, gouffre financier pour GM et Ford

 |   |  560  mots
La toute nouvelle Mustang de Ford
La toute nouvelle Mustang de Ford (Crédits : DR)
Les deux constructeurs américains perdent toujours beaucoup d'argent en Europe. Ford réduit ses déficits au premier trimestre sur le Vieux continent. Mais GM les accroît.

Les américains ont du mal en Europe. Ils y perdent de l'argent...chroniquement. Ford a encore affiché sur le Vieux continent au premier trimestre une perte avant impôts de 194 millions de dollars (150 millions d'euros). Soit une marge négative de 2,5%. Certes, c'est moins qu'au premier trimestre de  l'an dernier (425 millions de dollars) et le chiffre d'affaires s'est accru d'1,2 milliard à 7,8 milliards. Il n'empêche.

GM a, pour sa part, carrément doublé ses déficits sur le Vieux continent. Il y a enregistré une perte trimestrielle de 284 millions de dollars (220 millions d'euros), contre 152 millions un an plus tôt. Le mastodonte de Detroit (Michigan) a dû provisionner 400 millions de dollars (310 millions d'euros), notamment pour sa énième restructuration en Europe et le retrait de sa marque Chevrolet, qu'il a poussée avant de faire-volte-face!

3,36 milliards de pertes en deux ans

Ford avait affiché une lourde perte sur le Vieux continent dans l'ensemble de l'année 2013. Le groupe auto de Dearborn y avait perdu (avant impôts) 1,61 milliard de dollars (1,24 milliard d'euros), dont 571 millions sur le seul dernier trimestre. Certes, cela représentait déjà une petite amélioration par rapport au 1,75 milliard de déficit en 2012. Mais, 3,36 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) en deux ans, ça fait beaucoup, quand même!

Ford perd de l'argent depuis 2011 sur le Vieux continent, après de solides profits en 2007-2008 (bénéfice avant impôts de 2 milliards de dollars sur deux ans). L'an passé, la firme de Dearborn avait affiché une marge négative de 5,8%. Le constructeur perdait 1.200 dollars (900 euros) par voiture en Europe, selon les calculs d'une université allemande.

Le groupe dirigé par Alan Mulally  prévoit de fermer en fin d'année son vieux site belge historique de Genk, qui emploie 4.300 personnes et fabriquait jusqu'ici la gamme moyenne supérieure du constructeur sur le Vieux continent. Par ailleurs, Ford a fermé en Grande-Bretagne l'été dernier son usine d'assemblage de Southampton (utilitaires) ainsi que des ateliers d'emboutissage du site de mécanique de Dagenham. Soit 1.400 suppressions de postes supplémentaires.

GM déficitaire depuis plus de dix ans

GM, qui est principalement présent en Europe à travers sa filiale allemande Opel,  est pour sa part déficitaire structurellement depuis... plus de dix ans en Europe. Un vrai gouffre! Il a décidé d'arrêter prochainement la production dans son usine allemande de Bochum.

Heureusement, Ford et GM gagnent de l'argent sur le marché nord-américain, qui cartonne. Mais ces profits reculent. Ford y a affiché un profit trimestriel avant impôts de 1,5 milliard de dollars (1,15 milliard d'euros) au premier trimestre - en baisse sensible. GM y a enregistré un profit de 557 millions (430 millions d'euros), trois fois moindre que celui d'une année auparavant.

Le résultat net total de Ford au premier trimestre frise du coup le milliards d'euros (770 millions d'euros), en fort recul par rapport au 1,6 milliard des trois premiers mois de 2013. Mais l'entreprise à l'ovale bleu reste tout de même  largement profitable. General Motors a connu en revanche  son pire trimestre depuis son retour en Bourse il y a un peu plus de trois ans, payant au plus fort les rappels tardifs de millions de véhicules associés à 13 morts qui le secouent depuis février. Son bénéfice net sur les trois premiers mois de l'année a plongé de 85,5% à 125 millions à peine (95 millions d'euros)!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2014 à 11:12 :
C'est çà prenons les américains pour des idiots!
J'ai travaillé avec les américains, et il y a deux règles mortelles chez eux dans le business, et qui ne sont jamais appliquées en Europe entre autres:
Quand tu dépasses un budget et êtes en retard t'es tout simplement viré.
Quand il faut arrêter de perdre de l'argent c'est a effet immédiat quelque soit ton poste et ton activité . Chevrolet est parti et Ford partira aussi.
Alors continuez de croire tous comme des naïfs qu'ils vont faire faillite et qu'on va se débarrasser d'eux ici en Europe. Les citrons c'est nous.
Si le monde cesse d'acheter GM, Ford, Marlboro et Coca cola, là on les met dans la merde, c'est sur.
Réponse de le 28/04/2014 à 17:33 :
Ils ont déjà fait faillite, et c'est le contribuable qui les a sauvés...
a écrit le 28/04/2014 à 11:12 :
C'est çà prenons les américains pour des idiots!
J'ai travaillé avec les américains, et il y a deux règles mortelles chez eux dans le business, et qui ne sont jamais appliquées en Europe entre autres:
Quand tu dépasses un budget et êtes en retard t'es tout simplement viré.
Quand il faut arrêter de perdre de l'argent c'est a effet immédiat quelque soit ton poste et ton activité . Chevrolet est parti et Ford partira aussi.
Alors continuez de croire tous comme des naïfs qu'ils vont faire faillite et qu'on va se débarrasser d'eux ici en Europe. Les citrons c'est nous.
Si le monde cesse d'acheter GM, Ford, Marlboro et Coca cola, là on les met dans la merde, c'est sur.
a écrit le 26/04/2014 à 17:21 :
pour nous aussi, c'est un gouffre financier: on se retrouve nu et cru !
a écrit le 26/04/2014 à 16:41 :
Merci de pointer la justesse de l'action stratégique des entreprises françaises de l'automobile. Le déclin américain n'arrivant pas sans action extérieure. Cependant la suite de l'article n'est pas exact. Ni Ford, ni GM ne gagnent d'argent. Le premier pour une présentation comptable qu'il devra bientôt réviser et l'aide appuyée de fonds qui l'ont allégé d'usines, d'engagements revendeurs, de segments d'actifs de sous-traitance, de dettes transformées en investissements. On sait à peu près comment Ford a évité la faillite mais rien de ses engagements hors bilan qui correspondent à des contreparties secrètes. Pour GM c'est plus simple, si certaines méthodologies sont identiques, l'essentiel correspond à une dette des retraites déportée et sortie du bilan "officiel". On fait semblant de croire que ce "Bad GM" n'existe pas puisqu'il serait "roulé" jusqu'à extinction. Pratique. Mais pas comptable ni comparable si l'on veut évaluer ces constructeurs avec des entreprises françaises par exemple. Les américains ont vécu du pillage de la technologie européenne avec la création (récente) de leur pays, il n'est pas certain que cette industrie automobile subsiste. La réflexion peut surprendre, elle ne surprend pas les spécialistes.
a écrit le 26/04/2014 à 13:42 :
Opel et Ford, de très mauvaises voitures, c'est pas par hasard que leurs ventes s’effondrent, notamment en France où les deux marques boivent la tasse, au profit de PSA et de Renault.
Réponse de le 27/04/2014 à 14:06 :
Les Ford Focus et Fiesta sont loin d'être de très mauvaises voitures .
Vos propos ne peuvent en aucun cas se démontrer .
La Fiesta ST n'a-t-elle pas été élue sportive de l'année ?
Et leur moteurs Ecoboost n'ont-ils pas été élus meilleurs moteurs ?
Je pense plutôt qu'ils leur manquent de nouveaux modèles .
Il est clair que face aux bons produits français la concurrence notamment VW est en train de souffrir .
a écrit le 26/04/2014 à 11:21 :
L'Europe est un marché difficile on mesure mieux la réussite de nos constructeurs, néanmoins des constructeurs tels les coréens et les japonais semblent réussir avec des fortunes diverses, eux qui pourtant viennent de marchés nationaux presque complètement fermés à nos produits automobiles, il faudrait peut-être mieux leur faire sentir.
Réponse de le 26/04/2014 à 11:56 :
+1, boutons les coréens et les nippons hors de l'Europe !!!
Réponse de le 26/04/2014 à 14:28 :
oui que les japs et les coreens ferment leurs usines en france, grande bretagne, tcheky et slovaquie.
c'est une bonne idée...pour faire monter le chomage
a écrit le 26/04/2014 à 9:15 :
GM et Ford ne sont pas des lapins de 3 semaines :
faut se méfier des jeux d’écritures qui consistent à présenter des chiffres bidonnés pour pleurer des aides
faut aussi se méfier des jeux d’écritures qui consistent à transférer les résultats vers des paradis fiscaux ...
en France les dirigeants de Renault et PSA ont une expertise dans ces combines, les politiciens se font soit manœuvrés comme des perdreaux de la veille ... soit sont complices et mangent au râtelier.
a écrit le 25/04/2014 à 23:51 :
Qu'ils arrêtent de nous faire des voitures moches et obsolètes et peut être qu'on achètera leurs cercueils roulants...
Réponse de le 26/04/2014 à 5:55 :
? pas construire de petits véhicules économiques tout en étant " full equip" et confortables ..... La technologie est là non ?
Réponse de le 26/04/2014 à 12:21 :
Incompréhensible votre message, impatiente ? Il doit manquer le début.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :