Fiat Chrysler et le japonais Mitsubishi se rapprochent en Amérique du nord

 |   |  577  mots
Sergio Marchionne, patron de Fiat Chrysler
Sergio Marchionne, patron de Fiat Chrysler (Crédits : Reuters)
Fiat Chrysler et Mitsubishi Motors (MMC) ont annoncé ce mardi un accord. Le constructeur nippon va fournir pendant cinq ans des petites voitures à l'américain Chrysler qui les commercialisera au Mexique. D'autres accords complémentaires pourraient suivre.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et le japonais Mitsubishi Motors (MMC) ont annoncé ce mardi un accord industriel. Le constructeur nippon va fournir pendant cinq ans des petites voitures à l'américain  Chrysler qui les commercialisera au Mexique à partir de novembre prochain. Ces véhicules, vendus en Europe sous le nom de Mitsubishi Space Star, sont produits en Thaïlande depuis avril 2012. Il s'agira pour le Mexique d'une version spécifique à quatre portes et coffre séparé.

MMC cherche depuis longtemps des partenaires pour partager les coûts de ce modèle  établi sur une nouvelle plate-forme et saturer les capacités industrielles du site thaïlandais. Des discussions avaient eu lieu naguère avec PSA, qui aurait pu aussi vendre ce véhicule en Asie, mais  celle-ci s'étaient soldées par un échec. La fabrication de ces véhicules pour Fiat Chrysler permettrait à MMC d'améliorer la compétitivité de ces petits modèles et de réaliser enfin des économies d'échelle.

Accord aussi dans les pick-ups?

Le journal des affaires japonais Nikkei affirmait la semaine dernière que FCA vendrait aussi cette Mitsubishi en Asie. Mais, à ce jour, seul l'accord concernant le Mexique a été annoncé. Le magazine spécialisé Automotive News assurait début juin, pour sa part, que Mitsubishi fournirait par ailleurs à Fiat des picks-ups  L200, également construits en Thaïlande. Ce qui permettrait à la division Fiat Professional de disposer enfin d'un pick-up de taille moyenne. Le pick-up Mitsubishi-Fiat de 2016 se destinerait aussi bien à l'Europe qu'à l'Amérique du sud, selon Automotive News.

Mitsubishi Motors et... Chrysler se connaissent. L'américain a été longtemps actionnaire du japonais. Leur coopération technique, industrielle et commerciale remonte aux années 80. Puis le consortium Daimler-Chrysler a même carrément pris le contrôle du japonais au début des années 2000. Mais l'état catastrophique de MMC à cette époque et les difficulés de l'ensemble Daimler-Chrysler lui-même ont fait avorter ce rapprochement. MMC n'a plus de liens avec Chrysler depuis 2005. Et, revendu par l'allemand Daimler, passé par une quasi-banqueroute en 2009, Chrysler a été racheté récemment par Fiat. Il a fusionné en début d'année avec le turinois. 

Les actionnaires de Fiat Chrysler devraient valider formellement la fusion entre le constructeur italien et sa branche américaine par un vote début août, a déclaré lundi Sergio Marchionne, patron de FCA. Ce calendrier devrait permettre l'introduction de Fiat Chrysler Automobiles à Wall Street avant la fin de l'année, comme prévu.

MMC a passé des accords avec Renault

Le japonais MMC affirme qu'il ne cherche pas d'alliance stratégique globale et préfère des accords industriels ponctuels. Mitsubishi Motors, qui a rétabli ses finances, a longtemps négocié une grande alliance avec PSA, à qui il a fourni des véhicules électriques et livre encore au compte-gouttes des 4x4. Mais l'alliance a échoué en 2010. MMC et PSA exploitent toutefois toujours ensemble une usine en Russie.

En novembre dernier, MMC a passé par ailleurs des accords avec l'Alliance Renault-Nissan, qui étendent le partenariat historique sur des échanges de voitures avec le seul Nissan. Les accords prévoient que Renault produira dans son usine coréenne de Busan un futur modèle - le remplaçant de l'actuelle Renault Latitude -, qui devrait être commercialisé en Amérique du nord par Mitsubishi. Par ailleurs, les négociations continuent sur l'utilisation  éventuelle par MMC de la plate-forme Renault-Nissan pour les voitures de gamme compacte.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :