PSA abandonne l'Hybrid Air, sans solution de rechange

 |   |  549  mots
L'hybrid air devait révolutionner les motorisations hybrides.
L'hybrid air devait révolutionner les motorisations hybrides. (Crédits : PSA)
Le groupe n'a pas trouvé de partenaire pour financer cette technologie. Désormais, PSA ne dispose plus de stratégie claire sur les motorisations vertes. La question de sa capacité à investir massivement dans de nouvelles technologies est posée.

Peugeot a-t-il encore une stratégie dans le domaine des motorisations? Rien n'est moins sûr depuis que la presse se fait l'écho d'un abandon de sa technologie hybride à air comprimé. D'après le journal Les Echos, le constructeur automobile français aurait renoncé à se lancer dans cette aventure faute de partenaires pour financer un investissement évalué à 500 millions d'euros.

Le père de cette technologie a quitté le groupe

En l'absence de perspectives, l'ingénieur qui avait élaboré ce procédé technique aurait "discrètement" quitté l'entreprise fin septembre, toujours d'après le quotidien économique. Malgré des discussions avec Ford, avec qui PSA travaille en bonne intelligence dans les motorisations diesel, aucun accord n'a pu être conclu. Pas plus avec DongFeng, l'actionnaire chinois de PSA pourtant intéressé. En réalité, il semblerait que l'hybrid air ait souffert d'un manque d'allant en interne. Ainsi, Philippe Varin n'avait pas posé cette innovation en tête des priorités de développement R&D du groupe en raison de ses préoccupations budgétaires. Le changement de direction a tout bousculé... Aujourd'hui, la question de la stratégie de PSA dans les motorisations est un vrai sujet de préoccupation.

Impasse sur l'électrique, échec de l'hybride diesel

Alors que l'ensemble des constructeurs automobiles mondiaux misent sur des technologies vertes de type hybride ou le tout électrique, PSA semble totalement en panne... Le groupe a totalement fait l'impasse sur la voiture électrique se contentant de proposer des modèles achetés à Mitsubishi. Et son hybride diesel, jadis porté aux nues, serait désormais condamné à horizon 2017. Pour Yann Lacroix, analyste automobile chez EulerHermes, le groupe ne repartirait néanmoins pas totalement de zéro s'il souhaitait se relancer dans l'hybride.

"Le choix de l'hybride diesel permet à PSA de maitriser la technologie de la motorisation hybride. Le groupe ne redémarre pas de zéro dans le développement d'une nouvelle motorisation essence", expliquait récemment l'analyste à La Tribune.

Lire aussi: Diesel ou essence: pourquoi les constructeurs français font semblant d'hésiter

Mais le pire est à venir. L'avenir des motorisations diesel est en effet plus que jamais en sursis en Europe. Le diesel n'est d'ailleurs plus disponible sur les voitures d'entrée de gamme de type C1 ou 108, qui représente la moitié du marché automobile européen en volume. Enfin, le diesel est totalement absent des pays à forte croissance où PSA est présent, notamment la Chine devenue son premier marché devant la France avec 700.000 immatriculations en 2014. Impossible donc de continuer à investir sur cette technologie dont le marché est de plus en plus étroit.

Le downsizing pour des moteurs essence compétitifs

Il reste donc l'essence où le groupe mise sur le "downsizing" qui permet de produire des moteurs moins gros mais plus puissants. "Depuis une dizaine d'années, il y a eu un vrai progrès technique sur les motorisations thermiques et le développement de moteurs 3 cylindres. On trouve également des moteurs 4 cylindres de moyenne cylindrée qui développent 260 chevaux", explique Yann Lacroix.

Cette situation montre combien PSA manque cruellement de taille critique pour assumer des investissements conséquents. La question d'un approfondissement de son partenariat avec DongFeng est sur la table, avec le risque d'accroître sa dépendance vis-à-vis de sa maison-mère...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2015 à 9:40 :
Psa abandonne l'hybride diesel parce qu'il ne réponds pas aux normes euro 6, un comble alors qu'on nous rabâche que ce carburant ne pollue plus ! en comparaison la prius 1 était et est toujours conforme à cette norme....Conclusion : hybride diesel de PSA = enfumage.
Réponse de le 23/01/2015 à 9:34 :
Vous semblez ne pas connaître grand c chose à la technique. Le diesel pollue, comme tout carburant fossile. Des véhicules diesel qui passent la norme Euro 6 sont simplement équipée de systèmes de dépollution (FAP, système de réduction des NOx), et ça coute 2000 € environ par véhicule. Si Peugeot ne passe pas la norme Euro 6 avec ses hybrides diesel, c'est soit qu'ils n'ont pas été capables de dépolluer ces véhicules pour des raisons que je ne connais pas (ils le font sans problème sur leurs diesels classiques), soit ils estiment que rajouter 2000 € à un véhicule hybride déjà cher, ça fait trop...
a écrit le 20/01/2015 à 11:17 :
Juste besoin de 500 millions pour rendre viable le projet Hybrid Air aux avantages indéniables. Quand on voit que l'Etat est capable de jeter 800 millions cash plus tout les coûts inhérents en abandonnant la mise en oeuvre de l'éco-taxe prévue depuis 2006... Il est étonnant que l'économie tourne encore un peu tant l'Etat fait tout pour la briser... sauf dans les communiqués bien sûr...
a écrit le 18/01/2015 à 18:19 :
je ne comprends pas les choix faits par Mr Tavares. Il a des décisions de comptables mais pas de stratège ou technicien!!!!
je peux vous dire (je connais pas mal de monde en interne chez PSA) les projets innovants sont là depuis longtemps mais la direction ne veut rien débloquer.....
moteur à compression variable 1,5 245cv 6l/100 cf mce vrci
moteur hybrid electrique prototype en chine depuis 4 ans
moteur hybrid air plus (10 15km possible mais verin et bonbonne plus grande)
4 roues motrices avec suspension hydraulique 1990 (BX et 405)
bva double embrayage crée à valenciennes en attente de fonds depuis 4 ans
c'est terrible on a des super ingénieurs mais des patrons plus comptables mais pas du tout innovants
a écrit le 13/01/2015 à 17:14 :
PSA a certaines compétences dans les vélos, ils pourraient se lancer dans les vélomobiles assistés électriquement. Un vélomobile en dessous de 3k€ et je le prends de suite.
a écrit le 13/01/2015 à 9:44 :
Je ris beaucoup de voir les constructeur de solutions hybride comme golf plug in avancer des chiffres à 1l et des brouettes quand dans la réalité tous les essais ne parviennent pas à descendre en-dessous des 6l avec des pointes à plus de 10 L. Marketung quand tu nous tiens!
Réponse de le 13/01/2015 à 10:15 :
Ce n'est pas du marketing c'est juste l'utilisation de failles dans le système d'évaluation des moteur.
Réponse de le 15/01/2015 à 10:20 :
@Krasnov Je voulais démontrer que l'hybride plug in VW et Audi etron c'est du pipeau, je sais bien qu'il s'agit de failles dans les normes qui font remonter ces chiffres de consos aberrants, j'ai donc bon..
a écrit le 13/01/2015 à 8:48 :
il y a plus de 15 ans on faisait des recherches et des essai de voitures electriques faute de resultat et de rentabilite immediat cela a été abandonner et maintenant revient en force car les etranger ont developpés et ameliorer nos recherches on developpe plein de truc techniques dans l'habitat mais aucune amelioration sur les moteurs et la consommation le permis de conduire n'est pas une licence de commandant de bord et tous ces trucs ne facilitent pas la conduite ou alors faite une voiture tout automatique
a écrit le 13/01/2015 à 0:00 :
Les pubs du groupe PSA vantent la climatisation et le radio cd mp3 avec prise usb et bluetooth...(incroyable !). Par exemple, j'attends un moteur puissant et économe en carburant, et un système semi-automatique à double embrayage (type Mercedes) ; pour éventuellement acheter français. A moyen terme, une voiture à hydrogène (contrairement à l'objectif du gouvernement, qui persiste dans les véhicules électriques...). Mon commentaire ressemble à une lettre au Père Noël...
Réponse de le 13/01/2015 à 8:25 :
Si la Clio est assez grande, la version RS est se que tu recherches.
a écrit le 12/01/2015 à 21:27 :
technologie trop précoce, on y reviendra quand on verra le souq de l'usine à gaz des hybrides quand elle arriveront sur le marché de l'occasion "invendables!".
Réponse de le 13/01/2015 à 8:20 :
N importe quoi : il suffit de voir les prius de plus de 300 000 kms avec 0 changement de pièces majeures .
Réponse de le 13/01/2015 à 14:02 :
les hybride toyota, type Prius et auris, ont une très bonne tenue des systèmes dans le temps.......sans embrayage, sans démarreur...sans filtres à particules ni vannes EGR..... bref, du simplpe, très efficace en zone urbaine et semi urbaine. les usines à gaz sont chez Wv.... double voir triple embrayage, moteur turbo etc.....

PSA aurait été inspiré de travailler sur la tecnologie toyota.... mais il n'est pas trop tard..... si ils sortaient un 508 RXH essence.... je serais preneur...
Réponse de le 14/01/2015 à 17:04 :
Je suis à ma quatrième hybride de vendue en occasion et à chaque fois j'ai mis moins d'une semaine pour les vendre à la centrale et elles avaient toutes quasi 100.000 km au compteur. Tous ceux qui les ont acheté ne sont jamais revenus pour réclamer. Les hybrides ont moins de pièces qui cassent comme les diesels.
Renseignez-vous au lieu de parler d'usine à gaz, car Toyota a mis la barre très haut dans la garantie et les concurrents sont dans la merde avec leurs deux ans minables de garantie.
a écrit le 12/01/2015 à 20:27 :
Vous enterrez le diesel alors qu'il offre des rejets meilleurs que les derniers essence aux taux de compression élevé proche du diesel et qui rejettent eux aussi des particules fines et plus de Co2 mais sans flltres!!!!. A l'horizon 2020, seule la compression variable mettra tout le monde d'accord, PSA sera-t-il prêt, pourquoi pas. En tout cas, il le faudra car VW lui se projette déjà vers cette date et les nouvelles techniques. Chez nous, nous avons le moteur MCE5 VCRi, il ne fait pas parler de lui en ce moment mais fiabilise son industrialisation et lui, il sera là pour 2017.
Réponse de le 14/01/2015 à 17:07 :
Le diesel moderne est trop gavé de prothèses de dépollution qui ne sont pas fiables et qui cassent régulièrement, et beaucoup de factures à payer.
Evidement pour vous votre diesel vous êtes riche et vous changez tous les deux ans avant la fin de la garantie!!
a écrit le 12/01/2015 à 19:54 :
Bonjour,
Il y a énormément de constructeurs automobiles mondiaux et forcément il y a des gagnants et des perdants.
Par contre PSA a tout faux dans sa stratégie :
1 - Pas d'hybride
2 - Pas d'électrique
3 - Trop de Diesel
4 - Pas assez de recherche pour le moteur 1L/100Km
5 - Image vieillissante de l'entreprise
L'entreprise ne propose que du très classique et en dehors de l'habillage parfois sympa le reste est vraiment bof.
Pour relancer la machine il faut de la R&D et surtout de l'innovation et là pour le coup on se heurte à une frilosité extrême.
Quid de :
1 - Développer l'électrique en rajoutant un film photovoltaïque sur toutes les vitres et sur le toit ?
2 - Travailler avec Renault et Bolloré sur un procédé révolutionnaire de reharge en 10 min ?
3 - Travailler sur la voiture autonome dans les bouchons et les trajets à 30km/h ?
4 - Rajouter de l'intelligence comme l'envoi de SOS en cas d'accident, la vigilance au volant, le gps intégré au pare-brise ?
5 - La conduite haute pour toutes les gammes.
6 - La réduction du nombre de modèle à 5 par marque.
7 - Le rajout de capteurs divers consultable sur un ordinateur de bord ou une tablette (vitesse moyenne, courbe des vitesses sur l'ensemble du trajet, essence consommée, vigilance au volant, panneaux rencontrés, itinéraire alternatif pour économiser de l'essence, assise du conducteur, tenue du volant, style de conduite, utilisation du frein moteur etc ...)
8 - Quid du rajout d'une boite noire ou l'activité de tous ces capteurs seraient enregistrés en cas d'accident ou d'accrochage mais également en cas de contestation d'un excès de vitesse.
9 - Quid de l'assistance au parking systématique ainsi que des radars de proximité de série à rajouter dans les capteurs pour la boite noire et les stat de conduite ?
10 - Quid d'un système multimédia piloté par le passager avant pour les familiales avec système audio personnel ne gênant pas le conducteur afin qu'il n'y it pas de gène du conducteur par les enfants en cas de long trajet.
11 - Qui de la mise en place d'un nouveau système de conduite plus ergonomique que le vieux système avec le volant rond que l'on traine depuis plus d'un siècle.
12 - Quid de repenser réellement l’habitacle des automobile surtout pour les familiales. Penser à quelque chose d'innovant plutôt que trainer l'avant et l'arrière comme on le fait depuis les carioles et les diligences de l'ancien temps.
Il y a tellement d'axe d'amélioration que je commence à comprendre qu'il fut faire un peu taire le management pour laisser faire les créatif et les ingénieurs qui eux au moins créé des choses et ont une vision qui n'est pas uniquement la taille des dividendes à la fin de l'année. Apple l'a bien compris, et PSA ?
Réponse de le 12/01/2015 à 22:32 :
Une bonne part des points, dont vous parlez ,sont ridicules. Surtout le point 1 qui montre parfaitement vos connaissances techniques.
Réponse de le 16/01/2015 à 17:10 :
Je n'aurai pas dit mieux ex-Moscovite. J'adore aussi le "procédé révolutionnaire" du point 2.
Ba oui, et on a aussi qu'à trouver un moteur révolutionnaire alimenté pas une machine à mouvement perpétuel miniaturisée. Enfin, c'est sans compter sur ces compagnies pétrolières qui bloquent les avancées! Damned!
a écrit le 12/01/2015 à 18:54 :
Il faut Fusionner P.S.A et Renault Nissan : Carosseries et habillages intérieurs différents, bureaux d'études-Désign autonomes, pour le reste tout en commun pour rentabiliser au maximum, abaisser les couts, et conquérir les marchés
Réponse de le 12/01/2015 à 22:32 :
Peut-être Est-ce la mission de Tavarès, cheval de Troie de Ghosn chez PSA?
Mais la complémentarité des deux groupes est très douteuse.
a écrit le 12/01/2015 à 17:34 :
Toyota aussi a besoin des autres et ne veut pas s'aventurer dans certaines technologie seul !

Au final, on ne sait pas dans quoi on roulera dans 15 ans ...
Réponse de le 14/01/2015 à 18:25 :
Dans 15 ans j'aurai toujours ma 911 pour le plaisir!
a écrit le 12/01/2015 à 17:13 :
Aller quémander chez les "copains" un partenariat sur une technologie non encore totalement aboutie , c est courir à la cata. On manque vraiment de talents à la direction de Peugeot.
a écrit le 12/01/2015 à 16:48 :
Quand on pense qu'il y a quelques années on était le dernier des crétins quand on achetait une voiture à motorisation essence. Comme tout change.....
Où sont passés les promoteurs du tout-diésel....?
Réponse de le 12/01/2015 à 19:33 :
Voir quelques mois ! Il faudrait quand même mettre les politiques devant leurs responsabilités quant à l'instauration des bonus écologiques et la nature des polluants permettant d'établir le barème. J'ai toujours été ahuris de voir que seules les émissions de CO2 étaient prises en compte (pour avantager le diesel) alors qu'il faudrait prendre l'ensemble des polluants pour avoir quelque chose de plus juste. Alors merci les politiques et les lobbies du diesel !
Réponse de le 12/01/2015 à 20:45 :
aux etats unis pardis, seule la France dispose de politique capable de condamner une technologie sur laquelle nous somme au top et qui est la plus propre (normes pour les essences plus laxistes)
Réponse de le 13/01/2015 à 14:35 :
@Jeremie : si vous en êtes encore à croire que le Diesel est plus "propre" que l'essence, c'est que vous n'y connaissez rien et que vous êtes tombé dans le panneau du bonus/malus qui veut nous faire croire que l'origine de tous les maux est le CO2. Il suffit juste de regarder comment on fabrique 1 litre d'essence et 1 litre de Diesel puis de regarder ce qui sort du pot d'échappement en dehors du CO2. Donc pas la peine d'avoir bac+10 pour comprendre que le bonus/malus a été un gentil cadeau fait à l'époque pour nos constructeurs champions du Diesel.
a écrit le 12/01/2015 à 16:14 :
C'était donc un tuyau percé ?
- L’électrique ne décolle pas, faute d'une technologie mature pour les batteries (problèmes de capacité et de durée de recharge)
- L'hybride ne décolle pas car il coûte cher à mettre en œuvre : les véhicules sont équipés d'une double motorisation thermique et électrique donc prix de vente élevé
- Les malus anti-pollution pratiqués en France ont tué le milieu de gamme et le haute de gamme,
La seule porte de sortie pour Peugeot et Renault est de s’internationaliser très vite en allant vendre des véhicules hors d'Europe, mais encore faut il avoir une gamme adaptée (Dacia ? peugeot 301?)
Réponse de le 12/01/2015 à 18:24 :
Je ne suis pas inquiet tout est neuf et tout plait, l'austérité teutonne a du souci à se faire...!!!
Réponse de le 16/01/2015 à 17:16 :
Tout à fait d'accord avec vous choum! Mais le jour où le monde se rendra compte que la golf est la plus hideuse des voiture n'est peut être pas pour demain.. Même les coréennes sont maintenant plus recherchée niveau design!
a écrit le 12/01/2015 à 16:07 :
Oui ce n'est pas encore au programme de nos superbes grandes école... Alors ils ne savent pas faire...
De superbes crétins qui vont couler
a écrit le 12/01/2015 à 16:03 :
Il est clair qu'avec Tavares l'incompétent, PSA a embauché un bon fossoyeur. godrev et ses multiples pseudos peut sortir les klinex pour essuyer ses larmes et sa morve.
Réponse de le 12/01/2015 à 18:27 :
@Fossoyeur J'ai du mal à vous suivre, manque de cohérence ou seulement de lucidité, that is the question...!!! Pendant que PSA s'envole Vag group patine, régresse, en même temps, force est d'observer qu'il n'y a plus rien de bon..!!!
Réponse de le 12/01/2015 à 20:33 :
Si il y a un incompétent, c'est vous, cela c'est certain!! Pour l'hybrid'air, je pense que c'est une bonne chose que d'abandonner cette technique qui est bien moins performante que l'hybride électrique à poids et encombrement égale. La compression d'un gaz ne peut pas restituer de l'énergie sur une longue durée et surtout bien moins qu'une batterie avec un moteur électrique. Pourquoi aller vers une technologie dont personne ne veut, alors que les équipementier proposent déjà des hybride électrique léger plus performant que l'hybrid'air?
Réponse de le 12/01/2015 à 20:54 :
euh et vous, vous n'avez rien compris à l'hybridair par contre. L'objectif est justement de ne pas stocker mais de faire un effet kers, c'est a dire etre capable d'absorber / restituer très vite de l'énergie avec des puissance instantanées très importantes, mais pas forcement d'en stocker beaucoup ce qui est strictement le schema inverse d'une batterie ou vous ne stockez rien d'un freinage et ne restituez pas grand chose non plus lors de l'accélération, par contre vous pouvez stocker beaucoup d'énergie. Ce qui a tué l'hybride air ce sont les normes, elles ont imposé aux hybrides de faire des distances de malade en zev, donc out l'hybridair.
a écrit le 12/01/2015 à 15:16 :
manque d intérêt pour l’hybride air? ou comment taxé l air comprimé puisque l air est partout
Réponse de le 12/01/2015 à 15:46 :
Le GPL est peu taxé car rare, l'électricité, pour l'instant, pas impactée (curiosité), la TIPP est pourtant devenue la TICPE (E pour Énergétique) en vue de taxer tout ce qui sert au transport, déplacement. L'hydrogène, à voir quand la pile à combustible va se démocratiser, un jour, espérons. Taxer H2 en prétextant que ça dégage de l'eau, zéro taxe carbone, ça fera plutôt "financier" qu'écolo.
a écrit le 12/01/2015 à 15:09 :
Intéressant article M. Bourassi. Bien triste que cette innovante technologie, quand bien même coûteuse à hauteur de 500 millions d'euros, n'aille pas plus loin avec PSA.
Petite précision quant à la part des ventes en Europe des véhicules d'entrée de gamme de type Citroën C1, Peugeot 108 et autre Renault Twingo (segment A). Elle était de 9% en 2014. Si, malgré leur polyvalence, on inclue aussi la catégorie supérieure (segment "B", 22% des immatriculations européennes en 2014. Catégories constituée des Peugeot 208, Citroën C3/DS3, Renault Clio, Dacia Sandero et autres VW Polo, etc) dans ces véhicules dits "d'entrée de gamme", cela fait 31%. On est loin de - je vous cite - "la moitié du marché automobile en volume". (Mes sources : données publiques ACEA)
a écrit le 12/01/2015 à 15:00 :
Bonjour.
Des moteurs 4 cylndres de 260 CV? Est-ce avec une telle offre que les constructeurs francais vont attaquer le marcé export ? NON c´est bien la preuve que personne n´y croit plus ! ll fallait se réveiller en 2005 ! et proposer un V6 Diesel de 3,00 l comme alternative à un V6 3,5 l essence! Ces populseurs existent chez Nissan, pas chez Renault. Mais est-ce important ? Pour PSA, je crois que les carottes sont cuites et la messe est dite ( ne blasphémons pas).
Réponse de le 12/01/2015 à 18:29 :
A voir les chiffres de PSA, c'est un redéploiement, les ventes s'envolent les modèles sont up to date, quoi de plus normal..!!
Réponse de le 12/01/2015 à 19:11 :
Et le V6 2.7HDi? Enterré car tué par le malus français...
Réponse de le 13/01/2015 à 7:26 :
À l'occaz vous irez jeter un coup d'œil sur le site de BMW voir quels types de moteurs ils proposent pour quelles puissances...
a écrit le 12/01/2015 à 14:45 :
Quel désastre, bientôt DongFeng aura la main entière sur PSA qui n'aura que d'autre choix que de demander l'aide de son "actionnaire de référence" pour investir dans le moindre projet. Une grande réussite, et Mr Tavares aussi diplômé et intelligent soit-il, n'y changera psa (!) grand chose.
Réponse de le 12/01/2015 à 18:31 :
A 14 % de participation, demander l'autorisation du chinois!, c'est pas pour demain, relisez vos textes avant de valider..!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :