Apple pris en flagrant délit de voiture autonome

 |   |  498  mots
La firme à la pomme poursuit le développement de la voiture autonome considérée comme le meilleur moyen de maitriser l'intelligence artificielle.
La firme à la pomme poursuit le développement de la voiture autonome considérée comme le meilleur moyen de maitriser l'intelligence artificielle. (Crédits : DR)
La firme à la pomme a reconnu qu'une de ses voitures autonomes expérimentales a été accidentée fin août. Le fabricant des célèbres iPhone et MacBook entretenait jusqu'ici le plus grand secret autour de la voiture autonome, notamment depuis la fin supposée du projet "Titan"...

Quelle histoire ! Apple n'a eu d'autres choix que de confirmer qu'une de ses voitures autonomes expérimentales a été accidentée le 24 août dernier. C'est une Lexus RX 450h qui a été emboutie par une Nissan Leaf. Cet accident s'est produit à très faible vitesse sur une voie rapide à Cupertino, près du siège d'Apple en Californie.

Cet accident révélé par les autorités californiennes a été confirmé par la firme à la pomme, alors que celle-ci entretient depuis plusieurs années un secret absolu autour de ses projets de voiture autonome.

Deuxième flotte californienne

Apple a pourtant obtenu en 2017 une autorisation pour faire rouler une flotte de plus de 60 voitures autonomes, peut-on encore apprendre par les autorités californiennes. On découvre qu'Apple détient même la deuxième flotte de voitures autonomes de Californie derrière General Motors, soit davantage que Tesla ou Google. Ces deux derniers détiennent respectivement 50 et 40 voitures autonomes. C'est même beaucoup plus que les grands constructeurs automobiles comme BMW qui en possède 12 et Mercedes Benz qui fait rouler 5 voitures autonomes seulement en Californie. De son côté, la firme cotée plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse n'a pas donné plus de détails sur ses projets.

Lire aussi : Apple passe la barre des 1.000.000.000.000 de dollars de capitalisation

En réalité, Apple fait de moins en moins mystère de ses projets dans la voiture autonome. Il y a un an, Tim Cook avouait dans une interview à Bloomberg que la voiture autonome était « comme la mère de tous les projets d'intelligence artificielle ». « C'est probablement l'un des projets IA les plus complexes sur lesquels on travaille », avait ajouté le patron d'Apple.

Le projet "Titan"

Dernièrement, le fabricant du célèbre iPhone a débauché plusieurs dizaines d'employés du constructeur automobile Tesla pour rejoindre le projet « Titan », le nom secret du programme de développement de voiture autonome d'Apple. Il serait même parvenu à récupérer un ancien cadre de chez lui : Doug Field, un ancien d'Apple devenu vice-président ingénierie de Tesla, et qui supervisait en particulier la production de la Model 3.

On en sait peu sur les projets d'Apple sur la voiture autonome. C'est en 2015 que le Wall Street Journal révèle l'existence du projet Titan. Celui-ci avait été repris par Bob Mansfield en 2016, en remplacement de Steve Zadesky, un ancien de Ford. À la fin de cette même année pourtant, la presse se faisait l'écho d'un immense retour en arrière dans ce projet.

Illustrations du concept car Titan d'Apple

titan

titan

D'après Bloomberg, Apple aurait redimensionné le projet Titan provoquant des centaines de suppressions de postes. Le site d'information économique expliquait alors que la firme californienne renonçait à la partie industrielle de la voiture autonome pour se concentrer sur son volet logiciel. Dernières rumeurs en date, l'Apple Car qui rêve de devenir l'iPhone de l'automobile, pourrait être dévoilé autour de 2023...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2018 à 17:24 :
On est dans le même design que la futur Kalachnikov, pour des prix certainement bien plus abordables que les voitures électriques classiques étant donné que si ces voitures sortent un jour elles seront certainement électriques afin d'être 100% autonome à savoir de se recharger toutes seules.

Ils ne sont pas prêts c'est sûr mais semble réellement vouloir l'imposer cette voiture autonome.
a écrit le 03/09/2018 à 13:11 :
Apple est surtout prise en flagrant delit de paradis fiscal en continu. Et c'est surtout cela qui est important. Bref achetons des marques qui respectent mieux les citoyens que cette société et ses paradis fiscaux multiples ou elles se cachent. Il est temps de régir face à ce genre de société !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :