Fiat-Chrysler : plus d'un milliard d'euros de perte au deuxième trimestre, avant sa fusion avec PSA

 |   |  438  mots
(Crédits : Arnd Wiegmann)
Plombé par la pandémie, Fiat Chrysler (FCA) accuse une lourde perte au second trimestre 2020. L'impact est cependant moins brutal qu'attendu, le constructeur conserve son objectif de fusion au premier trimestre 2021 avec le groupe PSA.

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler, qui doit fusionner avec le français PSA, a enregistré une perte nette de 1,04 milliard d'euros au deuxième trimestre, selon un communiqué publié ce vendredi, victime de l'effondrement du marché mondial provoqué par l'épidémie de coronavirus.

Ce résultat est néanmoins meilleur qu'attendu. Les analystes tablaient en effet sur une perte nette de 2 milliards d'euros, d'après le fournisseur d'informations financières Factset Estimates.

Lire aussi : Fiat Chrysler négocie un crédit de 6,3 milliards d'euros garanti par l'Etat italien

Le chiffre d'affaires annuel du groupe, qui compte les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Maserati, Alfa Romeo, Dodge et Ram, s'est lui effondré de 56% à 11,7 milliards d'euros, un résultat cette fois moins bon que prévu (14 milliards d'euros).

En mai, le directeur financier de FCA, Richard Palmer, avait pronostiqué que le deuxième trimestre serait le pire de l'année, après que le groupe eut enregistré une perte nette de 1,7 milliard d'euros et un recul de 16% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

"Notre deuxième trimestre a montré comment les actions décisives prises et la contribution extraordinaire des personnes ont permis de contenir l'impact de la crise liée au Covid-19", a commenté le patron de FCA, Mike Manley, cité dans le communiqué.

"Alors que l'entreprise reste vigilante sur la santé et la sécurité de ses employés, nos usines (fermées un temps en raison des mesures de confinement prises à travers le monde, NDLR) sont maintenant opérationnelles, le réseau a repris les ventes tant dans les magasins qu'en ligne et nous avons la flexibilité et la force financière pour faire avancer nos plans", a-t-il ajouté.

D'avril à juin, FCA a écoulé 424.000 véhicules à travers le monde, un chiffre en recul de 63% sur un an. Fiat Chrysler, qui est engagé dans un processus de fusion avec le français PSA, a confirmé que leur objectif était de conclure cette opération "d'ici la fin du premier trimestre 2021".

"La crise du Covid-19 a souligné encore davantage la logique de la fusion entre PSA et FCA. Le travail des deux équipes pour mener à bien la fusion s'est poursuivi à un rythme soutenu", a indiqué le constructeur italo-américain.

"Les feux verts des autorités ont déjà été obtenues dans 12 des 22 juridictions concernées. L'enquête lancée par la Commission européenne ne devrait pas entraîner de retard dans le calendrier de la fusion", a-t-il jugé. Cette fusion doit donner naissance au troisième constructeur mondial en terme de chiffre d'affaires. Le nouveau groupe sera baptisé "Stellantis".

Lire aussi : PSA-FCA : la nouvelle affaire Alstom-Siemens ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2020 à 14:58 :
Les commentaires précédents ne sont pas très sérieux car incomplets

1) la trésorerie de FIAT est plus que robuste
2) FIAT n'a presque pas de DETTE alors que PSA a une DETTE énorme d' environ 24.77 milliards €
...... c'est pourquoi la fusion ce fera selon les termes d' avant la crise et ne pourra pas se faire à 50/50
a écrit le 01/08/2020 à 17:37 :
Pendant ce temps :

Chez Honda, tout le monde doit mettre la main à la pâte en cette période particulière. Des employés de l’usine américaine de Marysville, dans l’Ohio, en ont eu la preuve. Selon une information révélée par WOSU Public Media, plusieurs personnes travaillant habituellement dans les bureaux ont reçu un mail afin de venir travailler sur les chaînes de production, au seine de l’usine du constructeur automobile, aux côtés des ouvriers. D’abord présentée sur le base du volontariat, cette politique est devenue obligatoire, précise Cnet, à qui un employé confesse “n’avoir jamais vu ça” en cinq années de présence au sein de cette usine de Honda.

Les employés des départements achats, R&D et comptabilité auraient été les plus sollicités pour quitter leur poste habituel. Dans le mail envoyé aux salariés concernés, que les médias américains se sont procurés, Honda explique faire face à une pénurie de travailleurs, en arrêt après avoir contracté le virus ou placé en quarantaine. Le constructeur automobile assure aussi que l’aide exceptionnelle de 600$ accordée par le gouvernement aux chômeurs complique la recherche d’intérimaires. Au sein des employés, plusieurs se plaindraient du manque de formation et du non-respect de la distanciation sociale en vigueur sur les chaînes de production au sein de l’usine.
a écrit le 31/07/2020 à 22:17 :
Auréolé de sa performance pour PSA en ces tps de crise majeure, CT pourra négocier en position de force avec FCA et l'Etat italien en arguant qu'il y avait des pertes ds la dot de la mariée FCA, pour ce contrat de mariage à 50-50.
L' Amour a tjr sa place ds ce genre d'union, mais qd les biftons st là, ça aide grandement à franchir le pas.
Et que dc les prêts garantis pour FCA pourraient ne pas être remboursables en totalité, histoire de rétablir la parité financière et surtout l'efficacité opérationnelle par une aide tt court à une réorganisation d'envergure côté italien.
Tt est bon à prendre en ces tps troublés.
Réponse de le 01/08/2020 à 17:34 :
Exact.
Je crois que nous savons maintenant qui sera leader dans cette fusion.
a écrit le 31/07/2020 à 22:15 :
Auréolé de sa performance pour PSA en ces tps de crise majeure, CT pourra négocier en position de force avec FCA et l'Etat italien en arguant qu'il y avait des pertes ds la dot de la mariée FCA, pour ce contrat de mariage à 50-50.
L' Amour a tjr sa place ds ce genre d'union, mais qd les biftons st là, ça aide grandement à franchir le pas.
Et que dc les prêts garantis pour FCA pourraient ne pas être remboursables en totalité, histoire de rétablir la parité financière et surtout l'efficacité opérationnelle par une aide tt court à une réorganisation d'envergure côté italien.
Tt est bon à prendre en ces tps troublés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :