La Tesla « Model 3 », l’iPhone de l’automobile ?

 |   |  319  mots
La Model 3, sera vendue 35.000 dollars, deux fois moins cher que les autre modèles de Tesla
La "Model 3", sera vendue 35.000 dollars, deux fois moins cher que les autre modèles de Tesla (Crédits : Reuters)
Elon Musk veut démocratiser la mobilité électrique grâce à ce modèle deux fois moins cher que les précédents positionnés très haut de gamme. Les 30 premiers acheteurs ont pris livraison de leur « Model 3 » lors d’une cérémonie vendredi 28 juillet mais les premières ventes sont prévues pour l’automne.

Trente salariés de Tesla, le constructeur américain de voitures électriques de luxe fondée par Elon Musk (également à l'origine de SolarCity et de SpaceX) ont reçu la « Model 3 » qu'il avaient commandée au cours d'une cérémonie qui a vu leur patron arriver lui-même sur scène au volant d'un modèle rouge pleins phares.

Une livraison annoncée en début de mois dont la mise en scène a rappelé à certains observateurs le lancement de l'iPhone en son temps, un produit qui a révolutionné les technologies mobiles comme Tesla entend révolutionner la mobilité...

Deux fois moins chère que les modèles précédents

Ces premières livraisons, avant la montée en puissance qui doit voir 5.000 véhicules sortir chaque semaine des usines d'ici la fin de l'année, marque une étape importante dans la volonté d'Elon Musk de démocratiser la voiture électrique. A 35.000 $ (30.000 euros), la  « Model 3 » est deux fois moins chère que la « Model X » et la « Model S » à laquelle elle ressemble, en plus simple et un peu plus petite. L'utilisation de plus d'acier et moins d'aluminium, et la suppression d'un des deux écrans de contrôle. Le coût des batteries (pour lesquelles Tesla construit actuellement une gigantesque usine conçue pour un produire 500.000 par an) est également en baisse.

Mais le rythme de production prévu pour la "Model 3" constitue un défi de taille pour Tesla, qui ne produit aujourd'hui que 20.000 exemplaires par trimestre, et affiche régulièrement des retards de livraison...

Un million de voitures vendues en 2020

D'autant plus que le milliardaire, qui affirme avoir déjà enregistré « un demi-million de réservations » essentiellement aux Etats-Unis, vise 500.000 ventes en 2018 et un million d'ici 2020.

Ces annonces rassureront-elles certains analystes qui jugent trop plates les ventes des « Model S » et « Model X », qui ont atteint près de 50.000 exemplaires au premier semestre 2017 ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2017 à 11:04 :
Après la phase Nice To Have, voilà la phase industrielle ?
Si Elon Musk réussit son pari et prend de l'avance technologique, il sera difficile à rattraper.
L'avenir des constructeurs automobiles se joue maintenant.
Réponse de le 03/11/2017 à 23:24 :
Pour le moment bcp de retard mais il faudrait peut être songé à changer la direction.
a écrit le 30/07/2017 à 10:48 :
Elon est rattrapé par la réalité
a écrit le 29/07/2017 à 22:54 :
Non, Appel ne pers pas d’argent à chaque Iphone vendu

Futur scandale financier ?
Réponse de le 30/07/2017 à 22:31 :
Et Apple fait quoi avec ses 250 milliards de cash ? Rien. Ils continuent à s'engraisser en faisant la même chose depuis 10 ans des téléphones, des tablettes et des ordinateurs. Ils n'innovent plus, ils ne prennent aucun risque. Un scandale.
a écrit le 29/07/2017 à 21:14 :
Avec le chauffage , la climatisation , les essuie glaces , les phares ...... 9 heures pour recharger et 200km d' autonomie c'est le retour à la diligence ! Attendons l'hydrogène .
Réponse de le 31/07/2017 à 8:21 :
Tu ne sais pas de quoi tu parles, avec Tesla il y a des bornes gratuites de recherches rapide partout en Europe où en 20/30 mm je recharge les 380 km d'automonie de la batterie de ma tesla. Ainsi je fais Toulouse/Bruxelles en 11 h 30 au lieu de 10 h 30 avec mon ancienne voiture thermique et dans le confort et le silence d'une voiture électrique de luxe....
Réponse de le 01/08/2017 à 8:27 :
Ça doit être un véritable bonheur de se faire conduire par une Tesla ...Ça ne fait aucun doute .

Tant qu'il n'y a pas énormément de ce type de voitures , il n'y a pas de problème ; sur une autoroute le % de voitures électriques est presque nul .

L'autonomie d'une thermique est de 800 a 1000 km et le plein prend 3 minutes ...Si le parc automobile était composé de 50% d'électrique , j'imagine rapidement l'engorgement au station de recharge ( on imagine les départs de congés ).

Augmenter l'autonomie des batteries deviendra nécessaire mais la technologie à ses limites - diminuer le temps de charge - la solution hybride : rouler en d'électrique avec un petit moteur thermique pour faire la recharge permet de doubler l'autonomie ( mais on reste avec une part de thermique ).

Tesla a été le précurseur de ce genre de voiture et grâce à lui on peut espérer à terme ce passer des énergies fossiles .
Notre réseau routier à été réalisé pour le thermique et je suis sur qu'il devra s'adapter à l'électrique et le " problème " lié à l'autonomie disparaîtra de lui même.



a écrit le 29/07/2017 à 17:43 :
Le prochain modèle encore deux fois moins cher, c'est pour quand ? A suivre.
(ai vu en juin un parking en Suède ou il y avait quatre bornes marquées en gros "Tesla", mais pas de voiture branchée dessus)
Réponse de le 31/07/2017 à 8:28 :
J ai une tesla depuis un an (un bonheur) et partout en Europe il y a des recharges rapide (gratuite pour moi). Tu arrives tu branches la voiture et si ta batterie est vide, 30/40 mm plus tard c'est plein tu repars avec 400 km réels d'autonomie, entre temps tu vas prendre un café, manger ou dîner (c'est toujours adossé à une structure hôtelière)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :