Luca De Meo, pressenti chez Renault, annonce sa démission de Seat (Volkswagen)

La rumeur court depuis bientôt deux mois... nos confrères du Figaro avaient annoncé à la mi-novembre que Luca de Meo, un ancien cadre de Renault, était le favori pour prendre la tête du constructeur automobile français. Début décembre, c'est l'AFP qui confirmait que le conseil d'administration de Renault aurait validé le choix du patron de Seat pour succéder à Thierry Bolloré, brutalement remercié le 11 octobre dernier. Aujourd'hui, même si VW, maison mère de Seat, ne dit pas s'il quitte le groupe, la fin du suspense semble proche. Mais la clause de non-concurrence de l'ancien patron de Seat fait l'objet d'âpres discussions entre Renault et Volkswagen.

2 mn

(Crédits : Reuters)

[Article publié le mardi 7.01.2020 à 17h15, màj à 18h17 avec communiqué de VW]

Le président du comité exécutif de Seat, Luca De Meo, pressenti pour prendre la tête de Renault, a démissionné de son poste au sein de la filiale espagnole de Volkswagen.

"Luca de Meo, directeur général de Seat S.A., a vu ses responsabilités en tant que DG de Seat révoquées à sa propre demande et par accord mutuel", a indiqué le groupe Volkswagen, confirmant ainsi des informations obtenues par Reuters.

On ignore à ce stade si Luca de Meo va rejoindre Renault ou bien une des autres marques de Volkswagen comme Lamborghini, Bugatti, Bentley, Skoda, Audi, Porsche et Ducati.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de lui.

Luca de Meo dans la short-list pour diriger Renault

Cette annonce intervient alors que Renault a élaboré une "shortlist" de candidats dans laquelle Luca de Meo, 52 ans, fait figure de favori, ont dit deux sources proches du dossiers. Clotilde Delbos, actuelle directrice générale par intérim, a également été pré-sélectionnée.

Ebranlé par la disgrâce de son ancien PDG Carlos Ghosn, Renault recherche un nouveau directeur général depuis qu'il a limogé en octobre Thierry Bolloré pour redonner un nouveau souffle à l'entreprise.

Clause de non-concurrence : âpres négociations entre VW et Renault

Ancien de Renault, Luca De Meo dirige depuis quatre ans Seat dont il a relancé les ventes. Selon deux sources proches du dossier, la clause de non-concurrence de l'ancien patron de Seat fait l'objet d'âpres discussions entre Renault et Volkswagen.

"Il est possible de la racheter, mais Volkswagen demande un prix très élevé", a indiqué une des sources.

L'annonce de la démission de Luca de Meo de Seat intervient à la veille d'une conférence de presse très attendue de l'ancien homme fort de Renault, Carlos Ghosn depuis le Liban, où il s'est enfui fin décembre sans attendre son procès au Japon. Il pourrait lever un coin de voile sur les circonstances de sa fuite et sur le "complot" à l'origine, selon lui, de sa disgrâce soudaine.

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.