Mariage à Versailles : Ghosn est prêt à rembourser, "il a cru que c'était gratuit"

 |   |  373  mots
Carlos Ghosn et son épouse Carole au festival de Cannes le 26 mai 2017.
Carlos Ghosn et son épouse Carole au festival de Cannes le 26 mai 2017. (Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Renault va signaler à la justice l'avantage en nature de 50.000 euros dont aurait bénéficié son ancien patron pour l'organisation d'un dîner en octobre 2016 au Grand Trianon. De son côté, le Château de Versailles a indiqué que, selon la convention de mécénat signée avec Renault en juin 2016, qui se montait à 2,3 millions d'euros, le constructeur automobile pouvait bénéficier "à ce titre de contreparties à hauteur de 25% maximum de son mécénat", soit dans le cas présent, 575.000 euros.

L'ancien patron de Renault Carlos Ghosn est "prêt" à rembourser les 50.000 euros dont il a bénéficié pour l'organisation de son mariage au château de Versailles le 8 octobre 2016, a déclaré vendredi à l'AFP son avocat, Jean-Yves Le Borgne.

Il est "prêt à payer", a déclaré Me Le Borgne, confirmant une information de l'agence Bloomberg.

"Il n'a jamais été conscient qu'il les devait puisqu'il n'a jamais été facturé", a-t-il expliqué. "Il a cru que c'était gratuit".

Renault va signaler à la justice cet avantage en nature

Le groupe au losange a annoncé jeudi qu'il allait signaler à la justice que Carlos Ghosn avait reçu un avantage en nature de 50.000 euros dans le cadre d'une convention de mécénat avec le Château de Versailles.

"Renault a demandé la mise à disposition de la galerie des Cotelle et du péristyle du Grand Trianon pour l'organisation d'un dîner le 8 octobre 2016", a indiqué de son côté le château de Versailles, dans un communiqué.

L'établissement public a enregistré la location du château de Versailles et du Grand Trianon, une prestation évaluée à 50.000 euros, comme une contrepartie de la convention de mécénat d'un montant de 2,3 millions d'euros signée entre les deux partenaires en juin 2016.

"Conformément à la loi, Renault dispose à ce titre de contreparties à hauteur de 25% maximum de son mécénat", a rappelé le château de Versailles, soit dans le cas présent, 575.000 euros.

Le résultat des investigations lancées chez Renault

Le constructeur automobile a réalisé cette découverte dans le cadre d'investigations lancées en interne en novembre, peu après l'arrestation de son ancien patron au Japon.

Jusqu'à présent, ces vérifications n'avaient mis en évidence aucun manquement attribuable au bâtisseur de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors.

Interpellé à Tokyo le 19 novembre, l'ancien patron emblématique est incarcéré au Japon, soupçonné d'abus de confiance et de minoration de revenus dans les déclarations aux autorités boursières de 2010 à 2018.

M. Ghosn, qui était à la tête de Renault depuis 2005, a démissionné de son poste fin janvier. Il avait été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi à la suite des premières révélations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2019 à 13:05 :
Plus on est riche et moins on paie !
Il n'a pas forcément tort .......
a écrit le 15/02/2019 à 8:27 :
ah mais c'est gratuit la location du chateau de versailles .. super, je vais en profiter moi aussi, bon je suis smicard mais raison de plus ... il se fout ouvertement de nous, là, carlos !
a écrit le 12/02/2019 à 13:20 :
C'est pas encore fini la garde à vue? Là c'est pas un peu long? il n'y a que moi que ça choque?
a écrit le 12/02/2019 à 13:16 :
Les "avantages" liés a une profession ou les cadeaux d'affaires sont interdit en France dorénavant? Merci d'éclairer ma lanterne, car là ça devient grotesque... En prison tous les médecins qui ont parti en séminaire gratuit à Marrakech?
Réponse de le 15/02/2019 à 8:33 :
ah mais c'est pas pareil les medecins c'est pour des formations .. eh eh .. fallait travailler plus, jilejone, les labos t'offriraient des "seminaires" hin hin .. par contre marrakech c'est devenu un piege à bobos, à fuir .. moi je n'accepte plus que les séminaires d'une semaine aux maldives !
a écrit le 11/02/2019 à 13:57 :
"L'établissement public a enregistré la location du château de Versailles et du Grand Trianon, une prestation évaluée à 50.000 euros"

Je pensais que ce serait bien plus... On laisse les riches piétiner notre patrimoine national pour pas grand chose hein.

Bien entendu ce n'est pas pour défendre Ghosn c'est juste que je pensais que je pourrais apprendre sur un tel sujet finalement et en effet..
a écrit le 10/02/2019 à 21:39 :
Gratuit? Ah bon? Comme une Renault?
Il ne manque pas d’air ce type! Il prend les gens pour des c...
a écrit le 10/02/2019 à 12:44 :
"Il a cru que c'était gratuit." C'est l'excuse la plus minable que j'aie lue. Ou il se moque éperdument d'être cru, après tout, nous ne sommes rien pour ces gens.
Réponse de le 10/02/2019 à 17:08 :
Didier ! Si vous avez un avantage en nature en tant que PDG de Renault et que vous ne recevez pas de facture A VOTRE AVIS c'est quoi ??!!!! PAYANT ????? ATTENTION message à tous ceux qui ont des avantages, en fait c'est payant et vous devrez REMBOURSER votre voiture, mutuelle, portable .... Franchement vous ne voyez pas qu'il s'agit d'un coup monté Japonais ? C'est tellement gros :!
Réponse de le 11/02/2019 à 23:38 :
S'il n'avait pas été pris aurait-il voulu rembourser ?
Il ferait mieux de rembourser les clients sur les nombreux vices cachés !
J'attends depuis 4 ans une indemnisation sur les défauts de ma Renault !
a écrit le 10/02/2019 à 12:10 :
Ben tiens ,moi aussi je me suis marié au Château de Versailles et je n'ai pas payé non plus alors pourquoi il serait obligé de rembourser.
a écrit le 10/02/2019 à 10:17 :
Pourriez-vous nous dire quel cabinet d’audit a fait des checks?
Je ne voudrais pas que ma boite les utilise pour des “contrôles” pareilles.
a écrit le 10/02/2019 à 8:16 :
il faut regarder si les avocats de m ghon

qui les remunere Renault voir nissan ou le prevenue lui meme
avant et apres sa mise en garde a vue
le risque de conflit d'interet est tres grand
a écrit le 09/02/2019 à 20:14 :
Toutes les entreprises qui font du mécénat reçoivent des contreparties pour leurs collaborateurs : entrées gratuites pour des expo , des spectacles, concerts etc....
Dans le cas présent il n'y a qu'un seul bénéficiaire pour un montant important.
a écrit le 09/02/2019 à 17:41 :
Simple interrogation :
Si les japonais ne l'avaient pas mis en prison depuis bientot 3 mois , Renault se serait il interrogé sur ces dépenses bizarres et vieilles de 4 ou 5 ans ? Que font donc les commissaires aux comptes chargés TOUS LES ANS d'examiner ces comptes pour recommander ensuite leur approbation ??
Réponse de le 12/02/2019 à 7:11 :
Que font-ils ? Mais ils executent les ordres qu'on leur donne:
Fermer les yeux et les oreilles.
Dont acte. Cela s'appelle du conflit d'interet, en France c'est un sport national.
a écrit le 09/02/2019 à 14:18 :
Carlos Ghosn, voila quelqu'un qui sait couper les depenses inutiles, supprimer les canards boiteux qui font couler la France, faire autre chose que de creer de nouveaux impots !! Les elements qu'on lui reproche sont ridicules. On devrait lui offrir la position de Ministre de l'Economie. Il sait de quoi il parle, dit ce qu'il va faire et fait ce qu'il a dit.
Réponse de le 10/02/2019 à 13:19 :
Il coupait dans les dépenses si bien qu'il a poussé des salariés au suicide. Ce fut le cas d'un ancien collègue et ami, très (trop) consciencieux.
a écrit le 09/02/2019 à 12:59 :
Il pensait que c'était gratuit !?! Il se croit au-dessus de tout, même de vivre dans un monde parallèle où lui, gagne des sommes considérables tout en vivement gratuitement et/ou au frais de ...
Comment a t'on pu le laisser aller si loin ? Pourquoi n'y a t'il pas eu de lumières d'alerte qui ont été enclenchées bien ?
Reste qu'il faut qu'il rembourse avec des AGIOS/intérêts, qu'il soit condamné pour toutes ces fraudes et qu'il soit écarté définitivement de toutes responsabilités, quelque quelle soit !
Histoire que cela ne se reproduise pas que ce soit lui et/ou un(e) autre !
a écrit le 09/02/2019 à 12:17 :
"il a cru que c'était gratuit"... organisé par le CE de Renault (blague de ma part) ? J'ai plus qu'un doute ! Sans pour autant critiquer son savoir faire. Mais à toute pièce, il y ' a le revers . Un point commun, que l'on soit riche ou pauvre (sans parti pris), la mort est la même. Examen délicat, que tout le monde réussit !
a écrit le 09/02/2019 à 12:01 :
Quel candide ce Gohsn! Il se moque de nous depuis le Japon! Un long séjour lui fera le plus grand bien! A la diète! Aussi bien culinaire que médiatique!
a écrit le 09/02/2019 à 10:14 :
A nombre de commentateurs: ne jetons pas l'anathème sur un homme qui avait réussi à marier la carpe et le lapin, à telle enseigne qu'on l'avait, parait-il, approché pour prendre la tête de groupes américains importants. Souvenons-nous que les premiers problèmes de ce groupe bizarre sont apparus quand l'actuel président de la république, alors ministre de l'économie, peu respectueux des usages orientaux, a tenté une vilainie envers NISSAN qui lui a répondu à l'orientale: subtilement. Quant-aux 50000€, on trouverait certainement facilement ce genre d'arrangements dans le système politico-administratif français.
Réponse de le 09/02/2019 à 11:11 :
sur le fond je suis d accord avec vous..... le problème est que en république française, le moindre petit avantage en nature est taxé a tous les étages.....
la, c 'est 50 000 euros...... vous me direz une goûte d eau sur les dépense du chef...... mais quand le chef en question met les troupes au pain sec, c est quand même agaçant..... surtout quand la partie Renault gagne de l argent plus sur des dacia et des dacia rebadgées que sur autre chose
manifestement, Gohsn a le soucis de l économie, pour les autres....... et pour lui, car ses propres économies sont payées... par les autres...
quant au mécénat, même si Versailles en profite, c 'est en fait de l impôt sur les sociétés transformé en avantage en nature:-)))))
Réponse de le 11/02/2019 à 9:23 :
@curieux37: M. GHOSN et le salarié du groupe ont des statuts différents: le premier, pour faire prospérer l'entreprise, doit satisfaire le client; le second - n'y voyez aucune connotation méprisante - est un mercenaire, qui œuvre pour son seul intérêt. Un patron ne peut donc accepter la corruption de son salarié, qui lèse l'entreprise; au niveau des patrons, c'est autre chose: tous les coups sont permis; en témoignent les scandales retentissants qui émaillent la vie politico-économique. Dans le cas GHOSN, il n'est pas prouvé que son mariage à Versailles ait lésé le groupe; c'est peut-être même le contraire. A subvention du groupe, "oubli" de facturer!... Une bonne manière, sans aucun doute!
a écrit le 09/02/2019 à 10:01 :
Et maintenant, voici l'anniversaire. À chaque jour ses révélations dans l'affaire Carlos Ghosn. Alors que l’ancien patron de Renault s'est dit "prêt" ce vendredi 8 février au soir à rembourser les 50.000 euros dont il a bénéficié pour l'organisation de son mariage au château de Versailles le 8 octobre 2016, Les Échos s'interrogent désormais sur un dîner organisé le 9 mars 2014 également à Versailles, le jour de l'anniversaire de l'ex-PDG de Renault-Nissan. Selon les informations du journal économique, Renault et Nissan estiment que la fête célébrée ce 9 mars 2014 pour 200 invités a coûté au moins 600.000 euros. Un montant réglé en totalité par RNBV, la coentreprise contrôlée par les deux constructeurs aux Pays-Bas, aujourd'hui au centre de tous les soupçons.Si les représentants de Renault-Nissan étaient peu nombreux selon Les Échos, l'assemblée était plutôt constituée de dizaines de personnalités du gotha libanais, des amis français du dirigeant ainsi que des élus et des hommes d'affaires brésiliens. Surprenant s'il s'agissait d'une célébration officielle de Renault-Nissan, et non une fête privée pour fêter les 60 ans de Carlos Ghosn.
Réponse de le 10/02/2019 à 17:10 :
... qui paye les petits fours ? ;o))) ... probablement une cotisation volontaire des salariés, je n'en doute pas, une seule seconde !
a écrit le 09/02/2019 à 9:53 :
Ghosn est le très digne membre du MEDEF CAC 40 et des gouvernements Français UMP PS UDF Modem UDI LR LaREM qui l'ont adulé ... et sont prêt à le soutenir

quelle France pourrie
a écrit le 09/02/2019 à 9:36 :
Rien n'est gratuit en ce bas monde mon petit Carlos , tu devrais le savoir.
a écrit le 09/02/2019 à 9:26 :
Ben voyons. Il a fait ça à l'insu de son plein gré. Virenque au moins me faisait rire.
Mais là, quel foutage de gueule, les avocats n'ont vraiment peur de rien.
a écrit le 09/02/2019 à 9:02 :
Comme le dit son avocat cet homme était si occupé qu'il n'avait pas le temps de s'abaisser à vérifier de tel petit détail. Ah l'hypocrisie des avocats défendant l'indéfendable tout un art!
a écrit le 09/02/2019 à 8:55 :
Flute suis je bête! mais peut être que le crédit pour l acquisition de ma voiture serait inutile il en de même pour celui de ma modeste maison alors là je remercie notre superbe président et je lui confirme que mon pouvoir d'achat a bien augmenté
a écrit le 09/02/2019 à 8:50 :
Se foutre OUVERTEMENT du monde n'est pas l'apanage de Benalla !
a écrit le 09/02/2019 à 8:43 :
Il serait instructif de faire aujourd'hui la liste des politiques ou patrons français qui ont été outrés par les "excès" de la justice japonaise au détriment de M. Ghosn , dont il n'était pas question de douter de la probité... Faut il les considérer comme complices ?
a écrit le 09/02/2019 à 8:16 :
La justice japonaise au moins on ne l'achète pas car en France il serait déjà dehors depuis longtemps !
Réponse de le 09/02/2019 à 9:53 :
@: Jiji: Ils y ont quand même mis le temps. Vus les scandales retentissants de ces dernières années, les pays de l'extrême orient ne sont pas épargnés par les abus. Pour sa défense, M. GHOSN ne semble pas connaître la langue japonaise; pour ses déclarations de revenus, il devait donc faire une confiance aveugle à NISSAN et ses conseillers, car, si un compte d'exploitation, un bilan et un compte de résultats sont normés, il existe des subtilités juridiques nationales en matière de réserves, de provisions et autres...
a écrit le 09/02/2019 à 7:59 :
C'est amusant de considérer qu'un billet à 50 000, c'est comme si c'était gratuit, une broutille quoi, qui peut être prise en charge par la boite... Enfin un audit interne poussé chez Renault et la RNBV, on va peut être découvrir d'autres choses...
Réponse de le 09/02/2019 à 9:38 :
Goshn percevait un salaire annuel cumulé Nissan + Renault de plus de 15 millions €, soit plus de 40 000 € journaliers. Ceci n'excuse rien mais l'explique.

Ce qui est ennuyeux c'est qu'il n'ait pas fait le distinguo entre ses finances personnelles et celles de Renault, entre les avantages offerts à l'entreprise du fait du mécénat et ceux d'un simple particulier.

On connait des tas de politiques qui ne font pas non plus la différence entre les moyens de travailler mis à leur disposition et une façon d'augmenter leur train de vie personnel.
a écrit le 09/02/2019 à 7:33 :
bien sur et ce jour tous ceux qui souhaite changer de vehicules

renault vous offre un vehicule neuf de votre choix gratis
parmi toute la gamme renault
offre valable toutle mois de fevrier et mars
a écrit le 09/02/2019 à 2:54 :
Et pendant ce temps, les caissières peuvent se faire virer pour une erreur de 85 centimes ou pour avoir ramasse des tickets de caisse.

Mettez-lui 10 ans.
Réponse de le 11/02/2019 à 6:59 :
A Superette. Pas de souci. Il va prendre le max pour ce style de deli au Japon.
Il pourra mediter sur la condition humaine, la vraie.
a écrit le 09/02/2019 à 0:23 :
« Il a cru que c’était gratuit »
M. Ghosn s’imagine-t-il qu’il va se sortir de son pétrin en insultant notre intelligence ?
a écrit le 08/02/2019 à 22:08 :
Ben voyons, tout est gratuit de nos jours !
a écrit le 08/02/2019 à 21:53 :
"Juste ciel, cette prestation à 50 000€ ne m'étaient pas offerte en compensation de mes bons et loyaux services? Au temps pour moi!"
Comme quoi la grivèlerie peut être élégante.
Ce qui est embêtant c'est que la caissière qui prendra un bon d'achat (dont le client ne veut pas) de 50 centimes ne bénéficiera pas de la même indulgence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :