Ventes de véhicules : Toyota doublé par Volkswagen au premier semestre

 |   |  357  mots
Toyota a souffert d'un ralentissement de son activité aux Etats-Unis, traditionnellement son point fort, où les ventes de ses modèles hybrides Prius (essence-électricité) ont plongé de 25%.
Toyota a souffert d'un ralentissement de son activité aux Etats-Unis, traditionnellement son point fort, où les ventes de ses modèles hybrides Prius (essence-électricité) ont plongé de 25%. (Crédits : REUTERS/Toru Hanai)
Le groupe allemand est passé de justesse devant le géant japonais, numéro un mondial des ventes depuis 2012, avec 5,02 millions de véhicules vendus.

Totyota devra batailler dur pour conserver son titre. Le géant japonais de l'automobile, numéro un mondial des ventes depuis 2012, a été dépassé par son rival allemand Volkswagen au premier semestre 2016.

Sur la période de janvier à juin, le groupe de la région de Nagoya, dans le centre du pays, a écoulé 4,99 millions de véhicules sous les marques Toyota, Lexus (voitures de luxe), Daihatsu (mini-véhicules) et Hino (poids lourds), contre 5,02 millions un an plus tôt (-0,6%), selon un communiqué publié jeudi.

Dans le même temps, Volkswagen en a livré 5,12 millions (+1,5%). Il avait déjà brièvement détrôné Toyota au premier semestre 2015 mais avait ensuite été fragilisé par le scandale de ses modèles truqués. L'américain General Motors (GM) se classe troisième avec 4,76 millions d'unités.

Ralentissement de son activité aux Etats-Unis

Le constructeur japonais Nissan a pour sa part fait état de 2,74 millions de véhicules vendus, un "record" pour un premier semestre pour le groupe qui occupe avec son partenaire français Renault (1,57 million d'unités) le quatrième rang mondial.

Toyota a souffert d'un ralentissement de son activité aux Etats-Unis, traditionnellement son point fort, où les ventes de ses modèles hybrides Prius (essence-électricité) ont plongé de 25% sur fond de pétrole bon marché, malgré le lancement d'une nouvelle version.

Incident chez un fournisseur

Le fabricant de la citadine Yaris et des berlines Crown et Corolla a en outre été affecté par plusieurs arrêts contraints de ses usines d'assemblage au Japon, à la suite d'un incident chez un fournisseur en février, puis d'une pénurie de pièces après les tremblements de terre qui ont frappé mi-avril le sud-ouest de l'archipel.

Au final, le nombre d'automobiles produites dans sa patrie a reculé de 3,1% au cours des six premiers mois de l'année, à 1,96 million. Toyota doit annoncer le 4 août ses résultats financiers pour le premier trimestre de l'exercice 2016/17, débuté le 1er avril. Il avait dit en mai s'attendre à une chute de ses bénéfices cette année, sous le coup d'un net regain du yen.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2016 à 19:16 :
Le niveau de la fraude a cruellement éprouvé les volumes monde de VW (à l' exception de la Chine), au prix de marges totalement déprimées et la suite n' apparait guère plus favorable au constructeur allemand...

Par comparaison, l 'automobile française fait état d' une santé retrouvée avec des volumes et des marges à hauteur d' automobiles premium, une situation qui ' étonnera que les non habitués tant les mises sur le marché rencontrent un succès qui ne se dément plus . Bravo ...
a écrit le 28/07/2016 à 16:12 :
Effet d' annonces comme souvent avec VW pour masquer les marges disparues ..!!!

"Volkswagen a dégagé un bénéfice net part du groupe en repli de 57% au deuxième trimestre à 1,16 milliard d'euros.

Le mastodonte allemand a précisé avoir passé une provision de 1,6 milliard d'euros au premier semestre pour couvrir les possibles coûts juridiques liés à l'affaire des moteurs diesel truqués.

Jusqu'ici, il avait simplement annoncé avoir pâti au premier semestre d'une provision exceptionnelle de 2,2 milliards d'euros, dont une grande partie en lien avec les risques juridiques du dieselgate en Amérique du Nord. "


http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/volkswagen-scandale-et-baisse-des-ventes-ont-greve-le-profit-de-vw-1569584.php
a écrit le 28/07/2016 à 14:32 :
Avant la crise de la triche, je me posais déjà la question de l'intérêt général pour ces voitures sans style, sans saveur. Aujourd'hui je suis juste abasourdi par un tel succès. Comme quoi les voitures ennuyeuses sont plébiscitées par le Pékin moyen qui gobe encore les louanges de fiabilité et de solidité totalement surfaites
a écrit le 28/07/2016 à 14:18 :
Pas mal pour une entreprise que beaucoup avaient enterrée trop précipitamment.
a écrit le 28/07/2016 à 14:11 :
Au prix de marges a rentabilité fortement dégradée, en baisse de plus d' un tiers ...!!!




" le bénéfice d'exploitation de la marque VW, qui représente plus de la moitié des ventes du groupe, a chuté de plus d'un tiers à 900 millions d'euros contre 1,4 milliard un an auparavant."

http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/volkswagen-scandale-et-baisse-des-ventes-ont-greve-le-profit-de-vw-1569584.php
a écrit le 28/07/2016 à 14:07 :
C est en effet incroyable: arrêt des ventes aux USA, ventes en chute de – 30 % en Amérique latine, chute des ventes en Russie, la cata à cause des moteurs truqués … et pourtant le groupe VW se porte encore mieux et consolide sa position de numéro un mondial.
Ceci prouve que les acheteurs se moquent carrément du scandale des moteurs truqués, sachant entre temps que tous les motoristes sans exception ont aussi magouillés leurs chiffres …. avec l accord tacite des autorités d´homologation et de contrôle qui étaient parfaitement dans le coup depuis longtemps !
Réponse de le 28/07/2016 à 16:08 :
Le groupe se porte mieux que mal avec des marges à 0, 3 % quand RENAULT ou PEUGEOT annoncent depuis deux jours des rentas au-dessus de 6 % ....!!

Il fallait pour Volkswagen sauver les apparences au prix de la dégradation c' est fait, le plus intéressant reste à venir ...

http://www.caradisiac.com/psa-forte-rentabilite-au-premier-semestre-109287.htm

http://www.caradisiac.com/renault-une-rentabilite-record-au-premier-semestre-109293.htm
a écrit le 28/07/2016 à 11:56 :
Finalement , tricher et livrer des voitures polluantes, ce n'est pas pénalisant.
Et dire que les analystes prédisaient le pire pour le groupe .
Réponse de le 28/07/2016 à 16:02 :
Vous qualifiez une marge proche de zéro pour Volkswagen de bons résultats ...??
a écrit le 28/07/2016 à 11:48 :
En néolibéralisme, tricher c'est jouer. Nous sommes en néolibéralisme exacerbé, je pense que personne ne peut le nier, VW est une marque qui a triché et s'est fait prendre la main dans le sac et comme ils sont malgré tout premier et jamais inquiété pour l'avoir fait ils continuent sans problème la partie, l'europe et l'allemagne les ayant largement subventionné et n'ayant jamais remis ses subventions en question malgré cette énorme triche.

A moins que vous ayez VW comme nouveau sponsor je ne vois pas trop ce qui gène là dedans, merci.
Réponse de le 28/07/2016 à 14:21 :
"Enorme triche"... pour un écart technique que quelques corrections élémentaires et relativement peu coûteuses arrivent à résoudre. On a encore fait une montagne de pas grand chose.
Réponse de le 28/07/2016 à 15:35 :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Volkswagen

" Selon le groupe, plus de 11 millions de véhicules de ses marques Volkswagen, Audi, Seat, Škoda et Porsche sont concernés à travers le monde. L'affaire, sans équivalent dans l'histoire automobile"

11 millions de véhicules concernés et c'est juste selon vw en plus...

Votre intervention était ridicule.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :