Qu'est ce qui ne va pas chez Volkswagen ?

 |   |  993  mots
Conforté par la majorité des actionnaires, Martin Winterkorn doit désormais répondre aux nouveaux défis du groupe, dont celui de la marque Volkswagen qu'il a pourtant dirigé.
Conforté par la majorité des actionnaires, Martin Winterkorn doit désormais répondre aux nouveaux défis du groupe, dont celui de la marque Volkswagen qu'il a pourtant dirigé. (Crédits : © Wolfgang Rattay / Reuters)
Le mastodonte allemand avait tous les atouts pour atteindre (en avance) son objectif de numéro un mondial des constructeurs automobiles. Le retournement de conjoncture dans ses plus importants marchés menace cette trajectoire. Plus encore, la situation de sa marque éponyme plombe la stratégie multimarque du groupe, mais également sa rentabilité dans d'inquiétantes proportions...

Trois mois après le séisme interne qui a conduit à l'éviction spectaculaire de son chef historique, le géant allemand de l'automobile montre des signes de faiblesse au point d'inquiéter les investisseurs. Les résultats semestriels décevants publiés fin juillet couplés à une baisse des ventes de la marque Volkswagen, mais également à une conjoncture défavorable sur ses marchés les plus forts, pèsent sur les perspectives du groupe qui ambitionne de devenir le numéro un mondial de l'automobile. Il est vrai qu'il a atteint cet objectif deux premiers semestres d'affilée, mais l'objectif sur une année entière n'a pas encore été atteint, même si cela s'est joué à un cheveu pour l'exercice 2014.

La Chine : de la locomotive au cauchemar

Il n'en reste pas moins que si cet objectif est une donnée avant tout symbolique à ce niveau de production (l'Allemand produit peu ou prou autant que Toyota soit 10 millions de voitures), les autres indicateurs inquiètent davantage les analystes. D'abord, le marché chinois qui était jusqu'à très récemment la locomotive du groupe, pourrait devenir un vrai cauchemar pour le groupe allemand. Ce marché a subi une double rupture. D'abord un fort ralentissement de sa croissance en 2014 (divisée par deux à 7%) puis une quasi-stagnation avec certains mois en baisse depuis le début de l'année 2015. Mais plus inquiétant pour Volkswagen, le comportement du consommateur a brutalement changé. Celui-ci s'est soudainement tourné vers les marques locales et massivement pour les SUV. Pour l'Allemand encore très présent sur les tricorps, il s'agit d'un véritable retournement de tendance. Résultat, les ventes ont baissé de 3,9% sur ce marché au premier semestre. Et la tendance n'est pas à la stabilisation.

Autre retournement de marché : l'Amérique Latine a coûté 22% de ventes en moins sur la période, dont presque 30% sur le seul Brésil. Un analyste spécialiste du secteur résume: "Volkswagen est placé sur des marchés difficiles avec des lignes produits inadaptées".

Il n'y a guère qu'en Amérique du Nord où le groupe est en hausse (+6%) et encore, la progression n'est que de 2,4% aux Etats-Unis. Mais même là, le tableau n'est pas tout rose. Bien au contraire. S'il avait été analysé dans le détail, ce marché aurait annoncé la situation laborieuse de la marque Volkswagen qui n'a jamais réussi à percer dans le pays, et ce, malgré les lourds investissements. D'ailleurs, le groupe ne doit son salut qu'à Audi puisque les ventes de Volkswagen ont baissé de 2,4% au premier semestre.

Volkswagen rattrapé par Skoda?

La marque historique du groupe est aujourd'hui confrontée à une véritable érosion de ses ventes couplée à une forte baisse de sa rentabilité. Volkswagen est la seule des marques automobiles du groupe à avoir enregistré des ventes mondiales en baisse sur le premier trimestre. Et pas qu'un peu... Les immatriculations signées de la voiture du peuple ont baissé de 3,9% en six mois, là où toutes ses consoeurs sont en hausse (Audi, Skoda et même Seat).

La marque emblématique de l'automobile allemande souffre d'un positionnement mal ficelé. Après des années où la direction du constructeur jurait que les marques n'empièteraient pas les unes sur les autres, les analystes s'aperçoivent que cette stratégie a désormais atteint ses limites. Ainsi, de plus en plus, la marque Volkswagen a du mal à se positionner face à Skoda, que les consommateurs considèrent comme une Volkswagen moins cher, et Audi qui incarne et assume davantage son positionnement haut-de-gamme. Il n'y a qu'en Europe où Volkswagen voit ses ventes progresser, au prix de nombreuses remises. Aux Etats-Unis, elles baissent de 2,4% et en Chine, la chute est plus forte encore puisqu'elle atteint 6,7% sur six mois. Mais cette baisse en volume ne serait rien si elle n'était pas assortie d'une forte réduction du taux de marge.

Des marges réduites à peau de chagrin

Ainsi, Volkswagen a eu tendance à augmenter le degré de sophistication de ses voitures, au point d'ailleurs d'empiéter sur le créneau d'Audi, avec des innovations de pointe comme l'autonomie. Sauf que ces innovations ont un coût que ne permet pas le positionnement généraliste de la marque. L'arbitrage a donc été de maintenir les prix tels quels, c'est-à-dire sans répercuter l'intégration de nouvelles technologies. Un analyste nous explique : "Volkswagen a trop enrichi ses modèles en produits, mais sans avoir été capable de les monétiser, la marque se retrouve ainsi avec une marge de 2% tandis que Skoda affiche des marges comprises entre 5 et 7%".

Est-ce à dire que Volkswagen est dans une situation périlleuse. Non ! Le groupe dispose de nombreux atouts notamment de solides positions dans de nombreux pays avec des parts de marché très élevées. La situation en Chine est en grande partie conjoncturelle, le pays reste encore loin des standards occidentaux en terme d'équipements automobiles. Le groupe reste assis sur de confortables réserves de liquidités (plus de 21 milliards d'euros au 30 juin) gonflés semestre après semestre par un cash flow toujours plus conséquent. Celui-ci est passé de 2,9 milliards d'euros au premier semestre 2014 à 4,8 milliards d'euros un an plus tard. Enfin, les résultats restent largement bénéficiaires, même s'ils ont baissé de 16% au premier semestre à 2,67 milliards d'euros, un chiffre en-dessous des attentes des analystes.

La guerre Piëch/Winterkorn en toile de fond?

Il n'empêche des questions se posent sur la stratégie, et met une lumière nouvelle sur la prise de position de Ferdinand Piëch, éjecté pour avoir fomenté un coup d'Etat contre Martin Winterkorn, PDG de Volkswagen. Celui-ci se drapait alors derrière l'excellente santé du groupe automobile, et avait le soutien des autres actionnaires. Désormais, celui qui cumulait jusqu'à récemment encore, ses fonctions de PDG du groupe et de patron de la marque Volkswagen, devra cette fois apporter des réponses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2015 à 13:41 :
Le marketung n'aura pas suffit à sauver les ventes et malgré les communicants sur le pont depuis un petit moment pour tenter de circonvenir l'incendie car il y a cette fois, péril en la demeure.. Je conseille toujours en pareille circonstance de faire bloc, se serrer les coudes, démentir, dire que c'est bon, jusqu'au bout, enclencher force séminaires de motivations, tenir la tranchée âprement, tenir sinon c'est mourir..!!
a écrit le 09/08/2015 à 12:27 :
VW groupe ressemble à une baleine échouée, 80 % des marques ne rapportent quasi rien quand elles ne perdent de l'argent, MAN PL dont on nous vantait l'intégration dans le groupe supprime 1800 emplois, VW marge à 2 % soit plus de 2 fois moins que PSA..!! La compacte 308 se vend 3 fois plus que la golf, échouée elle aussi.. A vouloir tout avaler, VW fait une obstruction oesophagienne, tousse, rote et pète, en un mot comme en cent, ça ..sent mauvais !!
a écrit le 09/08/2015 à 11:53 :
C'est vrai que niveau design VW est resté bloqué aux début des années 2000. C'est d'un triste et d'une banalité digne d'un constructeur chinois. Finalement autant acheter une Skoda ou une Seat, c'est la même qualité et moins cher. En tout cas bonne chance à nos marques tricolores Renault et PSA qui remonte bien la pente ces derniers temps. Qualité, montée en gamme, belles carrosseries, SUV urbains dans l'air du temps...le cocktail pour réussir!
a écrit le 09/08/2015 à 11:16 :
Les carottes sont cuites alors que les marges dégringolent chez VW group, la mauvaise qualité qui a fait lit et le design suranné signent la paupérisation des résultats.. Exit la deustche Qualität, il faut tout rebâtir, d'urgence, redessiner, fiabiliser, se réinventer, ça prend 10 ans, bon courage...!!!
a écrit le 08/08/2015 à 21:59 :
J'ai une Golf et en suis très content.
Elle a 110 000 et j'espère qu'elle ira comme celle de mon frère jusqu'à 500 000.
Réponse de le 09/08/2015 à 11:20 :
@Laurent05 Une Golf 110 Mkms sans problème et alors que vous étiez connu pour votre sérieux...!!! Votre frère à 500 00 kms peut-être mais en remplaçant 3 moteurs et 5 bv autos...???
a écrit le 08/08/2015 à 11:53 :
J'ai loué une Passat pendant 3 semaines. Une bonne voiture (comme pas mal d'autres) sobre et bien finie, mais l'aspect d'un corbillard sans aucun charme ni agrément de conduite particulier
L'arrogance ou la condescendance de "Das Auto" n'est pas à la hauteur de la production qui est finalement assez quelconque. Comme pas mal de produits allemands qui ne sont pas meilleurs que ce qui se fait dans de nombreux pays d'Europe dont le nôtre. Qu'est-ce que le marketing ne fait pas avaler?
Réponse de le 08/08/2015 à 13:48 :
@mij Loué une Passat, trois semaine, un produit que vous qualifiez vous même de corbillard, c'est ...courageux, était-ce la seule disponibilité, sinon pourquoi l' avez-vous fait ...??? Une forme d'expiation, de flagellation, de rédemption, vous aviez malencontreusement écrasé le concessionnaire local ...???
Réponse de le 08/08/2015 à 14:59 :
@Bigorneau
C'était ça ou un Pick up US avec une consommation pas possible, donc c'était pas pire comme on dit au Québec. Je vous confirme l'engin est tristounet, mais ça ne m'a pas empêché de passer d'excellentes vacances, la voiture étant pour moi un moyen de transport et rien d'autre.
Pour en revenir à VW, quand on pète plus haut que son derrière, on finit toujours par se faire rattraper
a écrit le 08/08/2015 à 11:52 :
RENAULT est le troisième constructeur, deuxième européen en terme de fiabilité à l'enquête Auto Plus du 230115, les allemands de Vag sont notoirement à partir de 15 ème, Audi, dernier, 20 ème sur ..20 !! Le 1er européen, numéro deux classé étant DACIA !! Conforté par AUTO PLUS toujours, du 22 0515, "les 5 scandales fiabilité du moment", pas de RENAULT mais VAG group toujours décroche les 5 oscars, "injection common rail, vanne egr + refroidisseur, volant moteur et embrayage, compresseur de clim et surtout, bv auto DSG".. Comment voulez-vous que ça aille quand il faut désormais craquer les marges pour sauver les ventes, une tentative d'endiguement en forme de sauve qui peut généralisé en quelque sorte...
Réponse de le 09/08/2015 à 7:13 :
et ...si c'est Renault Plus ...qui le dit ...!
en plus dacia 2 eme ...sans blague ?
a écrit le 08/08/2015 à 11:50 :
mon impression sur VW : des voitures trop chères, fiabilité médiocre, SAV hautain.
Le marketing bien rodé ne suffit plus à masquer la réalité.
VW une fois mais pas deux...
a écrit le 08/08/2015 à 11:48 :
Les promesses de l'aube, ça ira mieux demain...
a écrit le 08/08/2015 à 9:01 :
...érosion de marchés...
...viellissement et problemes de positionnement des modèles ...
curieux , on a l'impression que , par contre , Seat , c'a marche bien ...
( alors que , dixit La Tribune , en 2014 c'a allait mal ) .
alors , au final : ne se sont ils pas " endormis sur leurs lauriers " ? chez vw ?
Réponse de le 08/08/2015 à 10:27 :
@gegge VW pousse Seat et Skoda pour faire oublier les déboires de ses autres marques et pour sauver les apparences, ça tiendra le temps que ça tiendra car ce n'est pas plus fiable que Vw...
a écrit le 08/08/2015 à 8:50 :
le groupe VW se fout des clients , j'ai eu en 2013 un Q3 quattro TDI neuf ,une vraie plaie , accoups moteur, boite très bruyante ( autant qu'un GMC de 1940.. oui ... oui .. ) tableau de bord fouilli, c'est un panachage de VW, Audi, Seat ... risque de fermer véhicule avec clé à l'intérieur le tout couronné par des commerciaux inexistants après vente, véhicule neuf livré sale , gardé 2 mois !! a fuir !!
Réponse de le 08/08/2015 à 10:32 :
@etoit86 Le Q3 est une honte, un vulgaire parpaing sur roues, un pur produit marketing, aujourd'hui quitte à regarder chez les allemands un Mercedes GLC est 100 fois plus esthétique et un poil plus sûr...
Réponse de le 09/08/2015 à 11:56 :
Préférez plutôt une BMW X ou un Renault Kadjar. La Mercedes GLC, on dirait une berline sur laquelle on a soudé une tourelle surélevée. Après les gouts et les couleurs....
a écrit le 07/08/2015 à 21:43 :
"Das auto"...Kaputt? Trop de marques, trop de gadgets, trop cher. Fiabilité en baisse, insipidité des modèles... mais marketing haut de gamme. Une voiture, ce n'est jamais qu'une caisse sur 4 roues propulsée par un moteur (au principe de fonctionnement antédiluvien) dont le but principal est de permettre des déplacements...
Déplacements qu'on préfère agréables, confortables, sûrs, mais aussi économiques.
A part la sécurité (et encore), le confort, le vivre à bord et l'aspect économique ne sont pas l'apanage des voitures allemandes. Comme pour les produits de la marque à la pomme, les gogos commencent à ouvrir les yeux. On trouve mieux et moins cher pour le même service rendu, le "prestige" du logo en moins.
Réponse de le 09/08/2015 à 8:52 :
c'a , c'est bien ...franco-franchouillard ...
il suffit de voir , les ventes et ...les résultats , des marques allemandes ( en auto ) et d'Apple en ordi / telephonie / etc ...pour en etre convaincu ...!
je ne sais pas si ils ouvrent les yeux ...
mais ce qui est sur , c'est que les " gogos " sont de + en + nombreux .
a écrit le 07/08/2015 à 17:55 :
Ca sent le roussi pour VW plombé par la mauvaise qualité et un design sans saveur, une qualité surfaite correspondant toujours à des prix surfaits, le duo a fonctionné d'installer trop longtemps de grosses chaudières dans des chassis mal maitrisés et qui trop souvent tiraient tout droit dans les virages mais a fini par s' échouer comme la baleine de Jonas ...!!!
a écrit le 07/08/2015 à 15:20 :
Alors concernant la rentabilité du groupe elle tenait au fait que depuis la sortie de la Golf 4 en 1996, VW avait utilisé cette plate forme pour bon nombre d'autos (Passat, Golf 5 et 6, Skoda Octavi, Tiguan, Audi A3).... Ce qui a permis de rentabilisé les composants depuis l'avenement de la nouvelle plate forme (pour les autos à moteur transveral) qui met un temps démesuré à se déployer et qui coute plus cher que prévu! Les autos de la marque VW sont inadaptées au marché US, Kia y vend deux fois plus d'autos... Pour pallier à son désamour en Chine, VW brade à tout va. En Europe, la marque concent à des rabais aux flottes et aux professionnels qu'elle même à la secret avec Skoda... Est ce que VW-AG ne se voit-il pas trop grand trop vite? Avec des parts de marché en Chine qui tiennent du miracle plutôt que d'un marché consolidé! Sachant qu'en Chine pour de nouveaux arrivants comme Honda ou Renault, la consigne consitera dans les années à venir à grignoter ses 30% de part de marché...
a écrit le 07/08/2015 à 14:19 :
VW investit 11,5 milliards d’euros en recherche et développement (R&D) chaque année,

ces énormes sommes confortent les 10 ans d'avances technologiques et les usines de production ultra modernes. Toyota BMW LAND ROVER JAGUAR sont dans la même veine vertueuse.

Ces technologies VW ultra en avance profitent à toutes les entités du groupe, de même que les énormes volumes de productions permettent de proposer les meilleures performances aux meilleures prix du marché

toutes ces conditions rendent VW très fort sur le long terme.

Quel contraste avec les bagnoles Renault qui s'écroulent à 3 étoiles au crash test, avec 10/12 ans de retards technologiques sur l'ensemble des autres constructeurs, les usines sont vieillissantes, les mécaniques peu

même Hyundai Kia Fiat Opel Suzuki Mazda sont nettement en avance sur les DaciaRenault importées très massivement de Turquie, Maroc, Corée, Slovénie, Roumanie, Grande Bretagne qui critique la France et d'Espagne ou les salariés ont été placés devant des chantages ignobles aux bas salaires.
Réponse de le 07/08/2015 à 15:22 :
Ce qu'il faut pas lire !
10 ans d'avance dans les soupapes poreuses, la DGS7 en mousse et le bricolage hybride qu'est le système GTE ?
La fiabilité et la qualité, nerf de la communication VAG n'est pas meilleur que les autres.
Il faut leur reconnaître leur grande maîtrise de la communication et de leur marketing pour vendre des voitures aussi fiable que la concurrence, plus austères et plus chers !

Quand à Renault, c'est tout l'inverse, tout ce talent des ingénieurs gâché par une communication désastreuse et un marketing idiot.
Réponse de le 07/08/2015 à 17:01 :
VW fait de grosses kochonneries depuis 10 ans, sa position actuelle due à un marketing outrancier ne tenait qu' au miracle, ça fait pschitt aujourd'hui et c'est tant mieux, quand on fait du kaka pendant si longtemps, il est déjà miraculeux d' en être arrivé là...!!!
Réponse de le 07/08/2015 à 18:30 :
@ Réponse de lol le 07/08/2015 à 15:22 :
et
@ Réponse de Grosse Kochonnerie le 07/08/2015 à 17:01 :

VW hausse des ventes + 3,1 % de croissance sur les 6 premiers mois en France

en Juillet 2015, LOURDE chute des ventes de DaciaRenault MOINS 9% .... moins NEUF POUR CENT

Les Français ont bien comprit que les carrioles et tombereaux DaciaRenault mal soudées sont importés de Maroc, Turquie, Slovénie, Roumanie et qu'elles sont à éviter pour transporter leur familles ...
Réponse de le 08/08/2015 à 9:55 :
@Contrastes
Il faudrait aussi que les technologies "ultra en avance" soient abouties, qu'elles aient vraiment un intérêt et soient d'un prix abordable. Pour faire quelques dizaines de km par semaine, une 2CV suffisait amplement... et des technologies qu'on ne retrouve même pas sur une Vw.
Ex: Radiateur de refroidissement d'huile, refroidissement par air, freins en sortie de boîte...un coût d'entretien quasi nul et une longévité exceptionnelle (J'en ai une de 1975 qui m'emmène où je veux et qui ne m'a jamais laissé tomber.)
Réponse de le 13/08/2015 à 17:03 :
c'est parce que c'est un troll, cher lol. D'ailelurs, qu'il lise un peu ça :
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/qu-est-ce-qui-ne-va-pas-chez-volkswagen-496618.html
Réponse de le 13/08/2015 à 17:15 :
réponse à "Marché auto Juillet" : et pour le cumul depuis le début de l'année en Europe, on en est où ? Ah oui, VW chute tandis que Renault superforme. Et oui, c'est bien de prendre les venets sur 1 mois en France quand elles vont dans son sens, mais c'est mieux de prendre les chiffres sur une zone et une période plus grande, ça permet d'éliminer les épiphénomènes.

Quand au phantasme de la non qualité Renault de votre second paragraphe qui est là, juste pour s'auto convaincre que votre culte aux allemandes est justifié, il suffit de rappeler ça pour le mettre HS : http://automobile.challenges.fr/dossiers/20150403.LQA7231/comment-daimler-aide-renault-a-soigner-la-qualite.html
Réponse de le 15/08/2015 à 15:45 :
c'est pour cela que Mercedes achète des moteurs diesels de chez Renault, même les ingénieurs de chez Mercedes furent étonnés de la fiabilité des moteurs Renault.

Vos Audi/VW/Skoda proviennent de sites polonais, slovaques, hongroises, portugaises, espagnoles, chinoises, tchécoslovaques.
Et eux ne touchent aucunes primes qui sont réservés aux salariés allemands des sites en Allemagne.
a écrit le 07/08/2015 à 13:08 :
Manque de nouveauté, les même modèle et plateforme depuis 20 ans ! Voiture et moteur insipide, manque vraiment de style, on ne fait pas des VW Audi sur une même plateforme que Skoda voyons !
Réponse de le 07/08/2015 à 13:59 :
Non, ils font des SKODA sur les mêmes plateformes que des AUDI ou des VW.
a écrit le 07/08/2015 à 12:25 :
Des marges réduite à une peau de chagrin ? Le pouvoir d'achat des consommateurs baissant il faut baisser le prix des véhicules, cercle vicieux.
a écrit le 07/08/2015 à 11:37 :
RENAULT est le troisième constructeur, deuxième européen en terme de fiabilité à l'enquête Auto Plus du 230115, les allemands de Vag sont notoirement à partir de 15 ème,Audi, dernier, 20 ème sur ..20, le 1er européen, numéro deux classé étant DACIA !! Conforté par AUTO PLUS toujours, du 22 0515, "les 5 scandales fiabilité du moment", pas de RENAULT mais VAG group toujours décroche les 5 oscars, "injection common rail, vanne egr + refroidisseur, volant moteur et embrayage, compresseur de clim et surtout, bv auto DSG".. Comment voulez-vous que ça aille quand il faut craquer les marges pour sauver les ventes...??
a écrit le 07/08/2015 à 11:25 :
Il aura fallu que VW offre 10 ans de garantie aux chinois et aux américains sur ses bv auto dsg/stronic à problème pour ne pas prendre la porte, les européens quant à eux, prennent leurs pertes.. Chez Vw tout passe, tout casse, tout lasse..
a écrit le 07/08/2015 à 11:13 :
Il est toujours plus difficile à un alpiniste de gravir les dernières distances qui le séparent du sommet. ça c'est pour la comparaison ascensionnelle. Il n'en demeure pas moins que la fluidité des marchés nécessite une adaptation de stratégie, qui ne signifie en rien une faiblesse quelconque. La crête du sommet représente une ligne brisée, des artifices de stratégies.
a écrit le 07/08/2015 à 10:55 :
Des profits, certes encore mais pour entretenir 12 danseuses il en faudrait le double pour se développer et c'est bien là que ça achoppe car à l'exception de Porsche qui marge bien, Audi a vu ses marges fondre de 4 points sur 3 ans, Skoda est dans la petite moyenne et le reste est en ruine... La perte de qualité, le design bâclé a plombé le groupe depuis 3 ans, les petits employés de Wolfsburg ne verront très certainement plus tomber la prime de Noël et dès lors comment fourrer la dinde...???
Réponse de le 07/08/2015 à 12:03 :
@Claude Claude vous êtes inénarrable mais tellement près de la Vérité !
a écrit le 07/08/2015 à 10:47 :
Ca a encore baissé, l'illusionniste peine à entretenir l'illusion que c'est bon, que c'est beau, que c'est allemand alors que c'est laid, que ça boite, que ça tourne sur 3 pattes et que ça panne...
a écrit le 07/08/2015 à 9:25 :
Cet article tient du verbiage sans consistance ; Il est fait état d'un analyste qui aurait des avis sur tout et rien.

La réalité :
Résultats pour le Groupe Volkswagen au premier SEMESTRE 2015
Chiffre d’affaires en nette hausse à 108,8 milliards d’euros (98,8 milliards d’euros) ;
Hausse du bénéfice opérationnel avant éléments exceptionnels à 7 milliards d’euros (6,2 milliards d’euros)
Hausse des liquidités nettes pour la division automobile : 21,5 milliards d’euros à fin juin (+ 2,9 milliard par rapport à fin décembre : 17,9 milliards d’euros)

Le cash-flow net de la Division automobile a considérablement augmenté par rapport à l’année précédente pour atteindre 4,8 milliards d’euros.

Production 1er semestre 2015 :
VW Group : 5,04 milions de véhicules
Toyota : 5,022 millions de véhicules
Général Motors : 4,86 millions de véhicules

Manifestement, le fameux analyste cité par la Tribune peut retourner à ses études.
Réponse de le 07/08/2015 à 10:14 :
je pense que l'article se centre sur la marque VolksWagen, et pas sur le groupe. L'article cite Skoda comme réussite en terme de marge, en l'opposant à des marges plus faibles de la marque VW. Le Groupe va bien, la marque VW un peu moins (sans que ça soit la cata....).
Réponse de le 07/08/2015 à 13:01 :
Encore un qui confond, intentionnellement ou pas recette et bénéfices... !
Réponse de le 07/08/2015 à 18:30 :
Ah, encore un vendeur VW qui défend sa concession ! J'ai quitté Peu... Pour VW, pour faire comme tout le monde. Je fais 100 000 km par an. Au secours. Mes vitres e se lèvent plus, mon moteur fait un bruit de camion, j ai 50 000 km. Service après vente hautain et puant. Je repasse chez Peu... dès que possible. Les profits d'aujourd'hui ne sont certaine y pas ceux de demain..
Réponse de le 07/08/2015 à 18:31 :
Ah, encore un vendeur VW qui défend sa concession ! J'ai quitté Peu... Pour VW, pour faire comme tout le monde. Je fais 100 000 km par an. Au secours. Mes vitres e se lèvent plus, mon moteur fait un bruit de camion, j ai 50 000 km. Service après vente hautain et puant. Je repasse chez Peu... dès que possible. Les profits d'aujourd'hui ne sont certaine y pas ceux de demain..
a écrit le 07/08/2015 à 9:06 :
Produits inadaptés et surtout, surtout qualité inadaptée à un consommateur qui ne veut plus ...s' adapter à VW, ça sent le sapin, faut juste les débrancher avant qu'ils ne fassent encore plus de dégâts...!!! Le prix à payer pour un groupe complètement surfait en proie depuis trop longtemps à une boulimie infantile...
Réponse de le 07/08/2015 à 14:07 :
Je pense que votre avis est légèrement découplé de la réalité. Il ne faut pas confondre "difficultés" et "groupe surfait".
Qu'on aime le groupe VW ou qu'on ne l'aime pas, force est de constater qu'en moins de 20 ans ils ont réussi à former un des 2 plus grands vendeurs automobiles du monde. Pendant que Renault et PSA stagnaient. Ce n'est pas de la "boulimie infantile" que d'avoir réussi à s'implanter dans tous les pays du monde, dont la chine et les EU. C'est juste un groupe qui a réussi son internationalisation.
Réponse de le 08/08/2015 à 10:24 :
@toto On vous explique précisément le contraire, que VW est en train d'échouer sur presque tous ses marchés et vous nous dites que son internationalisation est une réussite, savez-vous lire..?
Réponse de le 13/08/2015 à 17:07 :
la seule force de VW, toto c'est son marketing. C'est grace à ça qu'ils ont réussi à faire croire à un maximum de personnes que leurs autos sont fiables. Mais une fis qu'un client se fait avoir pluseurs fois, il change de marque ... d'où leur chute actuelle
Réponse de le 20/08/2015 à 20:41 :
@Gus et shooby02
C'est en effet du marketing, mais ça marche !
La réussite d'une entreprise ce n'est pas uniquement de faire le meilleur produit, c'est aussi de savoir le vendre. Et je dois reconnaitre que VW a très bien réussi cette démarche là. Toutes les études montrent que la "deutche qualitat" c'est du pipeau, mais il y a une sorte de "tour de magie" qui fait que le consommateur s'en moque, ne le sais pas, et en achète.
Je n'aime pas les voitures allemandes, mais je suis juste lucide devant ce qui semble être une belle démonstration de marketing.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :