Sanofi affecté par la concurrence des génériques

 |   |  136  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Cette concurrence a coûté au groupe français 569 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2011.

Les bénéfices du premier trimestre 2011 de Sanofi-Aventis confortent le choix du rachat de Genzyme pour 20,1 milliards de dollars (13,6 milliards d'euros). La "bioctech" américaine lui permettra de se renforcer face à la concurrence des médicaments génériques, grâce notamment à ses traitements contre les maladies orphelines.

Car si les résultats sont meilleurs que prévus, ils sont néanmoins impactés par la concurrence des génériques. Le résultat a reculé de 10,6% à 2,17 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires, en repli de 1,5% à 7,78 milliards d'euros. La concurrence des génériques a coûté au groupe français 569 millions d'euros de chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre 2010.

Dès cette année, l'intégration de Genzyme devrait avoir un impact positif de 3 à 4% sur le bénéfice par action de Sanofi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2011 à 14:45 :
Ah si seulement S.A. avait foncé dans le générique au lieu de le combattre, il n'en serait pas là actuellement et cela lui éviterait de racheter à grand frais des sociétés de génériques dans le monde entier, pour rester dans le coup.
Réponse de le 29/04/2011 à 15:28 :
C'est exact Sanofi et Aventis ont tous les deux bradés leurs portefeuilles génériques qui étaient importants à l'époque. Les directions omnubilées par le profit voulaient des produits novateurs à fortes valeurs ajoutées.
Il fallait aussi réduire le portefeuille produits à quelques uns ( Les plus rentables )
Ils ne voulaient pas voir qu'ils devenaient des géants aux pieds d'argile...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :