Les profits de Sanofi ont crû en 2016, malgré ses difficultés dans le diabète

 |   |  426  mots
Le groupe est prudent pour 2017. Il s'attend à une évolution du bénéfice net par action à taux de change constants de stable à -3% par rapport à 2016.
Le groupe est prudent pour 2017. Il s'attend à une évolution du bénéfice net par action à taux de change constants de "stable à -3%" par rapport à 2016. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le groupe français enregistre un chiffre d'affaires en recul de 0,7%, plombé par son activité diabète et la baisse des ventes de certains de ses produits historiques. Mais ses bénéfices ont crû de 9,8% à 4,7 milliards d'euros, boostés par les économies réalisées en 2016.

L'année 2016 a été particulièrement mouvementée pour Sanofi, avec des coups durs comme l'échec du rachat de Medivation, des déremboursements de médicaments aux Etats-Unis, une activité diabète dans le rouge. Le groupe était attendu au tournant lors de la publication de ses résultats annuels, mercredi 8 février. Voici ce qu'il faut en retenir.

Des résultats salués par les investisseurs

Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires en recul de 0,7% (en progression de 1,2% en devises constantes) à 33,8 milliards d'euros et un bénéfice net en hausse de 9,8% à 4,7 milliards d'euros. C'est mieux que prévu, a assuré Olivier Brandicourt, patron du groupe pharmaceutique. Les investisseurs ont acquiescé: le groupe prenant plus de 2,5% en Bourse en fin de matinée.

La médecine de spécialité et les vaccins en très forte croissance

Sanofi a enregistré de bonnes performances avec son activité "Produits en médecine de spécialité" (5,95 milliards d'euros, en hausse de 1,2%), boostée par les ventes de médicaments contre la sclérose en plaque.

La partie "vaccins" a également connu une forte augmentation de son chiffre d'affaires (+8,8% à 4,58 milliards d'euros) grâce aux vaccins contre la grippe notamment (+16,6% à 1,5 milliard d'euros).

Trois activités phare du groupe dans le rouge

En revanche, l'activité "diabète et cardiovasculaire", qui a généré 7,8 milliards d'euros en 2016 a enregistré une baisse du chiffre d'affaires de 2%, plombée par les baisse de ventes du Lantus, son insuline phare. Elle a, comme en 2015, pesé négativement sur la croissance du groupe. Les ventes des produits de prescriptions établis (médicaments historiques tels que le Plavix) de Sanofi sont également dans le rouge. Ils chuté de 6,8% à 10,3 milliards d'euros, concurrencés par les génériques. Enfin, les revenus issus de la santé grand public (médicaments vendus hors prescription) ont baissé de 7,9% à 3,33 milliards d'euros.

Plus d'économies en 2017

Si le bénéfice de Sanofi a progressé, c'est notamment grâce à la réduction des coûts engagée: 650 millions d'économies réalisées l'année dernière. Le groupe prévoit d'accélérer les restructurations et de faire grimper les économies à 1,3 milliard d'euros en 2017. Pour y parvenir, il va, entre autres, supprimer  20% des emplois dans ses divisions américaines dédiées au diabète et aux maladies cardiovasculaires.

Un bénéfice en baisse en 2017?

Le groupe est prudent pour 2017. Il s'attend à une évolution du bénéfice net par action à taux de change constants de "stable à -3%" par rapport à 2016. "Sauf événements majeurs défavorables imprévus.".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2017 à 3:02 :
Raison de plus pour les obliger, comme à tous les autres, à NOUS fournir des vaccins FIABLES.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :