Sanofi vend 16 marques de médicaments grand public peu rentables

Le fabricant français veut se focaliser sur les médicaments grand public à forte croissance, conformément à ses engagements affirmés auprès des actionnaires. Le titre gagnait 0,48% à 88,67 euros à l'ouverture de la Bourse ce lundi matin.

2 mn

Sanofi a indiqué qu'il donnerait la priorité aux marques de santé grand public à croissance rapide, alors que la division grand public se prépare à devenir une activité autonome.
Sanofi a indiqué qu'il donnerait la priorité aux marques de santé grand public à croissance rapide, alors que la division grand public se prépare à devenir une activité autonome. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Sanofi poursuit les grandes manœuvres prévues conformément à son plan stratégique validé en 2019. Le fabricant français de médicaments a annoncé lundi la vente de 16 marques de produits de santé grand public, principalement européennes, à la société allemande de capital-investissement Stada afin de rationaliser son portefeuille de produits.

Les sociétés n'ont pas voulu divulguer les conditions financières, mais une personne proche du dossier a déclaré que le prix se situait dans une fourchette de 120 millions à 140 millions d'euros.

Sanofi a indiqué qu'il donnerait la priorité aux marques de santé grand public à croissance rapide, alors que la division grand public se prépare à devenir une activité autonome.

"Comme nous l'avions indiqué lors de notre Capital Markets Day de février, la simplification du portefeuille de produits santé grand public est un aspect important de notre stratégie qui consiste à concentrer nos ressources et nos efforts là où nous pouvons apporter le plus de valeur, en particulier pour les consommateurs", a précisé lundi Julie Van Ongevalle, responsable de l'unité de santé grand public de Sanofi, dans un communiqué.

En mars dernier, lors des journées investisseurs, le groupe précisait encore :

"Les projets de transfert de deux médicaments sur le marché de l'automédication dans les prochaines années progressent favorablement et leur aboutissement pourrait se solder par des ventes combinées qui permettront à cette entité de réaliser un chiffre d'affaires substantiel."

Le pactole du Dupixent

Le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé fin avril une baisse de 7% de son bénéfice net au premier trimestre, conséquence de sa séparation l'an dernier d'avec son partenaire américain de longue date Regeneron. Sanofi a tout de même dégagé un bénéfice net de 1,56 milliard d'euros.

Sanofi tire avant tout profit de son traitement vedette, l'anti-inflammatoire Dupixent : les revenus qui en sont tirés bondissent de près de moitié et, à plus d'un milliard d'euros, contribuent désormais à près d'un huitième de l'ensemble du chiffre d'affaires, à 8,5 milliards d'euros.

Lire aussi 3 mnSanofi augmente son dividende grâce à un bénéfice net annuel à +340%

Par ailleurs, le français Sanofi développe un vaccin anti-covid, actuellement en essai clinique dit de "phase 3", tablant sur un lancement fin 2021 pour ce produit après déjà des mois de retard.

(avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 28/06/2021 à 10:55
Signaler
Ce n'est jamais bon signe exposant une incapacité totale à faire du rentable parce que les acheteurs eux ont certainement des idées en tête. Il sera interessant de voir ce que deviendront ces marques. Stratégie identique à BAYER et ses 40 milliards d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.