Un anticancéreux à plusieurs milliers d'euros par mois et par patient lancé en France

 |  | 684 mots
Lecture 4 min.
Selon Bloomberg, les ventes annuelles totales du Keytruda pourraient dépasser les 5 milliards de dollars en 2020.
Selon Bloomberg, les ventes annuelles totales du Keytruda pourraient dépasser les 5 milliards de dollars en 2020. (Crédits : Reuters)
Merck & Co (MSD) est parvenu à s'entendre avec les autorités françaises sur le prix du Keytruda, un anticancéreux contre le mélanome avancé. Le prix d'un traitement pour un homme de 75 kg dépasserait les 7.000 euros par mois.

Un traitement phare de Merck & Co (MSD) vient d'être officiellement lancé en France et son coût pourrait bien susciter la polémique. Le laboratoire américain et le Comité économique des produits de santé (CEPS) se sont entendus pour déterminer le prix du Keytruda (pembrolizumab), un anticancéreux basé sur l'immunothérapie pour soigner les patients adultes souffrant d'un mélanome avancé (environ 14.000 nouveaux cas de mélanomes cutanés sont diagnostiqués chaque année dans l'Hexagone), selon un communiqué publié mardi 10 janvier. MSD promet un gain de survie pouvant atteindre les trois ans pour certains patients.

Le prix fixé pour le Keytruda est de 1583,50 euros hors taxe pour 50 mg de poudre à diluer pour perfusion en flacon de verre de 15 ml, rapporte l'avis publié dans le Journal officiel, mardi 10 janvier. Interrogé par La Tribune sur le prix d'un traitement par patient, le laboratoire préfère botter en touche et refuse d'avancer un chiffre ou un ordre de grandeur. "Cela dépend de la durée du traitement et de la morphologie du patient. Le prix est variable", explique une porte-parole. MSD précise en outre que "le coût est comparable à celui des autres traitements du mélanome avancé utilisés en monothérapie".

Le médicament est placé sur la liste en sus, procédé par lequel les hôpitaux reçoivent de l'Assurance maladie un forfait qui comprend le financement de certains médicaments.

Des négociations difficiles pour le prix

Concrètement, combien va coûter le Keytruda par patient ? Pour avoir un ordre d'idée, il faut se référer à la dose  recommandée par l'Agence européenne du médicament, une préconisation validée par la Haute autorité de la santé. Elle conseille d'utiliser une quantité de 2 mg de poudre Keytruda par kilogramme de poids corporel à administrer en perfusion de 30 minutes toutes les trois semaines.

Selon nos calculs, si l'on prend le cas d'un homme de 75 kg touché par un mélanome avancé, son traitement requerrait une dose de 150 mg toutes les trois semaines, soit trois flacons. La prise coûterait ainsi 4.750,50 euros hors taxe. Pour deux mois de traitement, trois prises seraient nécessaires, ce qui porterait le montant à 14.247 euros, soit un peu plus de 7.000 euros par mois, hors taxe. Néanmoins, il s'agirait du prix facial. Il est  possible que des remises aient été faites directement à l'Assurance maladie. Un montant inconnu et protégé par le secret des affaires.

Aux Etats-Unis, ce traitement de Merck contre les cancers de la peau coûterait 12.900 dollars (12.272 euros) par mois, d'après Bloomblerg qui ne donne pas plus de détails sur ce chiffre.

Le coût inquiète de nombreux acteurs de la santé

Il n'est pas étonnant que les négociations de MSD avec le CEPS ont été si longues. La société et l'institution ne parvenaient pas à s'entendre sur un prix. Le traitement était disponible en autorisation temporaire d'utilisation (ATU) depuis 2015, mais le prix définitif n'était pas fixé.

Il faut dire que le coût de ces traitements innovants inquiète de nombreux acteurs de la santé. En France, les anticancéreux représentent environ 2% des dépenses de l'Assurance maladie et 14% de celles consacrées aux médicaments. Mais celles-ci sont amenées à grimper avec l'arrivée de ces nouvelles thérapies.

Bientôt de nouvelles indications en France pour le Keytruda?

En outre, le Keytruda pourrait être élargi à d'autres indications en France. "Aujourd'hui nous sommes en négociation avec la Haute Autorité de Santé pour obtenir l'approbation de l'utilisation du Keytruda contre les cancers du poumon bronchiques dits 'non à petites cellules'", explique une porte-parole du laboratoire MSD à la Tribune. Et un nouveau prix devra être négocié si cette nouvelle indication est validée par l'autorité.

Au total, le laboratoire américain travaille sur une trentaine d'autres indications en développement clinique pour cette molécule. Cette dernière est une poule aux œufs d'or pour Merck & Co. Selon Bloomberg, les ventes annuelles totales du Keytruda pourraient dépasser les 5 milliards de dollars en 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2017 à 15:08 :
J'ai récemment bénéficié d'un traitement similaire, et même plus cher, vous allez pleurer : 150 000 € / an. Mais après avoir cherché combien de personnes en bénéficient en France, j'ai trouvé : 1000 personnes. Donc c'est 150 M€ / an pour la sécu.

Aujourd'hui je suis en forme et je travaille, et je pense rendre le service attendu à ma boîte. Alors mettez cela en perspective : c'est 2 boîtes de doliprane / personne et par an.

Enfin, certains médicaments si honteusement chers remplacent des dialyses qui le sont encore plus. Mais ça, personne n'en parle.
a écrit le 14/01/2017 à 17:41 :
Sans vouloir jouer les cyniques, " un gain de survie de trois ans", est ce que cela a vraiment du sens, alors que l'on est condamné à coup sur?
J'aimerais avoir votre avis. Merci.
Réponse de le 17/09/2017 à 15:00 :
Ca dépend si tu es concerné. Moi c'est le cas.
a écrit le 14/01/2017 à 15:22 :
Sans vouloir jouer les cyniques, " un gain de survie de trois ans", est ce que cela a vraiment du sens, alors que l'on est condamné à coup sur?
J'aimerais avoir votre avis. Merci.
a écrit le 14/01/2017 à 13:35 :
ces laboratoires pharmaceutiques sont vraiment d'immondes charrognards : faire payer aussi cher pour un nouveau médicament (l'est-il vraiment ? ils ont l'habitude de reprendre d'anciennes formules, d'y rajouter un de poudre de perlinpimpim, pour "sortir" un nouveau médicament), alors qu'on ne sait pas quels seront exactement les effets, pour gagner au mieux 3 ans de vie .... : pourquoi est-ce que l'assurance maladie accepte de payer (comm elle a accepté de payer le MEDIATOR ....) ?
a écrit le 13/01/2017 à 22:11 :
Ces mêmes laboratoires ont rendu des microbes résistants aux antibiotiques préscris à tout va par les médecin français grâce au lobby de big pharma avec pour conséquence une vulnérabilité plus grande aux microbes et des effets désastreux sur la flore intestinale. Maintenant elles vendent à prix d'or un anti cancéreux contre le mélanome avancé après avoir vendu des crèmes solaires à l'efficacité douteuse pour qu'on puisse naîvement se dorer la pilule au soleil pendant les vacances sans penser que plus tard on en pairait le prix sous forme de mélanome justement.
a écrit le 13/01/2017 à 14:15 :
Vous pourriez tenir en laisse les trolls fillonistes qui n'ont rien à envier aux trolls d'extrême droite svp ?

Parce que au début j'en ai bien ri mais là franchement c'est du grand n'importe quoi, merci.
a écrit le 13/01/2017 à 10:37 :
Avec la CMU ce traitement est gratuit.
Réponse de le 13/01/2017 à 15:39 :
@non...: reaction typique du socialo-bobo ! Bien entendu que quelqu'un s'appuie la facture en finale. Viens chez moi, j'habite chez une copine, n'est-ce pas :-)
a écrit le 13/01/2017 à 10:37 :
C est sur que la personne cancereuse voudra ce medicament. par contre il faut bien que la collectivite mette un jour un garde fou pour tous ces soins couteux etant donne le vieillissement de la population.
Pire certains traitement couteux ne font que prolonger la vie de quelques mois ( ou prolonger la vie d une personne qui est devenue un legume grace a Alzheimer).
Une piste est evidement de ponctionner l heritage du cout des soins au deces du patient mais il faut aussi mettre des regles. a quoi bon soigner d un cancer du poumon un gros fumeur ? un drogue ?
a écrit le 13/01/2017 à 10:21 :
J'ai subit une chimio thérapie en 2015 et je m'étais étonné de voir un prix indiqué sur les poches qu'on m'injectait par transfusion.
L'infirmière m'avait expliqué qu'il s'agissait effectivemernt du prix réel de la poche et que le fait qu'on le montre aux patients permettait de sensibiliser sur le coût des traitements.
Cette campagne avait été faite car il s'avère qu'un certain nombre de patient ne se présentait pas au rendez vous pris des semaines voir des mois à l'avance et que la molecule prepare partait directement à la poubelle.
En conclusion, le gâchis et donc le surtout pour la société venait principalement de l'insouciance/indifference des gens et pas tellement du prix des molecules dont le coût/benefice est compliqué à évaluer.
a écrit le 13/01/2017 à 5:45 :
A P2V7.
Ma genitrice m'a largue , j' avais 4 ans avec mes freres. Elle ne vaut rien. Des clous. Par contre, elle se porte bien.
Pourtant apres cet acte ignoble, rien, pas de cancer, comme quoi....
a écrit le 12/01/2017 à 22:02 :
Si ça peut nous faire réfléchir aussi sur les couts indirects des cancérigènes générées par l'industrie et en particulier l'industrie agrochimique, voire même l'industrie pharmaceutique elle-même dans certains cas.
a écrit le 12/01/2017 à 17:44 :
Combien vaut la vie d'un humain quant il n'est pas un proche ?
Les humoristes et philosophes posteurs devraient se poser la question depuis leur planète.
J'ai vécu quelques années sur celle du cancer (Chimios,radiothérapies,opérations) et je concède que le coût n'est pas anodin.
Pour ceux qui pensent qu'un bon cancéreux doit mourir ou va mourir, et ils sont légion,
certains comme moi (en rémission depuis 30 ans) rétorquent : votre maman va bien ? A quel prix l'estimez-vous ?
Réponse de le 12/01/2017 à 18:54 :
Celles et ceux qui abusent sans-gene de ce Bien Commun, DOIVENT AVOIR HONTE " mon nez A MOI coule, alors j'ai été au docteur, de toutes les façons c'est gratuit, j'ai droit, Il M A DONNE ! des antibiotiques, quand-meme, paracétamol, et sirop ".
Réponse de le 29/03/2017 à 15:27 :
@P2V7 :Personne ne doit mourir, le devoir du médecin et de la collectivité est de tout tenter pour sauver une vie et je suis fier d'avoir payé mes impôts pour contribuer à vous soigner P2V7 car toute vie 'est sacrée...

" il nous faudra un jour quitter toute corruption pour revêtir l'incorruptibilité, laisser ce corps mortel pour le retrouver, un jour, immortel....
Alors sera réalisée cette parole de l'Ecriture : ô mort, où est ta victoire...."
a écrit le 12/01/2017 à 11:47 :
Cela n'a aucun sens. Gardez le, de toute façon on est trop nombreux sur cette planete.
a écrit le 12/01/2017 à 11:08 :
@ BONJOUR ; hollande au lieu de jeter l'argent par les fenêtres par des décisions inconsidérées comme par exemple l'affaires des bateaux russes combien cette idiotie débile à coûté à la FRANCE ? et cette guerre au Moyen Orient qui nous coûte des millions d'euros dans le seul but de ce servir de l'ARMEE FRANCAISE comme troupe auxiliaire aux américain ! ne nous dit qu'il s de combattre le dictateur BACHAR parce quant on voit tes amis QATAR et l'ARABIE SAOUDITE ou une gamine été condamnée à de la prison ferme pour ne pas porte voile signe de la soumission alors qu'elle pianotait sur son ordinateur ces pays qui soutiennent financièrement et en armement ..... BACHAR est le seul dirigeant du moyen orient a défendre les minorités musulmanes et les chrétiens d'orient ....
a écrit le 12/01/2017 à 10:39 :
Une recherche qui dure tant d'années, tant d'investissements, les médicaments de ce prix vont se multiplier, c'est le cas pour plusieurs d'entre-eux, les opérations lourdes et inenvisageables auparavant, qui sauvent et prolongent la vie de 30ans. Le nombre de nonagénaires et de centenaires en Santé explose, des orphelins, de parents de 30-50 ans ne le seront plus, grace aux fruits de la recherche : De Montebourg, Macron, Payons, Hamon,. Mélenchon, veulent une " sécu " qui paie tout à 100%. Alors payons tous les abus de bobologie-égocentrique, et n'achetons pas le fruit de la recherche essentiellement U.S, et faisons fuir plus encore les talents et investisseurs, avec une C.S.G-C.R.D.S passant de 8% !!! et 15.5% !!!!!!! à 0 ( programme des Fiscalistes Obsessionnels : Hamon, Macron, De Montebourg, et V.Payons, dernier venu) 0% de C.S.G-C.R.D.S pour les 55% de pauvres EXO intégralement d'I.R et à 16% et 31% et 45% ( fusion I.R-C.S.G-C.R.D.S ) pour les 45% de Riches CITOYENS portant tout le fardeau. Et le Service de hollande " France Stratégie " ( france fiscalisme ) a mis hier matin, son chef, à la direction de l'élaboration du programme de Macron, " france stratégie " de macron, que du FISCAL PUNITIF, comme les 7 autres gauche-extreme gauche.
a écrit le 12/01/2017 à 10:26 :
Comme quoi notre France n'est pas assez riche pour entretenir tous nos patrimoines en péril!
a écrit le 12/01/2017 à 9:44 :
A mon avis c'est d'abord une question d'efficacité du médicament. Il faudrait en fait que les autorités sanitaires relèvent la barre et considèrent qu'un médicament qui NE GUERIT RIEN est un médicament médiocre et que les médicaments médiocres n'ont pas à coûter une fortune, auquel cas ils ne sont simplement pas remboursés.
a écrit le 12/01/2017 à 9:42 :
il faut bien engraisser les laboratoires et payer les commissions a ces "decideurs " qui font payer la population il faut mieux developper une nouvelle "molecule" plutot que d'ameliorer celles existant deja et efficace
les laboratoires feraient mieux de s'attaquer a ameliorer ce que l'on respire ou ce que l'on mange plutot que nous fournir des plats avec beaucoup de conchonnerie et de E dans la composition "faut bien que tout le monde vive ou survive
a écrit le 12/01/2017 à 9:30 :
CITOYEN BLASE :
Le monde, l'humanite est folle, depuis toujours. Cette planete est couverte de sang.
Notre epoque en bien des domaines s'est assagie. Les menaces de guerre totale n'y sont peut-etre pas etrangeres. Mais cela adviendra un jour ou l'autre.
Louis XIV ne disait-il pas : " Apres moi le deluge".
Réponse de le 13/01/2017 à 16:04 :
Non désolé c'était Louis XV, sa réflexion n'était nullement un signe d'égoisme, elle était le fruit de son échec dans sa lutte contre les parlements dont il voulait briser le corporatisme , le népotisme et la corruption, ces derniers ont réussi à faire croire au peuple qu'ils defendaient ses intérets alors qu'ils ne défendaient que leur priviléges amenant l'échec de cette réforme qui aurait pourtant été bénéfique pour le peuple d'où la réfléxion de Louis le quinziéme. Au fond rien n'a changé.
a écrit le 12/01/2017 à 9:16 :
la france en a les moyens
il suffit d'utiliser les 30 milliards de la formation, ou de voter un impot forfaitaire de 10% sur les salaires des fonctionnaires qui gagnent en moyenne 22 000 euros contre 20 000 dans le prive
( en plus ca reduirait les inegalites public prive)
Réponse de le 12/01/2017 à 10:28 :
C'est l'arbre qui cache la forêt! S'il n'y a que ça voyons.
Réponse de le 13/01/2017 à 10:05 :
Haha, quel humour !
a écrit le 12/01/2017 à 9:04 :
une dépense considérable, pour quel bénéfice ? cela sent le business à plein nez.
a écrit le 12/01/2017 à 8:46 :
Il n'y a bien que dans un système de fous que l'on mélange intérêts privés et santé des gens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :