Areva prêt à se désengager d'Eramet

 |   |  198  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Début décembre, Areva présentera au conseil de surveillance un plan stratégique. Si l'Etat donne son feu vert, le spécialiste français du nucléaire sera prêt à vendre sa participation de 26% dans le groupe minier.

Areva est prêt à vendre sa participation de 26% dans le groupe minier Eramet si l'Etat donne son feu vert, déclare le président du directoire du groupe nucléaire au Wall Street Journal. Areva présentera début décembre au conseil de surveillance un plan stratégique dans le cadre duquel les investissements seront passés en revue et des cessions limitées d'actifs pourraient être envisagées.

"Trop ou pas assez"

A la question de savoir si la participation dans Eramet était à vendre, Luc Oursel répond au quotidien financier : "si l'Etat donne son accord, oui, nous le ferons".
L'Etat détient près de 90% du capital d' Areva. Luc Oursel avait récemment déclaré aux Echos qu'Eramet était un actif purement financier, mais que la vision de l'Etat pouvait être différente. L'ancienne présidente du directoire d' Areva, Anne Lauvergeon, répétait régulièrement que la participation du groupe dans Eramet était "trop ou pas assez", tandis que le PDG, Patrick Buffet, a régulièrment défendu l'indépendance d'Eramet face aux spéculations d'une fusion orchestrée par l'Etat avec le pôle minier du groupe nucléaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :