Hausse des cours du pétrole ce jeudi matin en Asie (107,08 USD)

 |   |  399  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Les propos de Ben Bernanke, patron de la Fed, moins pessimistes sur l'état de l'économie américaine, ont fait légèrement grimper les cours du pétrole ce jeudi matin en Asie avec un baril à 107,08 USD.

Les cours du pétrole s'affichaient en légère hausse jeudi matin en Asie, soutenus par les propos du président de la Fed sur l'état de l'économie américaine, plus optimistes que d'habitude, ont indiqué les analystes. Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril gagnait 1 cent, à 107,08 USD dans les échanges électroniques du matin. Le Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 34 cents à 123 USD.

"Le cours du brut sont repartis à la hausse car la Réserve fédérale américaine a indiqué que l'économie des Etats-Unis avait légèrement crû de janvier à la mi-février", a souligné Ker Chung Yang, analyste au cabinet de consultants Phillip Futures à Singapour. La veille, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 52 cents par rapport à mardi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 107,07 dollars. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 122,66 dollars, en hausse de 1,11 dollars.

Inquiétudes sur le pétrole iranien

Le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke, s'est en effet montré mercredi légèrement plus optimiste qu'au début du mois pour l'économie de son pays, qui semble avoir entamé 2012 avec un peu plus d'élan qu'on le pensait jusque-là. Il n'a pas noté, comme il l'avait fait le 2 février, que la reprise était "désespérément lente" ou vulnérable aux "risques" extérieurs, comme ceux liés à l'évolution de la situation en Europe. Les cours sur les contrats à terme ont également été soutenus par "les inquiétudes sur l'approvisionnement en pétrole des marchés mondiaux, alors que les Etats-Unis et l'Europe imposent des sanctions à l'Iran", gros producteur de pétrole, a ajouté l'analyste de Phillip Futures.

Le chef d'Etat-major de l'armée de l'Air américaine, le général Norton Schwartz, a assuré mercerdi que les Etats-Unis disposaient de bombes puissantes prêtes à être employées dans le cas d'une action militaire contre les installations nucléaires iraniennes. Les déclarations du général interviennent alors que Benjamin Netanyahu doit rencontrer lundi à Washington le président Barack Obama. Le Premier ministre israélien est soumis à des pressions internationales pour ne pas attaquer l'Iran sans un accord préalable de Washington.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2012 à 9:38 :
Que L'IRAN va être agressée par les sionistes israéliens avec l'aide du grand frère américain, cela avant le 22 avril prochain afin de créer une tension internationnale plus qu'explosive, en vue de favoriser la réelection de sarkozy!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :