Le Royaume-Uni serait finalement sur le point d'acheter des EPR à EDF

Les négociations en vue de la construction de deux réacteurs nucléaires EPR par EDF en Grande-Bretagne seraient sur le point d'aboutir, malgré un blocage sur le prix, indique le Wall Street Journal.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le ciel se dégagerait pour la construction des EPR outre-Manche. Les négociations pour la livraison de deux réacteurs Hinkley Point, au sud-ouest du pays, par EDF puis éventuellement deux autres plus tard seraient en passe d'aboutir signale le Wall Street Journal qui évoque des sources proches du dossier. Pour mémoire, ces négociations ont commencé en 2006.

Vers un "prix garanti"?

L'accord portant également sur la fourniture d'électricité pendant 35 ans - et non 40 comme le souhaitait l'électricien français -  seraient sur le point d'être finalisé, au plus tard à l'automne indique le quotidien financier américain. Dernier point d'achoppement: le prix. Des estimations évaluent l'investissement à 15 milliards d'euros. Mais Londres tente de poursuivre ses économies et exigerait un "prix garanti" pour l'électricité fournie.

Réticence du Trésor

C'est d'ailleurs en raison de cette question qu'en mars, l'une des personnalités impliquées dans ce dossier, le président du comité parlementaire britannique sur l'énergie Tim Yeo avait émis des doutes sur l'issue de ces négociations. Le parlementaire avait indiqué au Monde que le Trésor britannique se montrait particulièrement combatif.

Pour EDF, la perspective de ce nouveau contrat intervient alors que la construction de l'EPR français, à Flamanville, a pris beaucoup de retard et que le projet pour celui de Penly est à l'arrêt.

>> Dix EPR d'ici 2016... Et si Areva rêvait?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 01/06/2013 à 20:22
Signaler
1° juin 2013: Grande nouvelle ! Le gouvernement Français admet enfin qu'il y a un "léger" problème d'absence d'assurance accident dans nos centrales nucléaires et propose donc de relever le montant de la responsabilité financière d'EDF à 700 millions...

à écrit le 27/05/2013 à 17:35
Signaler
Le scandale c'est que même au prix de exorbitant de 15 milliards pour 2 réacteurs, il n'y a aucune constitution de garantie financière en cas d'accident alors que le douloureuse se chiffre entre 400 et 5000 milliards d'euros, comme en France les Angl...

à écrit le 27/05/2013 à 13:30
Signaler
La moindre des choses serait déjà de reconnaître que... c'est EDF qui veut commander des réacteurs à EDF ! C'est plus facile d'acheter British energy 15 milliards (avec l'argent des français) et de se commander ensuite soi-même les réacteurs, plutôt ...

le 27/05/2013 à 13:57
Signaler
Monsieur Lhomme je présume ?! Votre message n'a absolument aucun sens ! British Energy (filiale d'EDF) a présenté un dossier aux autorités britanniques avec comme réacteur l'EPR. Après, libre aux autorités de valider le réacteur et de choisir les dos...

le 27/05/2013 à 16:22
Signaler
votre raisonnement repose sur de grosses erreurs, car consommateurs et contribuables ne sont pas les mêmes. et les subventions sont payées par les contribuables, pas par les consommateurs.

le 27/05/2013 à 16:53
Signaler
Certes, certains "consommateurs" ont fait le choix d'un mode de chauffage alternatif. Mais, l'état britannique pourrait augmenter le prix du kwh électrique d'une taxe (comme cela est fait avec la CSPE) pour réellement faire reposer cette garantie sur...

à écrit le 27/05/2013 à 13:25
Signaler
Selon le ministère de l'industrie (pas vraiment un repère d?écolo), un carré de 56 km de côté de panneaux solaires suffirait à couvrir les besoins de la France entière : www.industrie.gouv.fr/portail/secteurs/enersolairephoto.html La capacité solaire...

le 27/05/2013 à 16:47
Signaler
Le solaire n'a pas d'avenir, je préfère encore que l'on finance la recherche sur la fusion nucléaire. Parce que quid de l'hiver, la nuit, ou la France explose sa consommation électrique ? Ils vont beaucoup nous servir vos panneaux solaire dans ces mo...

le 01/06/2013 à 12:10
Signaler
c'est vrai le stock d'uranium va en diminuant c'est exact , mais il existe d'autres matériaux fissibles qui sont moins nocifs en radio-activitée et donc plus étendu en disponibilités , on pourrait créer de telles centrales , mais comme le charbon ou ...

à écrit le 27/05/2013 à 12:55
Signaler
Article à effet annonce ..? pas d'emballement ..car cela date de 2008.....Avec quoi ils vont payer au fait..? des livres ...Comment ils vont payer ? Si j'étais le vendeur....je ferais ...à l 'avancement... et pas à l'achèvement ...si vous voyez ce ...

à écrit le 27/05/2013 à 12:47
Signaler
Que des pays dit démocratiques s'obstinent, au mépris de la santé de leurs concitoyens, dans la voie du nucléaire m'étonnera toujours. D'autant que l'argument prix ne fonctionne même plus avec un prix du Kw/h proposé par EDF à 2 fois le prix du march...

à écrit le 27/05/2013 à 12:29
Signaler
Cela serait bien pour EDF et le nucléaire français de pouvoir vendre des solutions EPR au Royaume Uni même si le chantier de Flamanville prend du retard (mise en service en 2016 !!) ou celui de Penly est à l'arrêt pour l'instant ! La Technologie fran...

à écrit le 27/05/2013 à 10:13
Signaler
vu le succès du chantier EPR en finlande, ils vont se régaler

le 27/05/2013 à 10:33
Signaler
En chine, la construction des deux EPR est en avance.... donc a voir. En chine, c'est EDF le maitre d??uvre et pas AREVA

le 27/05/2013 à 11:37
Signaler
Et aussi l'expérience acquise du premier EPR.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.