Siemens : et 15.000 emplois en moins dans un an

 |   |  207  mots
Siemens veut supprimer 15.000 emplois en un an
Siemens veut supprimer 15.000 emplois en un an (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Siemens veut supprimer 15.000 emplois au cours de l'année à venir, dont le tiers en Allemagne, dans le cadre d'un programme d'économies de six milliards d'euros.

Siemens entend supprimer 15.000 emplois au cours de l'année à venir, dont le tiers en Allemagne, dans le cadre d'un programme d'économies de six milliards d'euros, a déclaré dimanche un porte-parole du conglomérat industriel allemand. Ce plan de réduction des coûts avait été mis au point par l'ancien président du directoire Peter Löscher, débarqué il y a deux mois à la suite d'un nouvel avertissement du groupe bavarois sur ses résultats.

La direction et les syndicats sont parvenus à un accord sur environ la moitié des suppressions d'emplois et devraient s'entendre ultérieurement sur les modalités de la deuxième vague de départs, a dit le porte-parole. Le groupe, a-t-il ajouté, est soucieux de mettre fin aux spéculations de marché sur l'ampleur de ses réductions d'effectifs.

3.400 emplois supprimés en Allemagne

Aucun licenciement n'est intervenu à ce stade et Siemens souhaite que les suppressions de postes prennent la forme de départs naturels ou volontaires. En Allemagne, environ 2.000 emplois seront supprimés dans l'activité industrielle du groupe et 1.400 autres dans sa division d'énergie et d'infrastructures, a encore indiqué le porte-parole. A la clôture de l'exercice fiscal, lundi soir, Siemens comptera environ 370.000 collaborateurs, autant que l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2013 à 12:01 :
Et un point Godwin pour Ludo, un !!!!
a écrit le 30/09/2013 à 10:18 :
Siemens paie cash la décision allemande de sortir du nucléaire !
Réponse de le 30/09/2013 à 10:51 :
Tepco qui est resté dans le nucléaire se porte mieux selon toi?
a écrit le 30/09/2013 à 10:18 :
Siemens doit faire comme GE: etre premier, a la rigueur deuxieme sur son marche et se retirer des que la concurrence devienne trop forte. Donc ce que Siemens a decide de faire repond a cette exigeance. La parenthese " Peter Löscher " est close. Les actionnaires respirent mieux.
a écrit le 29/09/2013 à 19:49 :
En 2004 Siemens avait exercé un méchant chantage à la délocalisation contre ses esclaves allemands et avait réussi à leur imposer 40 heures payées 35 (entre autres mesures sociales sympathiques). Ça leur avait permis de baisser de 30% les coûts de production sur les sites concernés. En 2005, l'activité baisse. Siemens baisse le temps de travail à 30 h/semaines et les salaires en proportion En 2013, après avoir baisés ses salariés pendant 10 ans, Siemens les "remercie". Les néolibéraux applaudiront le "dialogue social" qui a permis de sauver des "emplois"; les réalistes constateront qu'avec un salaire amputé de 30% même en bossant jusqu'à 67 ans, Herr Schmidt n'aura pas les moyens de survivre avec sa retraite de misère, sauf à s'exiler au Maroc.
Réponse de le 30/09/2013 à 0:17 :
Et alors, les allemands ont tous un emplois eux, ils savent travailler moins pour sauver des emplois !! Et puis y a pas que siemens en Allemagne, y a plein d'entreprises qui marchent , contrairement à la france, où les gens sont des vrais esclaves et bossent 45 heures, payés 35 heures et en plus, se font virer eux aussi... Alors vos leçons de morale , gardez les pour vous, jusqu'ici, dans les faits et la réalité, c'est l'allemagne qui gagne et pas la france, alors chut une bonne fois pour toutes.
Réponse de le 30/09/2013 à 12:17 :
quelle agressivité dans votre réponse, respirez un bon coup, on va essayé de moins critiquer le fameux modèle allemand que vous idôlatrer tellement...
un gruß à votre pays l´Allemagne-)
a écrit le 29/09/2013 à 18:17 :
La Tribune a encore "oublié" de dire que Siemens va embaucher plus de gens dans d'autres secteurs .... Vive la propagande de la presse française ...
Réponse de le 29/09/2013 à 19:44 :
la propagande de la presse française???? vous ne devez surement pas lire l'allemand car la propagande est allemande par définition!!!
Réponse de le 29/09/2013 à 22:35 :
Mais nous vous en prions, éclairez nous donc sur ces emplois, où sont ils? dans quels secteurs? à quelles conditions? Allons vous en savez tant....
Réponse de le 30/09/2013 à 0:33 :
la propagande est allemande par définition ? Mais achetez vous un dico, ou bien mieux, un cerveau.
Réponse de le 30/09/2013 à 9:26 :
@@Ludo Si vous ?tiez aussi intelligent que vous avez l'air de le penser (ce qui m'?tonnerait vu le degr?s de courtoisie!), vous serez que la propagande dont je parle ici se rapporte directement a celle dont il accuse les media fran?ais. Car pour votre information et sans avoir a remonter jusqu'au moyen ?ge, "le minist?re de la propagande" n'a jamais existe sous aucun n'autre r?gime que le III Reich incarne par Heinrich Goebels. Je reste a votre enti?re disposition pour d'?ventuelles le?ons de savoir vivre!
a écrit le 29/09/2013 à 15:57 :
Les elections allemande sont terminees maintenant on va rire!!!
Réponse de le 29/09/2013 à 17:10 :
Il y a quoi à rire ? Que 15 000 vont perdre leur emploi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :