Nucléaire : le projet d'EDF au Royaume-Uni recevra l'aval de l'UE

 |   |  460  mots
EDF doit construire deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée (EPR) de nouvelle génération du groupe français Areva à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre.
EDF doit construire deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée (EPR) de nouvelle génération du groupe français Areva à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre. (Crédits : reuters.com)
Le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, proposera au collège des commissaires de prendre une décision positive sur ce projet officialisé en octobre 2013 et soupçonné d'entraîner des distorsions de concurrence, a indiqué un porte-parole de l'institution lundi 22 septembre.

La Commission européenne compte dire oui au projet de construction d'une centrale nucléaire par EDF au Royaume-Uni.

"Nos discussions avec les autorités britanniques ayant abouti à un accord, le commissaire européen chargé de la Concurrence Joaquin Almunia proposera au collège des commissaires de prendre une décision positive", a indiqué lundi un porte-parole à l'AFP. [...] Une décision devrait être prise au cours de ce mandat, plus précisément courant octobre", a précisé celui-ci.

La Commission a refusé lundi 22 septembre de dévoiler les détails de l'accord conclu avec les autorités britanniques, mais une source proche du dossier à l'AFP avait indiqué dimanche 21 septembre que "la Commission européenne a assorti son avis favorable de conditions".

Une enquête ouverte en décembre 2013

En octobre 2013, le gouvernement britannique et le géant français de l'électricité, allié aux groupes chinois CGN et CNNC, avaient officialisé un accord portant sur la construction de deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée (EPR) de nouvelle génération du groupe français Areva à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre. L'investissement est chiffré à près de 19 milliards d'euros.

Mais, craignant que ce projet majeur n'entraîne des distorsions de concurrence, Bruxelles avait ouvert une enquête en décembre 2013, afin d'en vérifier la conformité aux règles en matière d'aides d'État.

Un prix garanti pendant 35 ans pour l'électricité produite par EDF

Le projet assure en effet EDF d'un prix garanti pendant 35 ans pour l'électricité produite par la centrale de Hinkley Point C, à un prix très élevé par rapport au cours de l'électricité Outre-Manche.

Ce prix a été fixé à 89,50 livres par mégawattheure si EDF décide par la suite de poursuivre son projet de construction de deux autres EPR à Sizewell (est de l'Angleterre). Dans le cas contraire, il s'élèvera à 92,5 livres. Si le marché tombe sous ce niveau de prix garanti, c'est donc le gouvernement britannique qui paiera la différence: une disposition généralement réservée aux énergies renouvelables.

Le projet prévoit aussi une garantie publique de l'État britannique aux emprunts réalisés par EDF pour construire la centrale.

Une mise en service en 2023

Le projet de Hinkley Point C s'inscrit dans le cadre du renouvellement du parc nucléaire britannique vieillissant, auquel les travaillistes avaient donné leur feu vert en 2008. Le gouvernement conservateur de David Cameron avait confirmé cet objectif après la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, en 2011.

L'objectif initial était d'avoir un nouveau réacteur nucléaire en 2018, mais en raison du retard pris dans les discussions avec EDF, la mise en service de la centrale de Hinkley Point C est désormais prévue pour 2023.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2014 à 12:05 :
Ils sont fous ces Anglais, alors qu'ils pourraient produire de l'électricité moins cher avec des centrales au charbon, comme nous voisins Allemands. Il suffit d'y ajouter quelques moulins à vent et miroirs aux alouettes solaires pour satisfaire les écolos (et les pros du secteur) tout en émettant particules et gaz à effet de serre.
Réponse de le 23/09/2014 à 12:28 :
On parle de nuke la.
Réponse de le 23/09/2014 à 16:35 :
Toi il y en a comprendre le sujet? Moi t'expliquer : centrale "nuke" elle peut pas être remplacée par moulins à vent et miroirs aux alouettes solaires. Alors il faut centrale au charbon ou à gaz pour produire de l'électricité. Cela y en a être assez clair à présent?
a écrit le 23/09/2014 à 10:59 :
Un projet pas rentable
Une technologie dangereuse
Des déchets ingérable à hyper long terme
Une technologie en fin de vie, proche de l'abandon
Une garantie illimité de l'Etat de tous points de vue.

Mais une technologie qui permet de fabriquer du plutonium de qualité militaire.
Et un risque de corruption colossal avec des budgets qui permettent aisément de cacher une commission extraordinaire quelques individus.
Réponse de le 23/09/2014 à 12:02 :
C'est sûr que des éoliennes et des panneaux solaires qui produisent de électricité quant ils veulent c'est plus crédible. D'ailleurs vous ne devriez pas continuer à utiliser de l'électricité d'origine nucléaire. Une bonne éolienne dans le jardin et deux panneaux sur le toit, ça devrait largement couvrir vos besoins.
a écrit le 23/09/2014 à 10:56 :
L'Etat garantit les prêts pour le financement d'une technologie obsolète.
L'Etat garantit le prix de vente de l'électricité sur une durée qui excède l'espérance de vie de la technologie.
L'Etat garantit le coût d'un accident nucléaire (aucune assurance n'accepte de couvrir).
L'Etat garantit la gestion pendant les prochains millénaires des déchets radioactifs qui seront générés
L'Etat garantit la sécurité du site, en particulier la protection contre des attentats, pour des dizaines d'années

Sauf que l'Etat, pour prendre ces décisions de très long terme, est représenté par des individus qui ne seront pour la plupart déjà plus en charge de ces dossiers lorsque le premier réacteur sera opérationnel (s'il l'
Réponse de le 23/09/2014 à 17:11 :
EDF verse tous les ans 2 milliards en dividendes à l'Etat, son principal actionnaire. Autant de moins à payer avec nos impôts.
a écrit le 23/09/2014 à 10:32 :
C'est lamentable d'attendre l'aval de l'UE pour qu'un contrat soit signé! On le comprendrai si c'était un État voulant rester souverain!
a écrit le 22/09/2014 à 20:34 :
EDF a besoin de 92.5 €/Mwh pour ses reacteurs nucleaires, l'eolien (a peu pres 1000 fois plus petit par unite) est paye 82 € / MWh et a 80 € / MWh le solaire est competitif, sans parler de l'hydro qui peut descendre jusqu'a 30 € / MWh.
Réponse de le 23/09/2014 à 9:35 :
Je ne pense pas que les britanniques soient stupides. En effet, même si le prix peut paraitre cher, il est lissé sur 35 ans, et aujourd'hui personne ne serait capable de prédire le prix du pétrole/gaz/charbon d'ici là. Ni d'ailleurs d'affirmer quelle sera la place du renouvelable la-dedans (qui ne sera de toute facon pas de 100%). Il faut tjs diversifier ses sources, et les anglais ne font qu'appliquer cette maxime.
Réponse de le 23/09/2014 à 10:39 :
Révisez vos prix.
éolien terrestre 110 euros/MWh
solaire 200 euros/MWh (sans subvention)
De plus ces énergies ne peuvent pas étre utiliser pour produire l'electriciter de base car elles sont intermittentes donc pas fiables pour le réseau.
Réponse de le 23/09/2014 à 12:31 :
@Nico : revisez vos prix vous-meme : quiconque monte une eolienne terrestre en France est paye 82 €/MWh (source arrete ministeriel de 2014) et quiconque realise une centrale PV de plusieurs ha est payé 73 € / MWh. Celui qui couvre son toit de panneaux est paye 135 € / MWh (mais c'est trop peu pour etre rentable), source CRE.fr, ou photovoltaique.info.
a écrit le 22/09/2014 à 18:03 :
Les bras m'en tombent... comment les anglais peuvent-ils accepter de payer l'électricité à ce prix ?
Le nucléaire a tout de même 2 défauts : le traitement des déchets y compris le démantèlement qui vous oblige à conserver des déchets radioactifs pendant des siècles, et le risque d'un Fukushima.
Payer deux fois plus cher que les énergies classiques tout en prenant des risques pour des décennies, faut vraiment avoir picolé...
Réponse de le 22/09/2014 à 19:34 :
Le prix est garanti sur 35 ans, j’imagine qu’ils ont estimé que l’augmentation du prix des énergies fossile serait largement au dessus de cela.
En plus, ça permet de faire chuter les émissions de gaz à effet de serre. Ce qui est bon pour l’environnement et la santé des anglais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :