Areva : les japonais JNFL et MHI vont prendre 10% de NewCo

 |   |  384  mots
Deux assemblées générales des actionnaires de NewCo et d'Areva SA (holding de tête du futur groupe) se tiendront ce jour pour valider ces opérations.
Deux assemblées générales des actionnaires de NewCo et d'Areva SA (holding de tête du futur groupe) se tiendront ce jour pour valider ces opérations. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Les deux sociétés devraient entrer au capital de la nouvelle entité à hauteur de 5% chacun.

Les entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et JNFL (Japan Nuclear Fuel Limited) ont annoncé vendredi un investissement de 250 millions d'euros chacun dans le groupe nucléaire français Areva, qui se trouve en grande difficulté. Plus précisément, les deux groupes vont entrer au capital de NewCo, le "nouvel" Areva, qui sera recentré sur le cycle du combustible. L'activité réacteurs (Areva NP) sera elle cédée à EDF, normalement au second semestre 2017.

"A travers cet accord, je suis ravi de pouvoir contribuer à la réorganisation de l'industrie nucléaire en France", a commenté le PDG de MHI, Shunichi Miyanaga, disant espérer renforcer encore ce partenariat via "des investissements futurs". "Parallèlement à l'investissement dans NewCo, MHI est en discussions pour procéder à un investissement similaire dans Areva NP", souligne la compagnie nippone.

Augmentation de capital de 5 milliards d'euros

Les deux groupes se connaissent bien, rappelle MHI qui vante "les capacités technologiques" de NewCo, promis selon lui à "une solide croissance". En 1991, MHI et Areva avaient créé une coentreprise dans le secteur du cycle du combustible. En 2007, MHI et AREVA ont lancé le développement d'un réacteur à eau pressurisée (PWR) de moyenne puissance, Atmea-1, aujourd'hui proposé aux électriciens.

Areva, dont le plan de sauvetage a été approuvé par Bruxelles, doit procéder cette année à des augmentations de capital d'un montant total de 5 milliards d'euros, souscrites à hauteur de 4,5 milliards d'euros par l'Etat français, son actionnaire majoritaire. La somme restante sera donc apportée par MHI et son compatriote JNFL.

Retrait du chinois CNNC

Deux assemblées générales des actionnaires de NewCo et d'Areva SA (holding de tête du futur groupe) se tiendront ce jour pour valider ces opérations. En revanche, le groupe chinois CNNC a finalement décidé de ne pas participer à l'opération, avait indiqué mardi une source proche du dossier à l'AFP.

D'après des informations de presse, la France souhaitait que les investisseurs chinois et japonais détiennent la même participation au capital de NewCo, alors que Pékin voulait être le premier actionnaire derrière l'Etat français dans un contexte de relations diplomatiques tendues avec Tokyo. Les Chinois exigeaient aussi un représentant au conseil d'administration de NewCo, une demande rejetée par l'Etat français.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2017 à 10:18 :
Actionnaires japonais et nucléaire, misère...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :