Hinkley Point : le recours du CCE d'EDF rejeté par le tribunal

 |   |  252  mots
Le chantier d'Hinkley Point en août 2016.
Le chantier d'Hinkley Point en août 2016. (Crédits : Reuters)
Le tribunal de grande instance de Paris s'est prononcé après un référé du CCE concernant le feu vert du conseil d'administration d'EDF au projet d'EPR à Hinkley Point.

Le recours en référé du Comité central d'entreprise d'EDF a été rejeté ce vendredi par la justice. Selon le cabinet d'avocats Alain Levy, représentant le CCE, la juge du tribunal de grande instance de Paris "dit qu'il n'y a pas lieu à référé dans la mesure où il n'y a pas de dommage imminent à la date d'aujourd'hui".

Les élus avaient saisi la justice en urgence pour suspendre le feu vert accordé par le conseil d'administration d'EDF au projet de deux EPR à Hinkley Point (Royaume-Uni). Contre l'avis des syndicats, la décision finale d'investissement a été prise le 28 juillet pour ce chantier estimé pour l'instant à 21,2 milliards d'euros.

Un projet et des doutes

Néanmoins, alors qu'une signature rapide était attendue avec le partenaire chinois CGN et le gouvernement britannique, ce dernier - a priori favorable au projet - a fait savoir qu'il se donnait jusqu'au début de l'automne pour prendre sa décision. Un report qui s'ajoute à la liste des remous provoqués par le projet Hinkley Point : tout d'abord la démission en mars du directeur financier d'EDF, puis celle d'un administrateur de l'Etat le jour même du conseil d'administration.

Inquiets du coût gigantesque du projet, le CCE a déposé un autre recours qui sera examiné le 22 septembre. Les élus demandent des documents complémentaires sur le dossier Hinkley Point pour pouvoir rendre leur avis, alors que la direction d'EDF estime que la procédure de consultation est close depuis le 4 juillet.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2016 à 19:03 :
le summum de l'incompétences regler les differents interne par la justice
le dialogue est interdit a l'image de la hollandie
qui a part le 49.3
et la justice ne savent pas informer
et pourtand il ne sont que des representant provisoire
elus pour les representer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :