Jean-Pierre Clamadieu adoubé par le conseil d'administration d'Engie

 |   |  270  mots
La nomination de Jean-Pierre Clamadieu comme remplaçant de Gérard Mestrallet à la présidence d'Engie sera soumise au vote de l'AG du 18 mai prochain
La nomination de Jean-Pierre Clamadieu comme remplaçant de Gérard Mestrallet à la présidence d'Engie sera soumise au vote de l'AG du 18 mai prochain (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le conseil d'administration de l'ex.GDF Suez réuni ce 13 février a décidé de soumettre au vote de l'assemblée générale du 18 mai prochain la nomination du patron de Solvay pour succéder à Gérard Mestrallet.

Sans surprise, le conseil d'administration d'Engie réuni le 13 février 2018, qui a pris acte de la démission de Gérard Mestrallet de son poste d'administrateur avec effet à l'issue de l'assemblée générale du 18 mai,  a  proposé au vote de cette assemblée générale la nomination de Jean-Pierre Clamadieu comme administrateur du groupe en remplacement de Gérard Mestrallet.

Ce dernier, qui avait été reçu hier lundi 13 février à Bercy, est le candidat choisi par l'Etat.

Sous réserve du vote de l'assemblée générale, le conseil d'administration d'Engie nommera donc Jean-Pierre Clamadieu administrateur puis président. Il devrait pendant quelques mois cumuler cette présidence avec la direction de Solvay dont il est aujourd'hui président.

L'Etat, qui a récemment diminué sa participation au capital d'Engie, a indiqué lors de ce conseil d'administration extraordinaire qu'il remettait à la disposition du conseil un de ses cinq postes d'administrateurs. Le conseil d'administration du 7 mars 2018 décidera du choix d'un nouvel administrateur indépendant, qui sera également proposé au vote de l'assemblée générale du 18 mai 2018.

"En reconnaissance des 23 années qu'il a consacrées à la construction du groupe", Gérard Mestrallet a été nommé président d'honneur.

En tant qu'actuel président du conseil d'administration, ce dernier a déclaré : « Je tiens à saluer la qualité du travail du conseil d'administration et du comité des nominations, des rémunérations et de la gouvernance, ainsi que la rigueur du processus suivi. Je me félicite, aussi, du choix de Jean-Pierre Clamadieu, grand industriel, qui a transformé le groupe international de chimie Solvay. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :