La production de pétrole de l’Arabie perturbée après une attaque de drones

 |   |  425  mots
Les Etats-Unis ont imputé les attaques à l'Iran.
Les Etats-Unis ont imputé les attaques à l'Iran. (Crédits : Reuters)
La production de pétrole saoudienne, réduite de moitié après des attaques de drones des Houthis yéménites samedi contre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco, ne devrait pas revenir à la normale avant "des semaines plutôt que des jours", a déclaré dimanche à Reuters une source au fait de la situation.

Il faudra visiblement du temps pour rétablir la situation. La production de pétrole saoudienne, réduite de moitié après des attaques de drones des Houthis yéménites samedi contre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco, ne devrait pas revenir à la normale avant "des semaines plutôt que des jours", a déclaré dimanche à Reuters une source au fait de la situation. Reconnaissant le sérieux des attaques, qui ont notamment visé le plus grand site mondial de transformation de brut, les autorités de Ryad n'ont avancé aucun délai avant la reprise totale de la production. Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

Les Etats-Unis ont imputé les attaques à l'Iran. Elles ont été revendiquées par des alliés de Téhéran, les rebelles yéménites Houthis, contre lesquels l'Arabie saoudite et ses alliés arabes sunnites interviennent militairement depuis 2015."Téhéran est derrière une centaine d'attaques contre l'Arabie saoudite tandis que (le président Hassan) Rohani et (son ministre des Affaires étrangères Mohamad Javad) Zarif prétendent s'engager dans la diplomatie", écrit-il sur Twitter. "Au milieu de tous ces appels à une désescalade, l'Iran vient de lancer une attaque sans précédent contre l'approvisionnement énergétique de la planète."

L'Iran qualifie les accusations d'"insensées"

Selon l'agence SPA, Donald Trump, lors d'une conversation téléphonique avec le prince héritier Mohamed ben Salman, a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à coopérer avec l'Arabie saoudite pour "garantir sa sécurité". L'administration américaine s'est dit prête à exploiter les réserves pétrolières d'urgence des Etats-Unis si nécessaire pour compenser toute perturbation des marchés pétroliers après cet acte d'agression, a déclaré la porte-parole du secrétaire à l'Energie.

L'Iran a réfuté dimanche comme "insensées"les accusations américaines tenant la République islamique pour responsable d'une attaque de drones contre des installations pétrolières saoudiennes revendiquée par des rebelles yéménites. "Des accusations et remarques aussi stériles et aveugles sont incompréhensibles et insensées", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Abbas Moussavi, laissant entendre qu'elles avaient pour but de justifier "des actions futures" contre l'Iran.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2019 à 13:52 :
C'est le moment ou jamais de se poser une question essentielle : nos centrales nucléaires sont-elles totalement à l'abri d'une attaque de drones ?
a écrit le 16/09/2019 à 9:04 :
"avant "des semaines plutôt que des jours""

+ 10%

"Et même des mois !"

+ 20%

A la loi de l'offre et de la demande quelle vaste supercherie !
a écrit le 16/09/2019 à 2:26 :
On parle des attaques houthis mais pourquoi on passe sous silence , les bombardements des saoudiens et ses alliés sur les populations civiles yéménites (plus de 11000 morts civils depuis 4 ans) ?.Au total, il y a eu 90000 morts dans cette guerre selon une ONG, alors que les médias parlent , depuis 3 ans , de 10000 morts .Pourquoi minorer le nombre des victimes?.Les médias ont peur de froisser l'AS?. Et arrêtons de parler de guerre possible entre l'AS et l'Iran, ce n'est pas sérieux. L'AS n'a pas une armée crédible.
a écrit le 15/09/2019 à 21:53 :
C'est une bonne stratégie, utiliser un proxy, comme le font les occidentaux et les russes depuis tant d'années, pour attaquer l'Arabie Saoudite.
Il s'agit de les forcer à déclarer la guerre, alors l'Iran sera en légitime défense aux yeux du monde et pourra cratèriser la région en saturant les défenses à trous.
Il en payeront le prix en recevant à leur tour mais leur territoire est gigantesque et ils sont préparés.
Ils devront alors se projeter le plus rapidement possible dans les villes majeurs des saouds par des moyens aéroportés suivis de mouvements de troupes par autoroutes, des troupes déguisées en vehicules saoudiens.
Une fois au contact proche les US ne pourront pas utiliser leur arme majeur à savoir l'arme aérienne. Les iraniens doivent s'emparer des postes de commandements saoud, qui fuiront dès les premiers coups de feu. Ils récupérerons ainsi de précieux armements de dernière génération comme les defense anti aériennes.
a écrit le 15/09/2019 à 19:59 :
C'est la réponse du berger à la bergère et c'est bien mérité !
a écrit le 15/09/2019 à 16:57 :
On va nous faire croire que ces rebelles sont capables de mener une attaque d'une telle ampleur et aussi sophistiquée sans l'aide d'un état. C'est un peu inquiétant car une guerre entre l'Arabie Saoudite et l'Iran aurait des conséquences inimaginables.
Réponse de le 16/09/2019 à 8:18 :
Sophistiquée? de grande ampleur?... Ni l'une, ni l'autre.

Il s'agit d'une dizaines de drônes type UAV-X, de fabrication iranienne, qui coûtent une dizaine de milliers de dollars à peine à l'unité et pourraient être utilisé par des gosses..
Leur portée max est de l'ordre de 1500 km et cerise sur le gâteau, ils ne sont pas détectés par le système anti-missile patriot US.

Cette attaque met en lumière de façon crue que les saoudiens qui se croyaient dans une forteresse, sont en fait à poil. En quelques heures et pour 100 000 dollars, une poignée de rebelles a mis au tapis la moitié des revenus du royaume pour plus de 3 semaines.

L'Iran a fait envoyer un message clair à MBS et au reste du monde. Si vous continuez, on a les moyens de détruire les moyens de production de l'Arabie et d'envoyer les prix du pétrole durablement au dessus de 100 USD/bbl.
Au passage, la privatisation partielle de saudi Aramco qui devait rapporter au boucher de Ryad de quoi boucher quelques trous et moderniser le pays, a pris beaucoup de plomb dans l'aile.
Comme écrit ici précédemment, en entrant en guerre (par procuration) contre l'Iran, MBS a donné à Aramco une connotation politique qui en fait un placement de plus en plus risqué, donc invendable.

Je pense qu'il y aura un avant et un après cette attaque.
Réponse de le 16/09/2019 à 11:39 :
Je remet donc mon post.

Cette attaque n'est ni ample ni sophistiquée.
Elle a été réalisée avec 10 drônes UAV-X de fabrication iranienne qui coûtent 10 000 USD pièce, qui peuvent être programmés par des enfants, ont une portée de 1500 km et ne sont pas détectables par le système anti-missile Patriot.

l'Iran a fait envoyer un message au monde qui n'est pas subliminal.
En quelques minutes et pour une bouchée de pain, les rebelles ont réduit la moitié la production saoudite à zero et propulsé les cours du pétrole.

C'est un coup de semonce. Si les USA (l'arabie saoudite, Israel) poussent le bouchon trop loin, l'Iran est capable de réduire la capacité de production, donc les revenus du royaume saoudien à zéro ce qui le plongerait sans doute dans une guerre civile, tellement MBS est impopulaire.

Et dans la foulée de provoquer une crise pétrolière mondiale majeure d'approvisionnement et les réserves US ne pourront rien y faire.

MBS se croyait dans une forteresse surarmée (merci la France !), il est à poil face aux drones.

Sur tous les plans, il y a un avant et un après cette attaque.
a écrit le 15/09/2019 à 16:10 :
Condamnation de la France... Où sont les ONG pour les massacres à SANAA, au Yemen pour les MSF, .... Au lieu de recuperer 82 migrants pour du cinéma en méditteranée à un cout de 14000€ la journée dixit MSF, rien au Yémen. L'ONU déclare que c'est la pire tragérie humanitaire actuellement. Ah oui, ils ne sont pas du bon coté. C'est la France par l'intermédiaire de ses armes vendus à l'arabie saoudite et les américains qui les massacrent. Alors chuttttttt...... et condamnons vite quelques drones sur les moyenageux dictateurs d'arabie saoudite. Quelle honte pour les ONG et la France.
a écrit le 15/09/2019 à 13:03 :
Avec l'administration américaine, on se rapproche dangereusement du comportement des faucons US et leurs fake news relatives aux pseudo armes de destruction massives qui ont persuadé Bush de déclencher la 2eme guerre du Golfe de Mars 2003.
Si tel était le cas, comment reagiraient Poutine ???
a écrit le 15/09/2019 à 12:55 :
Et bien ça y est: on cherchait un moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre les houthis l’ont fait. En plus 5% c’est typiquement la réduction qu’il faut chaque année pour atteindre l’objectif des 2 degrés. De fait on va voir ce que c’est qu’une production de brut en baisse de 5% pour l’ensemble de la planète. Merci les saoudiens
Réponse de le 15/09/2019 à 13:23 :
Incendier des raffineries n'a jamais fait baisser le taux de Co2 dans l'air.

Désolé de ne pas partager vos louanges de MBS.
Réponse de le 16/09/2019 à 7:59 :
Assainir l'air en crâmant des réservoirs et des raffineries?... Vous ne doutez de rien.
a écrit le 15/09/2019 à 11:38 :
5% de la production mondiale neutralisée, ce n'est pas négligeable et cela va faire monter les cours pour un bon moment.
a écrit le 15/09/2019 à 11:35 :
Une attaque écologique de la part des Houthis.
a écrit le 15/09/2019 à 11:14 :
production réduite de moitié.. pour des semaines?

Même si cela ne représente que 5% de la production mondiale, faites vos pleins dès que possible, les cours vont flamber durablement. Washington cherche un prétexte pour déclarer la guerre à l'Iran et la guerre du Yemen vient de lui offrir.
Réponse de le 15/09/2019 à 15:22 :
Et quand les USA auront "déclaré la guerre à l'Iran", ils seront bien avancés ! Ils n'arrivent déjà pas à contrôler le petit état afghan, qu'est-ce que ce serait avec l'Iran: 82 millions d'hab., et une armée nombreuse et bien entraînée, tournée vers la défensive, mais puissante.
Réponse de le 15/09/2019 à 17:01 :
Washington n'a pas besoin de prétexte pour déclancher la guerre à l'Iran car même les faucons qui entourent Trump savent bien que ce serait une pure folie surtout à un an des élections américaines.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :