Veolia/Suez : l'Etat réaffirme vouloir prendre "tout le temps nécessaire"

 |  | 453 mots
Lecture 2 min.
Bruno Le Maire espère notamment faire en sorte que cette opération se déroule dans les meilleures conditions, sans brutalité et dans l'intérêt des deux parties prenantes.
Bruno Le Maire espère notamment faire en sorte que "cette opération se déroule dans les meilleures conditions, sans brutalité et dans l'intérêt des deux parties prenantes". (Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a déclaré lundi vouloir rester maître du calendrier de l'éventuelle fusion entre Veolia et Suez. Mais Veolia réaffirme que son offre à Engie expire mercredi. Un relèvement du prix devrait intervenir d'ici là.

L'Etat, actionnaire principal d'Engie, "ne se fera pas dicter son calendrier". Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui avait déjà affirmé "refuser la précipitation" face aux choix inhérents à une éventuelle fusion entre Suez et Veolia, l'a répété lundi face à la presse:

"Nous prendrons tout le temps nécessaire pour que cette opération se déroule dans les meilleures conditions, sans brutalité et dans l'intérêt des deux parties prenantes".

"Nous ne pouvons pas avoir de guerre entre deux champions industriels en pleine crise...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2020 à 17:00 :
Totalement pris au dépourvu, les slip mous au pouvoir appliquent la vieille maxime :" Il n'est de problème qu'une totale absence de solution ne saurait résoudre" Comme on dit à l'ENA "L'avenir tranchera"..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :