Euro-Shelter implante sa production d'abris mobiles à La Janais

 |  | 735 mots
Lecture 4 min.
Afin d’investir dans de nouveaux moyens industriels, Euro-Shelter avait besoin de s’installer dans une zone à usage industriel durable. « Seul le site de La Janais permet de se projeter dans du long terme » précise la PME rennaise.
Afin d’investir dans de nouveaux moyens industriels, Euro-Shelter avait besoin de s’installer dans une zone à usage industriel durable. « Seul le site de La Janais permet de se projeter dans du long terme » précise la PME rennaise. (Crédits : Euro-Shelter)
Le fabricant rennais d’abris mobiles à usage militaire et bientôt civil, Euro-Shelter, quittera cette année le secteur de La Courrouze pour occuper des bâtiments du pôle d’excellence industrielle de La Janais, situés sur l’emprise achetée par Eiffage Aménagement en décembre 2020. C'est la première implantation importante sur ce site en cours de réindustrialisation, qui se veut la vitrine de la transition écologique et des mobilités décarbonées.

Le pôle d'excellence industrielle de La Janais, historiquement lié au secteur automobile, accueillera prochainement une première grosse implantation avec l'installation courant 2021 de l'entreprise rennaise Euro-Shelter sur 6.000 m2. Fabricant d'unités et d'abris mobiles à usage militaire (plateforme radar, poste de commandement, unités médicales...), cette filiale de Toutenkamion Group (3 sites en France, 235 salariés) emménagera au sein d'un bâtiment existant après des travaux d'adaptation réalisés par Eiffage Travaux Services. C'est la première entreprise à s'installer sur l'emprise foncière acquise en décembre 2020 auprès de Stellantis (ex-groupe PSA) par Eiffage Aménagement.

Jusqu'à présent implantée dans le quartier de La Courrouze, la PME de 39 salariés (5 millions d'euros de chiffre d'affaires) souhaitait déménager pour développer la nouvelle offre à usage civil qui sera dévoilée dans quelques mois, peu compatible avec les bâtiments et l'environnement résidentiel du secteur. Afin d'investir dans de nouveaux moyens industriels, dont un robot de soudure permettant de réaliser des soudures continues sur plus de douze mètres, elle avait besoin de s'installer dans une zone à usage industriel durable. Certifiée ISO-14001, Euro-Shelter se dit aussi déterminée à « réduite son empreinte carbone via une reconfiguration de l'espace de ses ateliers ».

« Avec le transfert au sein de la Janais, Euro-Shelter va pouvoir continuer son développement tout en préservant un emploi salarié local s'appuyant sur des soudeurs, des monteurs-intégrateurs, des ingénieurs, des fonctions support. Seul le site de La Janais permet de se projeter dans du long terme », précise la PME.

Mobilités intelligentes et construction durable

Pour Rennes Métropole, ce projet marque une nouvelle étape de la structuration du lieu et vient conforter la vocation industrielle de La Janais. Sur ce site dédié depuis 2015 à la réindustrialisation, après le protocole foncier conclu entre Rennes Métropole, les collectivités départementales et régionales et PSA, Euro-Shelter va rejoindre les entreprises B3 Ecodesign (maisons modulaires), Schneider (SEBT) et le technicentre SNCF. La Janais, qui se veut une vitrine de la transition écologique, est particulièrement orienté vers les filières des mobilités intelligentes et décarbonées et la construction durable.

Dans le cadre de son plan de rebonds, dévoilé en octobre dernier, Rennes Métropole a d'ailleurs prévu de provisionner 30 millions d'euros sur cinq ans afin de soutenir la transformation des filières stratégiques, comme l'automobile. Pour favoriser l'implantation de nouvelles usines sur le site de PSA La Janais dans les domaines des nouvelles mobilités et du bâtiment durable, le projet de pôle d'excellence industrielle sera doté de 5 millions d'euros. 2,5 millions d'aides à la décarbonation iront à la filière automobile.

« La Janais est le cœur industriel de notre territoire. Il doit le rester. Les collectivités, et avec nous les industriels et l'État, portent depuis de longues années l'ambition d'en faire la vitrine de l'industrie de demain. Après le temps de l'aménagement, nous passons dans la phase opérationnelle et je me réjouis de voir les projets se concrétiser », s'est félicitée Nathalie Appéré, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole après l'annonce de l'installation d'Euro-Shelter.

En 2017, l'État avait confirmé les ambitions du territoire sous la forme d'un pacte métropolitain mobilisant 7,1 millions d'euros pour financer des projets innovants. En 2020, il a sélectionné le pôle parmi les premiers « sites industriels clés en main ».

Eiffage Aménagement commercialise des bâtiments neufs

Le pôle d'excellence industrielle est aménagé sur 53 hectares par Territoires Publics, aménageur désigné par Rennes Métropole pour la Zac de La Janais, et sur 21 hectares par Eiffage Aménagement sur les communes de Saint-Jacques-de-la-Lande et de Chartres de Bretagne.

Situé sur le secteur ouest du site de production du constructeur automobile, l'emprise d'Eiffage comprend plusieurs bâtiments et zones de parking. Concrétisé en décembre dernier, le projet de la filiale d'Eiffage Construction prévoit la conservation de deux bâtiments totalisant 56.000 m2 de surface et le maintien des activités des entreprises occupantes. Eiffage Immobilier sera aussi mobilisé pour aménager une zone d'activité industrielle de 40.000 m2 agrémentés d'espace plantés. La commercialisation des premiers bâtiments neufs débutera dès cette année dans la perspective d'une livraison en 2023.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2021 à 14:42 :
Pour avoir dormis dans des shelter, s'est nettement plus comfortable que des tentes militaire.. Maintenant cela demande beaucoups de logistique .
L'avenir pourrais se porter sur un modèle préfabriqués , assemblage sur place ... Des TUB ( abrie arrondie des année 40 ) , moderniser et pratique de réalisation ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :