Foxconn veut investir 7 milliards de dollars dans l'industrie aux Etats-Unis

Foxconn, l'un des plus grands fournisseurs d'Apple, a annoncé qu'il pourrait investir plus de sept milliards de dollars dans une nouvelle usine de télévisions aux Etats-Unis. Selon des chiffres rapportés dans la presse américaine, cet investissement pourrait permettre la création de plusieurs dizaines de milliers d'emplois.
Entre 30.000 et 50.000 emplois pourraient être crées aux Etats-Unis grâce à cet investissement.
Entre 30.000 et 50.000 emplois pourraient être crées aux Etats-Unis grâce à cet investissement. (Crédits : © Tyrone Siu / Reuters)

Les projets industriels chinois se précisent aux Etats-Unis. Foxconn prévoit d'installer dans le pays une usine de fabrication d'écrans plats dans le cadre d'un investissement de plus de sept milliards de dollars (6,54 milliards d'euros), a annoncé dimanche 22 janvier le PDG du géant taïwanais d'électronique, Terry Gou. Cette déclaration intervient quelques jours après les propos d'un cadre de Sharp qui avait annoncé que le projet était "sur la table [...] Nous prendrons une décision avec prudence".

>> Lire aussi : Etats-Unis : Foxconn et Sharp pourraient implanter une usine de télévisions

Un projet prévu depuis des années

Gou a précisé que Foxconn avait ce projet en tête depuis des années, mais qu'il a été dévoilé en décembre à la suite d'une rencontre avec son partenaire industriel Masayoshi Son, directeur général du groupe de télécoms japonais SoftBank, peu avant que ce dernier rencontre Donald Trump, alors président élu.

Après cette rencontre, Son avait annoncé un investissement de 50 milliards de dollars aux Etats-Unis et la création de 50.000 emplois et avait par erreur montré le logo de Foxconn et évoqué un investissement supplémentaire non spécifié de sept milliards de dollars. A l'époque, Foxconn avait publié un bref communiqué disant qu'il était en négociations préliminaires en vue de développer ses activités aux Etats-Unis, sans précision. L'annonce de Softbank avait été saluée à l'époque par Trump qui s'en était d'ailleurs attribué le mérite."Son est un bon ami", a dit Gou, ajoutant qu'il lui avait demandé son opinion sur l'opportunité d'investir aux Etats-Unis.

Gou a précisé lui avoir dit que les Etats-Unis n'avaient aucune usine de fabrication d'écrans alors qu'il s'agissait du deuxième marché mondial pour les télévisions. Construire une usine dans ce domaine représenterait un investissement de plus de sept milliards de dollars et créerait 30.000 à 50.000 emplois, avait-il indiqué au directeur général de Softbank."Je pensais que c'était une conversation privée mais le lendemain matin elle était rendue publique", a-il dit. "Il y a bien un projet mais ce n'est pas une promesse. C'est un voeu."

Foxconn déjà présent aux Etats-Unis

Foxconn a déjà des actifs en Pennsylvanie, un Etat auquel le groupe pourrait accorder la priorité en fonction des conditions foncières, d'accès à l'eau, à l'électricité, aux infrastructures et autres conditions qui lui seraient faites, a précisé le directeur général de Sofbank.

Il a ajouté que Foxconn resterait actif en Chine, dissipant les rumeurs selon lesquelles Pékin exercerait une pression sur Foxconn concernant ce projet d'investissement aux Etats-Unis. Les fabricants de produits de haute technologie taïwanais sont nerveux depuis les menaces de Trump d'augmenter les droits de douanes de produits venant de certains pays, dont la Chine.

(Avec Reuters)

>> Lire aussi : Le patron de Foxconn tient à produire en Chine, malgré les promesses de Trump

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/01/2017 à 17:33
Signaler
Foxconn ne peut pas se retirer de la Chine, ayant bâtie leurs milliards sur l'exploitation salariale et humaine, par contre ils peuvent donner des milliards en contrepartie, c'est toujours ça de pris sur les états unis. Foxconn aurait il fait une...

le 24/01/2017 à 8:33
Signaler
C'est le cas de toutes les usines qui fabriquent en Chine ou dans d'autres pays à bas coûts l'essentiel de notre habillement et de nos produits électroniques . Cela sera heureusement réglé bientôt par l'utilisation massive des robots comme l'annonce ...

le 24/01/2017 à 9:02
Signaler
Je pense que la robotisation de la production rend le concept de main d'oeuvre pas chère caduc. Si il y a des projets de ce type aux USA, c'est probablement pour des raisons de craintes de taxation, mais c'est aussi la mise en service de nombreux rob...

le 24/01/2017 à 11:08
Signaler
"Au final, le vrai responsable est le consommateur. " BEn oui si les esclaves sont esclaves c'est parce qu'ils le veulent c'est obligé hein... Si ça permet de vous donner bonne conscience, ce qui doit être une de vos activités principales de la j...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.