De Florange, Martin (CFDT) écrit à Hollande : "la vérité c'est que les Français se font berner par Mittal"

 |   |  558  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Edouard Martin, représentant syndical de la CFDT à Florange a écrit à François Hollande pour, selon lui, "rétablir la vérité". Il y scande surtout un argumentaire visant à tenter, une nouvelle fois, de convaincre le chef de l'Etat de ne pas laisser ArcelorMittal "sacrifier" les hauts fourneaux. Explication de texte.

Dans cette lettre, il emploie dix fois, le mot "mensonge", 9 fois "absurdités", 7 fois "faux"... et 12 fois "vérité". Et c'est pour rétablir la sienne qu'Edouard Martin, l'une des grandes figures syndicales de cette année 2012, écrit au chef de l'Etat pour défendre les emplois de son usine: Florange. Dans ce texte publié jeudi soir par le Républicain Lorrain, le représentant de la CFDT sur le site mosellan d'ArcelorMittal, le syndicaliste manie l'anaphore et la rhétorique. Son objectif affiché: "que soit connue et comprise notre vision des choses".

Pour le syndicat qu'il représente, le constat est sans appel: 

? Les emplois ne sont pas vraiment sauvés à Florange puisqu'aucun plan social n'est prévu, et à ses yeux, cela vaut mieux puisque cela aurait coûté trop cher à ArcelorMittal.

? Les investissements stratégiques seront bien moins élevés que promis, les 180 millions annoncés comprenant des dépenses de maintenance elles-mêmes critiquées.

? Le programme Ulcos, visant à transformer les hauts-fourneaux en projet-pilote avec le soutien de l'Union européenne, ne serait que poudre aux yeux et qui plus est "absurde" dans la mesure où il coûterait bien plus cher qu'il ne rapporterait aux investisseurs. Ce qui n'empêche pas Edouard Martin de réclamer sa mise en place.

? De même, le transfert de l'activité packaging depuis l'usine de Basse-Indre jusqu'à Florange serait un mensonge car elle reposerait sur une triple promesse impossible à tenir en raison de l'état du marché selon le syndicaliste. "Mittal a promis de renforcer la filière de Liège en contrepartie de l'arrêt des hauts fourneaux, il a promis de renforcer la filière de Florange en contrepartie de la fermeture des hauts fourneaux et il a promis de pérenniser la filière de Basse-Indre. A qui ment-il? Aux Wallons, aux Lorrains, aux Nantais? ou aux trois?", écrit-il à ce propos.

"Où sont passés les profits?"

Cependant, plus encore que sa vérité sur l'accord controversé passé entre le gouverement et le groupe dirigé par Lakshmi Mittal, Edouard Martin lance un appel. Il demande au gouvernement d'empêcher la fermeture des hauts fourneaux dans une usine décrite comme compétitive et performante. Prenant l'exemple des usines allemande et de la gouvernance partagée entre syndicat et direction, il affirme qu'outre-Rhin, jamais le groupe n'aurait pu agir comme il l'a fait en Moselle.

Il pose aussi des questions précises, comme par exemple : où sont passés les "profits d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine [réalisés] entre 2007 et 2008?" Il se demande également ce que devient la somme de 1,3 milliard d'euros affichée sur une notification du fisc envoyée en septembre 2011 et citée notamment par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, au plus fort de la "tempête Florange", fin novembre.

Ayrault: "je ne veux pas rentrer dans ce genre de discussion"

En réponse à cet appel, le Premier ministre a choisi de tenir la ligne défendue jusqu'ici par le gouvernement. "Je ne veux pas rentrer dans ce genre de discussion, de polémique, j'ai une responsabilité c'est de faire respecter l'accord qui a été passé", a ainsi déclaré Jean-Marc Ayrault sur RTL. Il affirme qu'il fera "respecter cet accord" qui, a ses yeux, a eu le mérite d'éviter le plan social pour 630 personnes.

(article mis à jour à 12h55)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2013 à 18:34 :
Si Mittal a tout fait pour racheter de nombreux sites sidérurgiques européens,ce n'est-évide
mment-pas pour les moderniser et les faire produire...C'est-au contraire-pour neutraliser une
concurrence,afin de mieux rentabiliser les sites d'Inde,du Brésil,notamment...Evidemment,
avec la réglementation européenne,l'Etat français et la CE n'ont pu intervenir pour soutenir
des investissements qui auraient rendu ces sites hyper compétitifs face à la concurrence
mondiale...En Corée du Sud,ça se fait avec réussite:ce pays est le 4è aciériste au monde,
l'Etat étant propriétaire des sites;un consortium d'investisseurs assurant les investissem
ents destinés à produire les meilleurs aciers au monde...En Allemagne,la meilleure coke
rie au monde a été fermée en 2004 et vendue à des industriels chinois(la tonne de coke
valant alors 50?);aujourd'hui,la tonne étant à 500?,une nouvelle cokerie "dernier cri" est en
construction en Allemagne...La demande est telle dans le monde,que les meilleurs produ
its trouveront toujours preneurs...Ce que Mittal sait parfaitement...D'où sa "gloutonnerie"
et sa détermination à "neutraliser" la concurrence à l'échelon de la planète...!!Et l'Europe
se laisse dépouiller...!Voilà EDF en train de se "prostituer" auprès de la Chine pour tenter
de prendre un avantage décisif en matière de recherche et d'assemblage du réacteur EPR!
Qu'est-ce qui va rester en industrie nucléaire à la France,la Chine exigeant de produire en
exclusivité les organes lourds des réacteurs EPR...Là où y'a de la gêne,y'a pas de plaisir!
Et dans le domaine de la viticulture,les Chinois achètent tout ce qu'ils peuvent en Bourgo
gne,en Bordelais...Quand la France sera-t-elle province chinoise d'Europe...?!!!La Chine
fait feu de tout bois pour se rendre indispensable dans le désendettement de pays tels
que le Portugal,la Grèce,l'Irlande,l'Estonie...Elle a beaucoup de détermination dans ses projets d' "annexion",même si ça se fait à une vitesse d'escargot...
a écrit le 31/12/2012 à 17:21 :
Il devrait negocier le reclassement dans le groupe de la totalité des salaries et cesser de faire croire que les hauts fourneaux repartirons C est fini il faut hélas que les salaries le comprennent Et puis il faut comprendre que les medias devraient avoir autre chose a ecrire lorsqu il y a chaque mois des miliers de chomeurs en plus dont personne ne parle et ceux là n ont aucune chance d etre reclassé dans un groupe !!!!
Réponse de le 03/01/2013 à 18:59 :
Quel défaitisme!Les Allemands construisent une nouvelle cokerie "dernier cri" après avoir
vendu la meilleure cokerie au monde depuis 20 ans,en 2004 à des Chinois;la tonne de coke
valait alors 50?,valant-aujourd'hui-500?!!!Evidemment,la "mentalité" des industriels allemands et français n'est en rien comparable...De Gaulle doit se retourner dans sa tombe...!!
a écrit le 31/12/2012 à 16:37 :
lap roduction d'acier a fortement chuté, mittal est en difficulté et les hauts fourneaux ne sont pas rentables, ce n'est pas en payant des impôts qu'on va s'enrichir ! toujours la même inconscience et inculture économique française, l'argent public est gratuit !, non ce ne sont que nos impôts, et on en paye déjà un tiers de trop à cause de l'obésité publique et politique, et dette induite par cette absence de gestion qui tue l'emploi de façon massive
a écrit le 31/12/2012 à 15:44 :
Pourquoi dire la verité à un gouvernement qui est incapable de statuer sur un cas difficile et surtout de prendre ses responsabilités et qui joue les prolongations en ne sachant à quel saint se vouer tant ce plan est prevu pour un echec.
Réponse de le 03/01/2013 à 18:43 :
Si les réglements de la Communauté européenne n'étaient pas aussi favorables au "libre-é
change" économique,probablement que les aciéristes et sidérurgistes européens auraient
"fait contre mauvaise fortune,bon coeur"...Et ça aurait permis de maintenir les productions
européennes,la recherche en sidérurgie au top face à la concurrence mondiale...Voilà une
réglementation qui n'est-ni + ,ni -,qu'un suicide "commandé"!L'Europe industrielle est-aujou
rd'hui-à la "remorque" des pays émergents...!!
a écrit le 31/12/2012 à 12:54 :
ce que ne dit pas ce mr c est que les hauts fourneaux sont eteint et donc hors d usage.tout les gens qui y travail le savent mais chut.c est pas rentable la cfdt ment
a écrit le 29/12/2012 à 10:57 :
Le pire sont les Mendiants de Miracles qui votent pour que le Miracle se réalise ! Ce sont des suicidaires ou des masos qui ont besoin à toute force de chialer !!!
a écrit le 29/12/2012 à 10:53 :
Par Mittal ? Ou par les marchands de cabrioles qu'ils ont élus ? Pôvres syndicalistes véreux !
a écrit le 29/12/2012 à 8:44 :
Hollande est allé à Florange pour faire le maximum de voix aux elections. On allait se
qu'on allait voir. C'était surtout en réaction à Sarko qui avait été a Gondrange et n'avait
rien fait ou pu faire.
Réponse de le 03/01/2013 à 18:51 :
C'est désolant de voir la "classe politique" française avoir si peu d'imagination et de capaci
té à se révolter face aux pratiques des lobbies de tous poils;et qui aiment "déshabiller Paul"
pour s'habiller des + beaux costards de patrons...Laissant les patrons européens en cale
çons face à leurs ouvriers,ingénieurs devant aller pointer au chômage...
a écrit le 29/12/2012 à 6:45 :
Réponse à rossignol sans voix: Votre réponse est super c'est d'ailleurs pour ça que la France se porte bien....
a écrit le 29/12/2012 à 6:10 :
Allez lire la lettre ouverte sur le site du républicain lorrain.
Ensuite faite vous votre opinion.

Bonne fin d'année à tous.
a écrit le 29/12/2012 à 6:08 :
R
a écrit le 28/12/2012 à 23:28 :
Nationaliser Florange coûterait 1'000'000'000 ? pour sauver 629 salariés qui ne sont même pas menacés de perdre leur emploi. Et quand bien même ! Avec cette somme, combien d'emplois pourrait-on créer dans des secteurs technologiques innovants ? Sans doute plus de 10'000 ! C'est l'argent du contribuable quand même !! Pas de celui de 629 personnes + Montebourg !!
a écrit le 28/12/2012 à 21:02 :
On ne parle que de ses 629 ouvriers de Florange, dont aucun n'est, à ce jour, l'objet d'une menace de licenciement .
Les Peugeot, qui seront entre 8000 et 10000 à perdre leur emploi doivent trouver le bruit médiatique créé et entretenu par la CGT et ses alliés bien amer.
En fait, tout ce bruit n'a qu'un but : Peser sur le gouvernement et sur Mr Montebourg pour aller à la nationalisation... d'où ils refuseront par tous les moyens de sortir, trop heureux, devenus des fonctionnaires d'échapper aux contraintes économiques du secteur privé.
les Florange ne veulent qu'une chose : vivre sur notre dos
a écrit le 28/12/2012 à 18:51 :
Cette lettre adressée à AYRAULT montre l'archaïsme du monde ouvrier de notre pays. Sans savoir qui paiera (le contribuable) MARTIN demande la nationalisation de MITTAL pour produire de l'acier qui ne sera pas vendu puisqu'en Europe on en produit déjà trop. Qu'en fera t-on ? Pauvre FRANCE, nous ne sommes pas sortis de nos difficultés avec une mentalité de ce calibre.....
Réponse de le 29/12/2012 à 9:47 :
comme vous avez raison mais la Tribune a des yeux d?amoureuse pour ce syndicaliste dont les heures de vrai travail ne doivent pas lui donner une vision exacte de l?état catastrophique du vieux matériel à la soviet qu?il défend. On en a marre de cette star des médias (et il aime ça, le bougre) quand des millions de chômeurs auraient bien voulu les mêmes égards et garanties du maintien de l?emploi et il continue à nous les briser menu menu
a écrit le 28/12/2012 à 17:33 :
Edouard Martin, représentant syndical de la CFDT à Florange a écrit à François Hollande
pour l'inviter à manger quelques merguezs pour fèter l'accord avec Mittal !!!
Réponse de le 28/12/2012 à 19:12 :
@mdr: c'est bien notre problème actuel, ils mènent des discussions de syndicalistes entre syndicalistes :-)
Réponse de le 29/12/2012 à 15:52 :
Mes amis, un barbecue de merguezs cuits au feu de pneumatiques et de palettes, rien de meilleur pour le réveillon !
a écrit le 28/12/2012 à 15:26 :
si les syndicats avaient été plus réalistes nous aurions beaucoup moins de chomage en france .un exemple pourquoi les salariés casto ont ils ete obligé de manifester devant le siége du syndicat pour pouvoir travailler le dimance .? pouquoi avons nous perdu le trafic des ports etc etc
Réponse de le 28/12/2012 à 19:01 :
@mathéo :plus réaliste? allez en Chine vous verrez un pays sans syndicat mais avec des travailleurs soumis pratiquement a l'esclave . toujours prendre aux pauvres! vous êtes surement un gentil patron au service de votre portefeuille.
heureusement qu'il y a des syndicats Monsieur!
Réponse de le 28/12/2012 à 23:37 :
Je ne suis pas un patron mais je pense qu'un peu de bon sens et de "raison-garder" chez les syndicalistes Français profiteraient aux salariés. Regardez ce qui se passe en Suisse : il y a des syndicats mais quand une entreprise est en difficulté, il n'y a pas arrêt du travail mais au contraire tout le monde fait des efforts pour redresser la situation.
Réponse de le 29/12/2012 à 0:26 :
Le jour où les syndicats seront cogestionnaires(comme en Allemagne) les entreprises se porteront nettement mieux. En france, étant le plupart du temps consultatifs, il n'y a d'autre voie que la grève ou l'outrance médiatique pour se faire entendre. C'est ce que fait M. Martin, c'est son job. En France lorsque les syndicats ne sont pas d'accord, l'entreprise le note et s'en tape le coquillard, en Allemagne si il n'y a pas signature, le système s'arrète, cela calme dès lors tout le monde.... à méditer
Réponse de le 29/12/2012 à 16:54 :
Exact !

Je suis Alsacien - français par annexion - et connais bien l'Allemagne
Si ce pays fonctionne bien c'est grâce à un consensus
L'allemand moyen n'est pas plus intelligent que le français moyen mais il est conscient des réalités économiques et du rôle de chaque partenaire
En France on aime le bordel .et aucun espoir que cela change
a écrit le 28/12/2012 à 14:36 :
Monsieur Ayrault FILLON est au service de Hollande SARKOZY... Ayrault FILLON et Hollande SARKOZY avec leurs valets Sapin PECRESSE, Moscovici BAROIN et Valls GHEANT-HORTEFEUX sont au service des voyous de la finance ...mondiale... et pour 5 ans ... Dans 5 ans ce se sera Fillon AYRAULT et Sarkozy HOLLANDE qui seront au service des mêmes voyous de la finance mondiale... ils auront pour valets Pécresse SAPIN, Baroin MOSCOVICI... et Hortefeux-Gehant VALLS
a écrit le 28/12/2012 à 14:20 :
Vos commentaires sont parfois ignobles vis à vis d'un délégué syndical qui essaie de sauver son entreprise, les emplois qui vont avec et surtout dénoncer une stratégie de Mittal qui mène le gouvernement par "le bout du nez" et malheureusement au final c'est Edouard Martin qui aura raison et surtout la fin de la sidérurgie.
Monsieur Martin n'attend aucun cadreau ni aucun poste mais c'est une personne qui suit sa logique et surtout qui connaît bien son entreprise!!! quand au statut de salarié protégé, je peux vous dire que ce fait Monsieur Martin est énorme et que physiquement et moralement ce ne doit pas être facile tous les jours. Dommage qu'il n'y ai pas plus d'Edouard dans certaines entreprises en France. Bravo
Réponse de le 28/12/2012 à 18:07 :
les salariés ne seront pas licenciés ; ce sera pre retraite ou reclassement ! Florange est une entreprise qui ne vivait que d'aides de l'Etat parce que la CGT nous a fait boufer des dizaines de millions pour la maintenir ouverte depuis 10 ans ! Mittal fait vivre 20 000 ouvriers dans la métallurgie française , c'est déja énorme , on ne peut pas accuser Mittal d'aller plus loin dans la conjoncture actuelle ! mais les syndicats doivent faire bien attention àne pas entraver le bon fonctionnement de ces sites , Mittal aurait vite fait de déménager , en Belgique , en Pologne , ou en Allemzagne où il y a des dizaines de sites fermés prêts à redemmarrer sans conditions
Réponse de le 28/12/2012 à 21:34 :
voilà ou nous en sommes arrivés ! sous prétexte " que les syndicats doivent faire bien attention de ne pas entraver le bon fonctionnement de ces sites"...on connait la suite, alors faut la fermer, baisser le pantalon, se laisser rouler dans la farine et autres douceurs! tout accepter ou presque, comme la baisse des salaires pour sauver son emploi, et au bout de 2 à 3 ans, parfois moins, les patrons en bénéfice, se cassent, délocalisent pour gagner mieux ailleurs en payant les ouvriers des cacahuètes....il y aurait tellement à dire là dessus...on en est réduit à la "flexibilité", on pourra virer à vue et perte de vue....sale époque! très sale époque ! Marie + un
Réponse de le 28/12/2012 à 21:50 :
" prets à redemarrer sans "conditions"! Chapeau, avec ces "sans condition", faut s'étonner de rien ! lamentable
Réponse de le 28/12/2012 à 21:50 :
" prets à redemarrer sans "conditions"! Chapeau, avec ces "sans condition", faut s'étonner de rien ! lamentable
Réponse de le 29/12/2012 à 0:11 :
Ces gens veulent encore demander aux français de financer avec leurs impôts leur boulot qui fait perdre de l'argent: a l'actionnaire et aux français. Plutôt investir pour créer des emplois d'avenir au lieu d'essayer toujours sauver a n'importe quel prix.....Faudra évoluer un peu ces syndicats.....
Réponse de le 29/12/2012 à 0:11 :
Ces gens veulent encore demander aux français de financer avec leurs impôts leur boulot qui fait perdre de l'argent: a l'actionnaire et aux français. Plutôt investir pour créer des emplois d'avenir au lieu d'essayer toujours sauver a n'importe quel prix.....Faudra évoluer un peu ces syndicats.....
a écrit le 28/12/2012 à 14:09 :
Martin Chávez s'en va-t-en guerre ...
a écrit le 28/12/2012 à 14:01 :
je me demande si Mr Martin réalise qu'a force de ressortir des arguments de fond de tiroirs, on fini par être contre productif. Il cite par exemple une aciérie autrichienne comme modèle d?aciérie moyenne, continentale et rentable. ça tombe bien, le rapport d?expertise de cet été décrit justement cette aciérie : elle est spécialisée dans le haut,de gamme (il n?y a pas de R&D a Florange , et les brevets Usibor appartiennent au groupe) , exploite sa propre mine - pas possible à florange, et a une capacité de 5Mt, soit le double qu'en lorraine...en la citant, Mr martin nous incite à comparer, et a faire le constat que Florange n'a clairement pas ces atouts....de la même manière, raisonner en permanence" si on enlève les couts logistique ", c?est constamment rappeler qu?en vrai, ils existent, et qu'on ne voit pas trop comment y remédier...90% des arguments avancés de la sorte enfoncent en fait encore un peu plus le clou..Son combat est admirable, c'est un syndicaliste qui force le respect, qui posent aussi de vrais questions de fonds..mais qui semble être arrivé au bout de ce qui est argumentable...
Réponse de le 28/12/2012 à 16:25 :
La sherpatitube c'est l'art de toujour prendre ce qui est moins disant, low cost, low value, in finé Mittal a fait avec Arcelor Florange ce que Ghosn fait de Daciarenault, c'est à dire ponctionner les brevets, les savoirs faire pour les exporter et apauvri la "mère" de la technologie ... sherpa est de ces pétainistes de la guerre économique ... Il faudra bien un jour jeter en prison les traitres français, la question c'est quand seront ils jetés en prison pour trahison industrielle ?
Réponse de le 28/12/2012 à 19:20 :
Nous nous laissons sciemment piquer nos outils de production et nous trouvons anormal que son propriétaire veut être maître chez lui. Voila ce qui se passe quand la France toute entière investit dans la pierre au lieu de l'industrie. Tout est fait et par tous les gouvernements pour que les actionnaires c.à.d les propriétaires soient vilipendés. Résultat l'industrie Française n'est Française que de nom. Les capitaux appartiennent aux étrangers et c'est donc normal que les décisions nous échappent. Il est urgent de réorienter l'épargne des Français vers l'industrie et leur faire comprendre qu'il est nécessaire de prendre des risques. Ce sera pour eux une bonne école de l'économie réelle. Cela nous évitera de lire à longueur de ces forums les litanies de il n'y a qu'à et il faut qu'on.
Réponse de le 28/12/2012 à 19:40 :
la "sherpatitude " , c?est peut être avant tout essayer de comprendre avant de vitupérer...et de dire de grosses bêtises. la Shrperptitude , c'est peut être aussi essayer de se dire qu'il y à plus d'espoir à avoir dans le développement de High Value , comme vous dites, que dans des sites trop petit ( Florange est 2 fois plus petit que le site autrichien cité par Mr Martin ), sans R&D (alors que la r&d de mittal pour l'Europe se fait en France ) et sans accès particulier aux ressources...l'Allemagne , l?Italie n'ont pas attendue Mr mittal et son OPA pour apprendre à couler de l'acier, ni à développer des aciers high tech...ils étrillerons un Florange nationalisé, bien avant les indiens ou les chinois...La Sherpattitude , c?est plutôt de se dire qu'on gagne les guerres en choisissant de mener les bonnes batailles, et pas forcement toutes celles qui se présentent ..
Réponse de le 28/12/2012 à 22:01 :
à Toto, vous avez sans doute raison, mais dans ce pays où on fait la chasse aux riches, vous rêvez.... !
a écrit le 28/12/2012 à 13:56 :
supposons que chaque unité menacée de chomage se comporte comme arcelor florange je pense que la presse actuelle n'y suffira pas. il faut garder la raison ce syndicaliste cherche évidemment quelque chose ou alors il faut qu'il consulte un spécialiste en idées fixes
a écrit le 28/12/2012 à 13:41 :
la vrai vérité c'est que les Français se font berner par les syndicaliste comme d habitude!
a écrit le 28/12/2012 à 13:34 :
La vérité est que le gouvernement est satisfait d'avoir (re)passé la main à Mittal. Autrement dit Mittal a trouvé un bon accord caché avec FH et les socialistes. En plus, cet accord dégage le gouvernement et fait porter la responsabilité totale de la fermeture des hauts fourneaux sur Mittal. La seule bonne nouvelle est la hausse du prix du minérai de fer qui annonce une reprise de la production d'acier.
a écrit le 28/12/2012 à 13:29 :
À la lecture de cette article je me demande si mr Martin se bat réellement pour conserver les emplois? Quant on parle de plan social c'est qu'il y a licenciement , or dans ce cas les emplois sont préservés pour cinq ans. Ne serait il pas plus intéressant de ce battre pour la continuité après les cinq ans , plutôt que de dénigrer mittal qui a terme délocalisera si ces critiques à tort ou à raison ne s'arrêtent pas???
Réponse de le 28/12/2012 à 21:39 :
"plutot que de dénigrer mittal qui à terme si ces critiques à tord ou à raison ne s'arretent pas " ,c'est sûr, mieux vaut se faire n. quer, c'est plus agréable? hein ? !
a écrit le 28/12/2012 à 12:49 :
rien compris ce monsieur sauf sa paye et celle des statuts proteges les autres RIEN A FOUTR....
Réponse de le 28/12/2012 à 21:40 :
ceci, n'engage que vous !
a écrit le 28/12/2012 à 12:40 :
M. Martin, un délégué syndical défend les droits des travailleurs mais ne fait pas de politique. Il faut se recentrer sur sa tache, le plan social et les emplois. Si vous voulez parler de politique industrielle il faut convertir la CFDT en parti politique.
Réponse de le 28/12/2012 à 14:16 :
Non Monsieur, dans ce pays diriges par des bolcheviques on peut encore donner son avis et ses idees. Il cherche à defendre les travailleurs de son entreprise en sortant de la bataille habituelle avec un autre débat d'un niveau un peu plus élevé que ce qui se fait d'habitude dans ce genre de conflit.
Réponse de le 28/12/2012 à 15:16 :
c'est le cas!
a écrit le 28/12/2012 à 12:23 :
Si Normal 1er veut que Martin continue à voter pour lui il devra lui donner une place bien rémunérée dans la prochaine commission sur l'avenir de la sidérurgie !!! Le père Noël
n'a pas tenu ses promesses cette année !!!
Réponse de le 28/12/2012 à 18:01 :
Ces syndicats donneur de leçons ont plus détruit d'emplois qu'ils n'en sauveront. après avoir malmenés les entreprises, ils veulent soit disant les sauver aux frais des contribuables. Non merci !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :