Alstom confronté à une nouvelle affaire de corruption en Pologne

 |   |  433  mots
Le groupe Alstom est l'objet de nombreuses investigations judiciaires internationales sur des soupçons de corruption.
Le groupe Alstom est l'objet de nombreuses investigations judiciaires internationales sur des soupçons de corruption. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Deux anciens responsables ont été mis en examen. Le parquet polonais leur reproche d'être impliqué dans des affaires de corruption portant sur la livraison à Varsovie de 108 voitures de métro et de 122 tramways.

Le parquet polonais de Wroclaw (sud-ouest) a mis en examen cinq personnes dans le cadre d'une enquête portant sur la corruption autour de trois importants contrats de transports en commun à Varsovie, décrochés par le groupe français Alstom, a-t-on appris mardi 30 décembre auprès du parquet.

Les cinq personnes, deux anciens responsables d'Alstom Konstal SA et trois anciens employés municipaux de Varsovie, étaient impliquées dans les années 1998-2002 dans les trois appels d'offres portant sur la livraison à la capitale polonaise de 108 voitures de métro et de 122 tramways.

La justice française jugée trop lente

Interrogée par l'AFP sur l'enquête ouverte en 2008, la porte-parole du parquet d'appel de Wroclaw, Anna Zimolag, a déploré les lenteurs de la justice française dans la coopération sur cette affaire.

"La demande d'aide judiciaire adressée à la France n'a toujours pas été réalisée, en dépit des appels et d'interventions personnelles du procureur auprès d'un représentant du ministère français de la Justice", a indiqué Mme Zimolag.

Selon elle, il est "impossible" de prévoir la date de clôture de l'enquête polonaise conduite parallèlement à celles du Serious Fraud Office (SFO) britannique qui concernent notamment des cas de corruption présumée dans le cadre de contrats remportés par Alstom en Inde, Tunisie, Pologne et Lituanie, dans les années 2000-2006.

Deux virements suspects d'un total de 820.000 euros

Le quotidien polonais Gazeta Wyborcza a reproduit mardi un document du SFO faisant état de deux virements réalisés par Alstom Network UK (ancien Alstom International Limited) ou ses représentants au profit de responsables ou représentants de la société Tramwaje Warszawskie (société de tramways de Varsovie), pour un total de plus de 820.000 euros.

Interrogée par l'AFP, la filiale polonaise d'Alstom, Alstom Konstal, s'est refusée à toute déclaration. "Alstom ne commente pas les procédures en cours", a dit son porte-parole Marek Gawronski.

Des affaires en cascades...

En Lituanie, la compagnie énergétique publique Lietuvos energijos gamyba, a confirmé avoir coopéré avec une enquête menée à la demande de la justice britannique, au sujet de projets lancés en 2005. Elle n'a pas précisé ces projets, mais il pourrait s'agir d'un contrat de 200 millions d'euros pour moderniser une centrale électrique, remporté par la filiale suédoise d'Alstom.

Il y a huit jours, les autorités américaines ont infligé une amende record de 772,29 millions de dollars au groupe français, accusé de corruption dans plusieurs pays et notamment en Indonésie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2015 à 16:26 :
Les conséquences de la concurrence exacerbée que se sont livré Alstom et Siemens?
a écrit le 31/12/2014 à 10:47 :
un appel d'offre remporté sans ( corruption) informateurs et faciliteurs récompensés, ça n'existe pas, les faux procès engagés par les perdants sont habituels; la pologne ce pays qui achête des avions americains avec les subventions europenne est certainement une réference !!!
a écrit le 31/12/2014 à 0:08 :
A lire le très bon rapport du CF2R .
a écrit le 30/12/2014 à 20:17 :
depuis 10 ans ALSTOM polue la planete avec ses affaires de corruption comment AIRBUS peut t il vendre ses helicos a la pologne
a écrit le 30/12/2014 à 17:35 :
Heureusement qu'il y a l'Europe et l'etanger pour révéler ce affaires de corruption...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :