Siemens Healthineers veut améliorer le traitement du cancer grâce à l'IA

 |   |  288  mots
(Crédits : Michaela Rehle)
La branche médicale de Siemens a annoncé l'acquisition de l'américain Varian pour près de 14 milliards d'euros. Basée en Californie, cette société est spécialisée dans les technologies d'intelligence artificielle, d'apprentissage automatique et d'analyse de données pour améliorer le traitement du cancer.

Siemens Healthineers, la branche médicale du conglomérat allemand Siemens, a annoncé dimanche qu'elle avoir trouvé un accord pour acheter le spécialiste américain du traitement du cancer Varian pour 16,4 milliards de dollars (13,9 milliards d'euros).

Le rachat devrait être finalisé au cours du premier semestre 2021, sous réserve de l'approbation des actionnaires de Varian et des autorisations réglementaires nécessaires, a précisé le groupe allemand dans un communiqué.

Les actionnaires de Varian recevront 177,50 dollars par action, selon le communiqué. Siemens Healthineers entend financer cette acquisition à l'aide d'une combinaison de prêts et de capitaux propres au travers de l'émission de nouvelles actions.

Analyser les données pour mieux traiter le cancer

Siemens Healthineers, dont le siège est à Erlangen (Bavière) et emploie quelque 50.000 personnes dans plus de 70 pays, est coté à la Bourse de Francfort depuis 2018 et est depuis lors juridiquement indépendant du groupe Siemens. Toutefois, le conglomérat reste un actionnaire largement majoritaire. Si le rachat de Varian se concrétise, la participation de Siemens passera de 85% à 72%.

Par ailleurs, Siemens Healthineers a annoncé que son bénéfice net avait chuté de 22% d'avril à juin -le troisième trimestre de son exercice décalé - par rapport à la même période l'an dernier, passant de 348 millions d'euros à 270 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a également chuté à 3,31 milliards d'euros, contre 3,56 milliards d'euros.

Varian a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 3,2 milliards de dollars au cours de son dernier exercice, avec une marge d'exploitation de 17%.  La société de Palo Alto, en Californie, emploie actuellement quelque 10.000 personnes dans le monde. Elle est spécialisée dans les technologies d'intelligence artificielle, d'apprentissage automatique et d'analyse de données pour améliorer le traitement du cancer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :