Le pass sanitaire européen, en test depuis lundi, pourrait être opérationnel dès juin

C'est la "libre circulation" au sein de l'Union européenne cet été (pendant les vacances donc) qui est en jeu. La France et Malte sont les deux premiers pays à tester lundi l'interopérabilité du système. Il s'agit de vérifier la capacité des États-membres à se connecter à la "passerelle" européenne mise en place. Cette phase pilote, qui s'échelonne sur deux semaines, concerne au total 18 pays de l'UE plus l'Islande. Le système est développé par les entreprises allemandes T-Systems et SAP.

3 mn

Photo d'illustration: l'aéroport de Roissy CDG en mars 2020, après la décision du président de la République de confiner totalement la France.
Photo d'illustration: l'aéroport de Roissy CDG en mars 2020, après la décision du président de la République de confiner totalement la France. (Crédits : Reuters)

Le pass sanitaire européen, qui fait toujours l'objet de négociations politiques au sein de l'UE, a commencé lundi une phase de tests qui doit lui permettre d'être opérationnel techniquement en juin, avant la saison estivale, a annoncé la Commission européenne.

La France et Malte sont les deux premiers pays à tester lundi l'interopérabilité du système. Il s'agit de vérifier la capacité des Etats membres à se connecter à la "passerelle" européenne mise en place. Cette phase pilote, qui s'échelonne sur deux semaines, concerne au total 18 pays de l'UE plus l'Islande, a indiqué un porte-parole de l'exécutif européen, Johannes Bahrke.

Le système utilisable dès le 1er juin par les pays qui seront prêts

Cette phase n'implique pas l'utilisation de données réelles ni la participation de citoyens. Mais dès le 1er juin, les pays membres pourront commencer à se servir du système dans des conditions réelles s'ils sont prêts, a précisé le porte-parole.

Ce certificat sanitaire européen est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter la libre circulation au sein de l'UE cet été.

Il contient un code QR indiquant que son titulaire a été vacciné, ou qu'il a passé un test négatif ou encore qu'il dispose d'une immunité après avoir été infecté par le Covid-19. Il s'accompagne d'une signature électronique qui atteste de son authenticité. Lors du contrôle du certificat par l'autorité compétente (garde-frontière, police), le code QR est scanné et la signature électronique est vérifiée.

Un pass conçu par les entreprises allemandes T-Systems et SAP

Il revient aux Etats membres de décider s'ils intègrent ce certificat dans leur application de traçage nationale -comme en France- ou s'ils utilisent une application distincte.

Lire aussi : StopCovid/TousAntiCovid : Anticor porte plainte contre Olivier Véran pour "favoritisme"

Le système est développé par les entreprises allemandes T-Systems et SAP.

Parallèlement à ces préparatifs techniques, le règlement sur le certificat sanitaire européen fait l'objet de discussions entre les eurodéputés et les représentants du Conseil, institution représentant les Etats membres.

Désaccords sur la gratuité ou le plafonnement du prix des tests

Les désaccords portent notamment sur la gratuité ou le plafonnement du prix des tests, réclamés par le Parlement européen.

Les eurodéputés demandent aussi qu'il soit impossible à un Etat membre d'imposer des restrictions supplémentaires, comme une quarantaine, au détenteur d'un certificat sanitaire européen qui arrive sur son territoire. Or les pays membres veulent se réserver cette possibilité.

Une nouvelle session de négociation doit avoir lieu mardi. Un éventuel compromis devra ensuite être approuvé par le Conseil et faire l'objet d'un vote en plénière au Parlement européen. La Commission espère voir adopter le règlement avant la fin juin.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 12/05/2021 à 8:41
Signaler
@ Blavan. Pour tout voyageur au long cours, hors europe, l'arrivee a destination sera soumise a un isolement a ses frais durant deux semaines. Carnet de vaccination ou pas. Cette mesure n'est qu'une maniere de vous encadrer davantage et personne n...

le 12/05/2021 à 10:08
Signaler
Vous critiquez Mr Macron , mais vous ne proposez rien d'autres sur les mesures pour endiguer la pandémie. Si Mr Macron est une catastrophe pour la sécurité et l'aveuglement à vouloir rester au Mali, pour la pandémie, je pense qu'il a géré au mieux si...

à écrit le 12/05/2021 à 4:28
Signaler
Maintenant qu'on élargit aux jeunes à partir de 18 ans la possibilité de ce faire vacciner, il n'y a plus d excuses pour les voyages hors frontières. On est vacciné, on sort, sinon on reste dans l'hexagone. Quand le service militaire était obligatoir...

à écrit le 11/05/2021 à 16:27
Signaler
Donc le covid c'est pas grave et on peut arrêter les privations de libertés arbitraires pour raison "sanitaires".

à écrit le 11/05/2021 à 10:13
Signaler
Qui vise les jeunes vu que ce sont eux qui se rassemblent le plus permettant ainsi aux laboratoires pharmaceutiques d'élargir leur clientèle de plusieurs millions. Quelle vaste supercherie que notre système quand même hein, la cupidité de nos dirigea...

le 11/05/2021 à 15:33
Signaler
Ce citoyen blasé a du mal de raisonner correctement et veut arroser librement tous les autres.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.