Auchan : bénéfices en baisse de 30%

Le groupe de distribution français Auchan, contrôlé par la famille Mulliez, a révélé ce jeudi les résultats du premier semestre 2012. A l'ordre du jour : une baisse des bénéfices, un chiffre d'affaires soutenu par la Russie et l'Asie, et des prévisions prudentes.
Le bénéfice net du groupe au premier semestre 2012 est de 237 millions d'euros, en chute de 30,3%.
Le bénéfice net du groupe au premier semestre 2012 est de 237 millions d'euros, en chute de 30,3%.

Le groupe Auchan révèle ce jeudi ses résultats au 1er semestre 2012. Le bénéfice net du groupe au premier semestre 2012 est de 237 millions d'euros, en chute de 30,3 % par rapport à la même période l'année dernière. Le groupe affirme que cette chute est liée à des éléments non récurrents et il assure que sans ces éléments, le bénéfice serait en progression de 12%.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a lui augmenté de 9,7% à 1,1 milliard d'euros.
Le résultat d'exploitation est en baisse de 16,8% à 508 millions d'euros. Il est affecté par des opérations financières. En 2011, le résultat d'exploitation avait intégré une plus-value de 161 millions d'euros liée à la restructuration du partenariat entre Ruentex et Auchan en Chine et le rachat de la filiale italienne GCI. Vincent Mignot, le directeur général d'Auchan France, a ainsi informé en conférence téléphonique : « ces résultats sont en ligne avec nos attentes. Mais nos attentes étaient raisonnables ».

Le chiffre d'affaires du groupe est porté par la Chine et la Russie

Le chiffre d'affaires du groupe Auchan a lui augmenté de 5,5% à 22,4 milliards d'euros. Mais, comme le remarque Vincent Mignot, « l'évolution du chiffre d'affaire est contrastée ». La France connaît une croissance de 3% du chiffre d'affaires ce semestre. Et c'est le seul pays de la zone euro à avoir connu une telle croissance.
Face à ces faiblesses de l'Europe occidentale, il y a une progression très forte en Europe de l'Est et en Asie. Elle est de l'ordre de +14% ce semestre. Et elle est surtout poussée par la Russie et la Chine.

La France ne réalise au premier semestre 2012 plus que 43% du chiffre d'affaires d'Auchan contre 44,5% au 30 juin 2011. 57% du chiffre d'affaires se fait désormais à l'étranger. Le groupe Auchan insiste pourtant : « Il est très important pour le groupe que Auchan France reste très solide ».
Le poids relatif de la Chine et de la Russie augmente. Plus de 50 magasins devrait ouvrir d'ici la fin de l'année en Russie.

Prudence dans les prévisions

Xavier de Mézerac, le directeur financier d'Auchan, estime pourtant qu'il faut rester « prudent » vis-à-vis des pays émergents. Il craint ce qu'il appelle « l'impact ricochet » déjà constaté sur l'économie chinoise. Le directeur financier constate que « le ralentissement de la croissance chinoise se fait ressentir sur les chiffres du groupe » même si « on continue à croître en Chine ».

En ce qui l'Europe occidentale, le directeur financier d'Auchan estime que « le chiffre d'affaires en zone euro devrait stagner, voire être en léger recul » dans certains pays. L'Espagne fait partie des régions où les ventes devraient baisser. Ce n'est plus le 2e pays en termes de chiffres d'affaires d'Auchan. Et le groupe de distribution estime : « l'augmentation de la TVA va nous impacter. On a remarqué déjà un afflux de client à la fin août » avant l'augmentation de la taxe en septembre. Elle passe en effet de 18 à 21%.

22,4 millions d'euros supplémentaires d'impôts en 2012

En France, Vincent Mignot a souligné le « contexte mouvant » au niveau national. Il fait ainsi référence aux changements fiscaux et au fort ralentissement de la consommation des ménages. Il estime que la loi de finances rectificatives, notamment l'augmentation du forfait social, a eu un impact de « 8 millions d'euros au 30 juin ». En 2012, les impôts et taxes devraient représenter selon Auchan 22,4 millions d'euros supplémentaires par rapport à 2011 où ils représentaient 250,2 millions d'euros.

Vincent Mignot indique dans ces conditions qu'Auchan « est obligé d'adapter le modèle ». Il précise que le portefeuille des clients n'augmente pas. Pour cela, « un programme interne de réduction des frais » est adopté. Il insiste sur le fait que cela n'impliquera pas une réduction du personnel.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/01/2018 à 10:03
Signaler
Imprimante stabilo surlingneurs Styloplume. Sansfilalcatel telephone maison

à écrit le 08/04/2013 à 11:47
Signaler
Franchement cest la vériter wallah auchan moi jy vais juste pour manger des bonbon et des noix de cajoux

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.