L'enseigne de vêtements Forever 21 a été piratée

 |   |  193  mots
Le groupe, qui est présent dans près d'une soixantaine de pays (Etats-Unis, Brésil, Chine, France, Allemagne, Japon et Royaume-Uni par exemple), explique que le piratage n'affecte que certains magasins.
Le groupe, qui est présent dans près d'une soixantaine de pays (Etats-Unis, Brésil, Chine, France, Allemagne, Japon et Royaume-Uni par exemple), explique que le piratage n'affecte que "certains" magasins. (Crédits : REUTERS/Lucas Jackson)
Les faits se sont produits entre mars et octobre dernier, a annoncé l'enseigne, sans préciser le nombre de magasins et de pays concernés.

La chaîne de magasins de vêtements américaine Forever 21 a annoncé mardi avoir fait l'objet d'un piratage informatique entre mars et octobre. Le groupe, qui est présent dans près d'une soixantaine de pays (Etats-Unis, Brésil, Chine, France, Allemagne, Japon et Royaume-Uni par exemple), explique que le piratage n'affecte que "certains" magasins.

"Notre enquête se focalise sur des transactions effectuées par cartes bancaires dans des magasins Forever 21 entre mars 2017 et octobre 2017", écrit l'enseigne, expliquant avoir été informée du piratage par une partie tierce dont elle ne donne pas le nom. Les pays dans lesquels l'attaque a eu lieu ne sont pas non plus précisés.

Accès aux informations bancaires de clients

"Il est trop tôt pour fournir davantage de détails sur l'enquête", avance encore Forever 21, enjoignant ses clients à examiner de près leurs relevés de comptes bancaires.

Les hackers ont eu accès aux informations bancaires de clients, ajoute Forever 21, présent également en Inde, en Israël, en Corée du sud, au Canada, en Australie, aux Philippines, au Mexique, à Hong Kong et dans de nombreux pays sud-américains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2017 à 14:46 :
Ce n'est pas de question dont a besoin mais de réponses et de sanctions. Ces entreprises qui ne gèrent pas convenablement la sécurité liée à la gestion des informations personnelles collectées devraient être très durement sanctionnées.
a écrit le 15/11/2017 à 11:06 :
On a quand même l'impression que ces intrusions sont très fréquentes mais que les sociétés n'en parlent quand quand elles y sont contraintes.

Combien d'entreprises se font visiter régulièrement de la sorte officieusement ?

La sécurité que l'on nous vend sur internet alors qu'elle n'est pas possible dans sa totalité, que vaut elle vraiment ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :