Tourisme d'affaires, le prestige de Paris ne suffit plus

 |   |  435  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Gilles Pélisson, ancien PDG d'Accor, remettait mercredi son rapport sur le tourisme d'affaires à Frederic Lefebvre, secrétaire d'Etat chargé du commerce. Vingt propositions pour développer le tourisme d'affaires dans le Grand Paris.

Paris, grâce à son patrimoine historique, culturel et artistique peut se targuer d'être la première métropole touristique du monde, mais jusqu'à quand ?
La concurrence est rude entre les métropoles internationales pour attirer les touristes d'affaires et Paris a tendance à perdre du terrain dans l'organisation de foires, congrès et salons. Conscient de cette réalité préoccupante, Bercy a chargé Gilles Pélisson, ancien PDG d'Accor, d'étudier la question.

Mercredi, Gilles Pélisson a remis son rapport à Frederic Lefebvre, secrétaire d'Etat chargé du commerce et a dévoilé 20 recommandations à l'attention de Bercy pour renforcer l'attractivité de la capitale. "Le tourisme d'affaires doit être vue comme une industrie à part entière dont les retombées économiques directes ou indirectes", indique t-on dans le rapport. Il génèrerait, selon lui, trois à cinq fois plus de dépenses que le tourisme d'agrément. En 2010, la clientèle d'affaires a généré 3,3 milliards d'euros de dépenses.

La liaison entre l'aéroport Charles de Gaulle, deuxième plate-forme aéroportuaire d'Europe et le c?ur de Paris, s'avère être la priorité. Aujourd'hui, il faut environ 40 minutes pour rejoindre Paris en RER, contre 19 minutes avec le projet Charles de Gaulles Express (CDG Express), une liaison ferroviaire rapide qui doit relier l'aéroport à la Gare de l'Est. Encore faut-il que ce véritable serpent de mer voit le jour.

Le tourisme d'affaires en France est concentré à 80% dans la capitale, Paris se doit donc d'être à la hauteur des attentes étrangères au risque de perdre une visibilité clef en matière d'investissements étrangers. Aujourd'hui, Paris est devancée par Singapour, Vienne et Barcelone dans le classement ICCA, qui recense les congrès de plus cinquante participants. Au-delà des classements, des réalités sont pointées du doigt, comme le manque de sites adaptés à l'organisation de tels événements. Paris possède trois sites majeurs d'expositions qui ne désemplissent pas toute l'année -Villepinte, le Bourget et la Porte de Versailles, la création d'un ou deux sites de 2000 à 3000 places s'avère nécessaire, tout comme la rénovation de la porte de Versailles.

A la question du financement de tels projets s'ajoute ici celle du lieu. Gilles Pélisson conscient de cette réalité avance l'idée d'investir les lieux d'exception parisiens tel que le Grand Palais pour l'organisation des congrès internationaux.

Les ambitions du Grand Paris sont là, reste à savoir si les moyens seront mis en ?uvre pour moderniser et adapter les infrastructures parisiennes afin de permettre à Paris de devenir l'hôte privilégié du tourisme d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2011 à 18:21 :
Le Grand Palais?
Si cet édifice était privé on n'aurait pas besoin d'aller à Bercy pour demander quoi faire! et avec quel argent!
a écrit le 15/07/2011 à 12:13 :
Les monuments d'antan étaient et sont encore exemplaires par leur témoignage (architectural, militaire, universitaire (?), ...) mais regardons un peu ce qui a fait des USA la culture dominante au 20° siècle (et donc une terre d'accueil et un melting pot formidable)... c'était avant tout leur égalitarisme (de forme...) et l'intégration formidable des étrangers... ne cherchons pas à faire de la France ce qui a fini par ne plus lui réussir, c à d un pays aristocratique... inventons plutôt une aristocratie du coeur, de l'intelligence, un Paris ouvert avec de nouvelles façons d'habiter (en périphérie, ne touchons pas à Haussmann) baissons les loyers en produisant plus de logements, intégrons les jeunes, à travers des politiques clairement plus inspirées et audacieuses...
a écrit le 12/07/2011 à 14:04 :
la France ? Quand je reviens de l'étranger, que je vois à quel point la majorité des gens en ch... là-bas, je me dis que vraiment je l'aime ce p.... de pays.
Réponse de le 20/07/2011 à 10:59 :
Moi-même expat je confirme que le pays décris de l'intérieur n'est pas si vilain et en déclin que le reste du Monde. Nous avons un magnifique pays, une puissance mondiale, un pays reconnu dans le monde entier pour le respect des Droits de l'Homme... Enfin bref il faut arrêter de se plaindre et si les instaisfaits peuvent toujours aller voir l'herbe du voisin qui ne sera pas si verte que celà... Vive la République, Vive la France!
a écrit le 12/07/2011 à 13:58 :
C'est vrai que nous français, on est nuls, pas sympas, radins, pas accueillants et pas intelligents. En plus notre pays est moche, pas développé, pollué. On des infrastructures dépassées, des systèmes éducatif, politique et social moribonds. En plus, nos médias sont corrompus. Notre jeunesse et désabusée, démotivée. Moi, c'est pour tout ça que je reste. C'est aussi pour tout ça que beaucoup ne rêve que d'une chose : quitter leurs beaux paradis pour venir souffrir chez nous.
a écrit le 10/07/2011 à 0:22 :
Quel prestige?
Celui qu'imaginent nos élites?
Assez de fredaines. Toutes les fêtes bisounours du monde ne feront pas oublier que Paris est bien mal en point malgré le retapage de façade permanent que nous impose son maire.
a écrit le 09/07/2011 à 14:08 :
Quand j'ai des amis étrangers qui viennent à Paris, j'ai honte de traverser des banlieues totalement crasseuses et délabrées avant d'arriver à la Gare du Nord, sombre et d'une signalétique embrouillée. Je dois dire que je vois leurs yeux s'aggrandir d'horreur le long du rer tellement l'image qu'ils ont sous les yeux est en opposition avec leur idée d'un joli Paris. J'en suis gênée. J'aimerais pour eux et ceux qui habitent dans les dites banlieues avoir autre chose à montrer. On a envie de faire demi tour illico.
Réponse de le 12/07/2011 à 13:46 :
C'est vrai qu'avoir à traverser Soweto pour se rendre à la Tour Eiffel, ça peut surprendre.
a écrit le 08/07/2011 à 17:39 :
Quand les étrangers sont presque tous chômeurs ou risquent de le devenir à brève échéance, ils ont forcément moins envie de venir à Paris... Avez-vous entendu parler de la crise ? Et bien, ça existe les amis.
a écrit le 08/07/2011 à 8:20 :
Il me semble que cette phrase est tronquée, je cite

""Le tourisme d'affaires doit être vue comme une industrie à part entière dont les retombées économiques directes ou indirectes", "

et il faut remplacer vue par vu...

Vous vous relisez ?
a écrit le 07/07/2011 à 19:51 :
faut vraiment avoir envie pour visiter paris...
apres 3 ans dans des pays etranger et seulement 3 mois a paris le resultat est sans appel je veux re partir le plus tot possible
Réponse de le 07/07/2011 à 21:29 :
c'est clair qu'il faudrait envoyer les dirigeants de la RATP et SNCF à singapore, Taiwan voir Bangkok pour voir à quoi ressemble un metro propre!!
Réponse de le 08/07/2011 à 8:00 :
Clair je me souviens du metro de seoul on peut y manger tellement c'est propre.
Réponse de le 08/07/2011 à 10:29 :
En général on préffère souvent l'étranger car c'est différent de ce que l'on connait. C'est aussi vrai dans l'autre sens, pour les étrangers qui visitent Paris. Le quotidien est toujours plus fade. ceci dit c'est vrai que nos infrastuctures traisn et Métro ont 10 ans de trop et sont devenus à la ramasse.
Réponse de le 09/07/2011 à 9:20 :
Enfin moi je vis à l'étranger depuis pas mal d'années maintenant, et je ne suis toujours pas blasé. Par contre, chaque retour à Paris me déprime...
a écrit le 07/07/2011 à 15:21 :
Les derniers monuments de la ville de Paris sont d'une pauvreté architecturale et artistique affligeante. En dehors de quelques exceptions: La pyramide du Louvre, la bibliothèque nationale de France, et quelques aménagements du territoire avec Vélib, Paris-Plage, les Halles, la Place de la République... Nous sommes loin des monuments prestigieux comme le Louvre, l'Opéra, le Grand Palais, la Tour Eiffel, et bien d'autres merveilles. Aujourd'hui, quel serait le monument le plus prestigieux que nous laisserions aux générations futures ?
Réponse de le 07/07/2011 à 21:37 :
@ les hommesdu passé..: bon, on pourrait laisser une statue de Sarko asur un cheval et tendant la main pour nous indiquer le futur, avec au pied du cheval le manuscrit des pensées profondes de Hollande et Chirac :-)
Réponse de le 08/07/2011 à 10:30 :
ca fait quoi ? un monument ou deux par siécle ?, il est difficile de faire une comparaison équitable entre 10 siècle et 20 ans. nous avons eu la pyramiqe du louvre , il restera donc qq chose
Réponse de le 08/07/2011 à 10:41 :
Le Tribune !!!! je ne réponds pas ! car on écrit 10 lignes et plus rien !!! vous êtes casse-pieds !!!!
Réponse de le 08/07/2011 à 12:39 :
Les hommes de l'époque n'avaient pas plus de moyens que nous en avons, et pourtant ils ont réalisé des merveilles que nous contemplons. La Cathédrale de Notre Dame est un chef d'oeuvre qui a traversé les siècles, ainsi que le Louvre. Que laisserons-nous ? Un petit monument ici, et statue par là ?
Réponse de le 08/07/2011 à 14:10 :
Oui, c'éatit mieux avant comme quand notre fabuleux roi de France a choisi d'affamer la France pour construire Versailles ! Alors d'accord, ça rapporte aujourd'hui de l'argent mais au prix de combien de vies de l'époque ? Quand j'entends aussi flatter la BNF dont la qualité architecturale reste très discutable et qui s'avère de surcroît un gouffre financier... ça me fait bien rire. Franchement je ne suis pas certain que c'était mieux avant !
Réponse de le 09/07/2011 à 9:10 :
disons qu'avant pour le roi, la main d'oeuvre etait gratuite, et on travaillait les materiaux a la main ;
allez trouver aujourd'hui tous ces coprs de metiers pour faire une cathedrale .
il en reste pas la moitié !
Réponse de le 13/07/2011 à 10:11 :
Euh, quelqu'un peut m'expliquer la qualité architecturale de la BNF?
a écrit le 07/07/2011 à 14:34 :
Franchement je suis surpris que Paris soit 'la première métropole touristique du monde', vu l'état de délabrement des infrastructures et la médiocrité des services, combiné à des prix excessifs. Il suffit de prendre le métro parisien pour se rendre compte à quel point la France est sous-développé, c'est sale, ça pue, franchement on se croirait par moment dans un pays du tier-monde ! Et les hotels n'en parlons pas...entre prix excessifs et médiocrité du service, je dirais plutôt que Paris est la 'capitale de la médiocrité touristique'.
Réponse de le 09/07/2011 à 9:08 :
tout a fit, mais grace aux films americains, et leur vision de paris, le monde que paris est joli !
a écrit le 07/07/2011 à 13:52 :
Et pourquoi pas l'hotel de la Marine... Lieu d'exception, surface aménageable, coeur de Paris...
a écrit le 07/07/2011 à 12:08 :
Excusez, mais le monde regorge d'endroits et de gens nettement plus intéressants que la Tour Eiffel et autres fanfreluches suranées !!!
Réponse de le 07/07/2011 à 13:09 :
avec une telle caricature de parisien râleur, ceci explique cela.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :