SeaFrance va supprimer plus d'un tiers de ses effectifs

 |  | 177 mots
Lecture 1 min.
La compagnie maritime transmanche, filiale de la SNCF, a annoncé ce mardi un plan de redressement, lors de son comité d'entreprise extraordinaire. Ce dernier prévoit la suppression de 650 emplois, parmi le "personnel navigant et sédentaire".

"Reconstruire une grande compagnie maritime française à horizon 2011", tel est l'objectif de SeaFrance. Dans son projet de plan de redressement, la compagnie filiale de la SNCF précise qu'elle prévoit de "redimensionner sa flotte pour s'adapter à son marché et réduire les coûts d'exploitation", selon son communiqué. Pour y parvenir, SeaFrance va supprimer plus d'un tiers de ses effectifs, à savoir 650 employés sur un total de 1.700 salariés de l'entreprise.

SeaFrance précise être confrontée à "une situation sans précédent, face au contexte de crise" qui affecte son marché. La compagnie maritime indique que, "historiquement elle détenait 20 % du marché fret, qui a lui-même baissé de 20%".

Ces mesures, selon la compagnie, vont permettre de sauver l'entreprise qui a perdu 20 millions d'euros en 2008 et perd chaque mois environ 3 millions d'euros depuis octobre dernier. D'ailleurs, la compagnie a précisé que, "dans la situation de crise actuelle et sur un marché fortement dégradé, ce projet de plan prévoirait des mesures difficiles, notamment pour l'emploi, mais reste le dernier espoir pour sauver SeaFrance".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :