TNT en situation difficile

 |   |  279  mots
La grande poste néerlandaise, spécialiste de l'express, voit plonger ses résultats au deuxième trimestre. Elle va supprimer 11.000 postes soit 4500 de plus que prévu.

TNT, le groupe néerlandais de poste et de courrier express a vu son bénéfice net plonger de 60,5% au deuxième trimestre à 81 millions d'euros. Son chiffre d'affaires sur la période a reculé de 10% à 2,528 milliards d'euros, principalement "en raison de volumes plus bas dans les branches express et poste". Le groupe subit notamment la concurrence d'Internet. La direction met aussi en avant la décision d'ouvrir, au 1er avril, le marché postal aux Pays-Bas à la concurrence qui "n'a été suivie nulle part en Europe".

En conséquence, TNT va porter son plan de suppression d'emplois de 6500 à environ 11.000, essentiellement dans ses activités postales aux Pays-Bas. Plus largement, son programme d'économies va être porté de 400 à 550 voire 600 millions d'euros pour cette année. 275 millions ont déjà été économisés au premier semestre.

Le directeur exécutif du groupe Peter Bakker commente ainsi ces résultats : "l'environnement commercial a continué d'être difficile ce trimestre. Pour y répondre, les équipes de direction de TNT ont une fois de plus réduit de manière significative les coûts sans mettre en danger le niveau de nos services".


TNT propose tout de même à ses actionnaires un dividende intérimaire de 18 centimes d'euro par action. Le groupe annonce par ailleurs qu'il se retire "formellement" de la compétition pour prendre une participation dans le groupe postal public britannique Royal Mail dont Londres prévoit d'ouvrir le capital.

Prudent sur ses perspectives, le groupe néerlandais indique toutefois qu'il prévoit un chiffre d'affaires 2009 "inférieur" à celui réalisé en 2008 dans la branche courrier express, et "une baisse accrue" des volumes dans l'activité postale.

(retrouvez le communiqué de TNT).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alors on peut bien se demander à quoi pouvaient bien servir ces 11000 personnes? Surtout si leur patron annonce que "les niveaux des services ne seront pas mis en danger"....Moi qui les "pratique" tous les jours, on devrait continuer de s'arracher les quelques cheveux qu'il nous restent avec eux...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Va en hollande jet la France est trop bien pour toi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :