La Poste américaine va supprimer jusqu'à 30.000 emplois

 |   |  171  mots
Le deuxième employeur des Etats-Unis lance un plan de départs volontaires et en pré-retraite qui doit lui permettre d'économiser 500 millions de dollars.

Nouveau plan social à la Poste américaine. Le deuxième employeur des Etats-Unis (derrière le distributeur Wal-Mart) a dévoilé mardi soir un plan de départs volontaires et en pré-retraite avec l'objectif de réduire sa main d'oeuvre de 30.000 personnes d'ici la fin septembre, soit environ 4,5% de ses effectifs.

L'US Postal Service offrira 15.000 dollars aux employés qui souhaitent partir dans le cadre d'un accord avec les syndicats. La majorité des salariés concernés travaillent dans les services de traitement du courrier, dont les activités sont en déclin.

Ce plan devrait permettre au service postal fédéral d'économiser 500 millions de dollars en 2010. Il vient s'ajouter à de précédentes mesures d'économies de coûts prises cette année et devant permettre à la Poste de dégager au total 6 milliards de dollars d'économies.

Il faut dire que La Poste, une agence semi-gouvernementale, a annoncé une perte de 2,4 milliards de dollars au trimestre clos à fin juin. Depuis 2000, l'entreprise a déjà supprimé 150.000 emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans le monde la même politique, suppression d'emplois et augmentation des profits, à quand une nouvelle révolution.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :