Neige et verglas : l'alerte devait durer jusqu'à dimanche soir

 |   |  920  mots
Copyright Reuters
Météo France prévoit une intensification des chutes de neige et du froid au cours du week-end. 35 départements du Nord-Ouest de la France ont été placés en alerte. La circulation des poids-lourds est interdite depuis samedi midi en Ile-de-France. Les pistes de Roissy ont été en partie fermées ce dimanche. Des milliers de passagers y sont bloqués. Le mauvais temps paralyse aussi la Grande-Bretagne.

De très fortes averses de neige ont perturbé ce week-end de départs en vacances sur le quart nord-ouest de la France, où 35 départements sont classés en vigilance orange par Météo France, de la Bretagne à la Lorraine.

Il s'agit des régions Basse-Normandie, Haute-Normandie, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Et des départements suivants : les Côtes-d'Armor (22), l'Eure-et-Loir (28), le Finistère (29), l'Ille-et-Vilaine (35), l'Indre-et-Loire (37), le Loir-et-Cher (41), le Loiret (45), la Mayenne (53), la Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), le Morbihan (56), la Moselle (57) et la Sarthe (72).

Le gouvernement est sur le pied de guerre pour éviter une réédition de la "pagaille" qui a régné la semaine dernière en Ile-de-France, lors de la précédente vague de froid et de neige. L'épisode neigeux devrait durer jusqu'à dimanche soir, préviennent les services de Météo France.

Le plan neige-verglas a été activé pour les aéroports de Roissy Paris-Charles de Gaulle (dont les pistes ont été en partie fermées ce dimanche et où des milliers de passagers, notamment d'Air France, ont été bloqués) et Paris-Orly, où 700.000 passagers sont attendus ce week-end. La société Aéroports de Paris (ADP), qui gère ces deux plates-formes, précise qu'un demi-millier de personnes et plusieurs dizaines d'engins de déneigement sont mobilisés.

La neige tombe sur le littoral de la Manche et une autre perturbation neigeuse se déplace depuis les Pays-de-Loire vers le Nord et l'Île-de-France. Une autre perturbation s'approche de la Bretagne par l'ouest. La neige devrait ensuite gagner le quart nord-est du pays dans la nuit de samedi à dimanche. Les prévisionnistes de Météo France attendent des chutes de neige "intenses" pendant deux à trois heures et une couche de l'ordre de 5 à 10 cm, voire localement plus.Le danger sera d'autant plus grand que Météo France annonce aussi des pluies verglaçantes au cours de la nuit de samedi à dimanche, notamment en Île-de-France.

Plusieurs mesures d'interdiction ont été prises pour limiter le trafic, précise le Centre national d'information routière. Les camions de plus de 7,5 tonnes ne peuvent circuler en Île-de-France depuis samedi midi ainsi sur l'ensemble du réseau dans l'Aisne et dans les Ardennes ainsi que dans une partie des Côtes d'Armor, de l'Ille-et-Vilaine, de la Manche, du Calvados et de la Mayenne.

Le mauvais temps, assez naturel pour cette période de l'année, a aussi provoqué un véritable chaos en Grande-Bretagne où les transports sont paralysés.

La vague de froid et de neige n'a offert que très peu de répit à l'Europe dimanche, désorganisant le trafic aérien et perturbant les transports en plein départ pour les congés de Noël. L'aéroport de Londres-Heathrow, qui avait dû fermer ses pistes samedi en raison des fortes neiges, n'acceptait pas de vols à l'arrivée dimanche et n'enregistrait que quelques vols au départ.

Quelque 30 tonnes de neige était en train d'être retirées autour des avions mais la glace rendait difficile tout déplacement d'appareils. "On arrive à un point où le temps a un tel impact qu'il n'est tout simplement pas sûr de voler", a déclaré le porte-parole de l'opérateur de l'aéroport, BAA, Andrew Teacher, à la BBC. Le deuxième aéroport londonien, Gatwick, était ouvert mais des centaines de passagers voyaient leurs vols annulés ou retardés.

En Allemagne, Fraport, l'opérateur de l'aéroport de Francfort, a indiqué que 470 vols avaient été annulés dimanche et a mis en garde contre une dégradation des conditions météorologiques. "Les halls de l'aéroport sont remplis de passagers", a indiqué une porte-parole, précisant que 1.000 personnes avaient dû passer la nuit dans l'aéroport.

En France, de nouvelles chutes de neige ont atteint dimanche une bonne partie du Nord, perturbant de nouveau la circulation et le trafic aérien.

A Paris, un quart des vols ont été annulés et les vols maintenus pouvaient enregistrer jusqu'à une heure de retard dans les aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et d'Orly où 700.000 voyageurs étaient attendus. Thierry Mariani, le secrétaire d'Etat aux transports, a reconnu dimanche soir que la situation y était difficile.

CONSEIL CLIMATIQUE

Le ministre britannique des Transports, Philip Hammond, a demandé au principal conseiller scientifique du gouvernement d'établir si les îles britanniques étaient en train de subir une modification structurelle de leur modèle climatique, en liaison avec les changements climatiques mondiaux, et s'il fallait que l'Etat débloque des fonds plus importants pour les préparatifs hivernaux.

Bien qu'habituée à des hivers rigoureux, la Grande-Bretagne a enregistré des températures négatives record l'année dernière et le mois de décembre de cette année pourrait bien être le plus froid depuis 1910. Selon la météorologie nationale (Met), le mercure pourrait descendre à moins 15°C dans l'ouest de l'Ecosse dimanche soir. Le gouvernement et les opérateurs de transport ont été vivement critiqués après que la neige a contraint des automobilistes à dormir dans leurs voitures.

En France, le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, a appelé les Français à renoncer à prendre leur voiture. Début décembre, des milliers de Franciliens avaient été empêchés de rentrer chez eux par la neige, ce qui avait suscité de vives critiques de l'action des pouvoirs publics.

Dimanche, les trains de la SNCF, qui attend quelque 2,4 millions de voyageurs pour les vacances de Noël, accusaient des retards de vingt minutes en moyenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2010 à 15:11 :
La Tribune reçoit-elle des informations de nos Bien-aimés Gouvernants ou de la Météorologie Nationale?
Réponse de le 18/12/2010 à 16:52 :
Pas sûr de bien comprendre votre question ou votre commentaire. Qu'est ce qui vous gêne dans cet article ?
Réponse de le 18/12/2010 à 17:13 :
Apparemment votre anti gouvernement vous empéche d'être objectif. Un journal se doit d'informer ce qui devient de plus en plus rare ,cherchant plutôt la polémique. Cet article est très bien servant a informer les automobilistes car ceux ci comme beaucoup de français sont devenus des assistés permanents. Que n'auriez vous pas dit si infos point il n'y avait.Un peu de bon sens vous feras le plus grand bien
Réponse de le 18/12/2010 à 18:05 :
LA TRIBUNE dit la verité sur toutes les infos sur le net
elle ouvre les yeux sur la realité aux personnes lisant les articles
elle n'est pas a la solde des dirigants ,bien au contraire,on capte vite les commentaires venant des personnes soutenant ce pouvoir
a écrit le 18/12/2010 à 11:12 :
Et moi qui croyais que la neige allait avoir peur avec nos blindés...
Réponse de le 18/12/2010 à 13:56 :
lol
Réponse de le 20/12/2010 à 22:49 :
les commentaires de plus rien sont d'une stupidité rare ! c'est dommage qu'une personne donne une telle image d'elle-même !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :