Air France : Le gouvernement convoque les pilotes vendredi

 |   |  670  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon nos informations, une réunion est prévue vendredi, au lendemain de la fin du préavis qui ira donc jusqu'à son terme. L'objectif sera d'éviter une reconduction du conflit très suivi par les pilotes. Air France prévoit mercredi d'annuler 40% de ses long-courriers et 30% de ses court-courriers.

Conduite par les pilotes, la grève pour l'encadrement du droit de grève dans le ciel français va durer jusqu'à la fin du préavis de 4 jours, jeudi. Aucune négociation n'est en cours entre le gouvernement et le SNPL (syndicat national des pilotes de ligne), archi majoritaire chez les pilotes, en particulier à Air France.

Selon des sources concordantes, le ministère des transports a convoqué les dirigeants de l'organisation syndicale vendredi 10 février au lendemain de la fin du préavis. L'objectif est de se remettre autour de la table après l'échec de la négociation entre les deux parties en fin de semaine dernière. Le 2 février, le ministère des transports avait retoqué un bon nombre des demandes du SNPL qui dans le 3 février avait confirmé son préavis du 6 au 9 février, en ajoutant un caractère reconductible au mouvement. Interrogé, le ministère des transports n'était pas en mesure de nous répondre.

Très ferme sur ce dossier depuis le début du conflit malgré l'ampleur de la mobilisation des pilotes, le gouvernement va forcément tenter d'éviter la reconduction immédiate du conflit. Ce qui serait dramatique pour Air France qui perd grosso-modo 15 millions de chiffre d'affaires par jour de grève, selon nos sources. Un manque à gagner auquel il faut ajouter les indemnisations aux passagers ainsi que les nuits d'hôtels pour les passagers bloqués. Comme dans chaque bras de fer, les deux parties disposent de portes de sorties du conflit. « Reste à trouver celle qui permet à chacun de sortir sans perdre la face », explique un habitué des négociations sociales. « Si l'on a des choses à nous proposer, pourquoi nous convoquer après la fin du préavis », s'interroge un pilote. « Peut être parce que les éventuelles propositions du gouvernement ne correspondront pas aux attentes des pilotes », répond un observateur. « Le gouvernement étant un gouvernement sortant, il n'a rien à perdre. Surtout sur un tel sujet, largement plébiscité par les Français.


Dans une vidéo diffusée lundi soir aux navigants sur l'intranet de la compagnie aérienne française et que latribune.fr s'est procurée, Eric Schramm, directeur général adjoint en charges des opérations a indiqué que « la totalité des démarches possibles a été engagée par la compagnie afin d'obtenir les amendements nécessaires . « Des évolutions sont encore possibles », a-t-il déclaré, sans donner de précisions. Concernant la stabilité des plannings d'activité, une revendication importante du SNPL, il a pris l'engagement que « tout serait mis en ?uvre pour que les principes de stabilité de plannings soient garantis ».

En face, les pilotes sont ragaillardis par le succès de la mobilisation. Plus de 60% d'entre eux sont en grève selon le SNPL. Air France a annulé 30% de ses long-courriers (mieux que les 50% prévus) et 30% de ses court et moyen-courriers, Air France a été contrainte d'annuler ce mardi plusieurs vols à chaud. Pour mercredi, la direction compte annuler 40% de ses long-courriers et 30% de ses vols de courte distance. Bref, les propos alarmistes tenus lundi soir par Eric Schramm ne se sont pas réalisés. «Demain (mardi, ndlr), et dans les jours suivants nous serons dans la quasi incapacité d'assurer notre exploitation », avait-t-il déclaré.

La mobilisation des pilotes d'Air France est d'autant plus forte que la direction a décidé de rompre tous les accords et conventions d'entreprise. Un comité central d'entreprise (CCE) est convoqué à ce sujet vendredi. Sur ce point, Eric Schramm a expliqué qu'il s'agissait d'une « procédure technique afin de reconstruire rapidement un nouveau modèle économique et social » et non « une marque de défiance à l'égard du dialogue social ou de ses acteurs ».
Si les pilotes espéraient un report du calendrier de dénonciation des accords, ils risquent d'être déçus. La direction n'entend pas suspendre la procédure pour les pilotes pour les maintenir pour les autres catégories de personnel. Vendredi sera donc un jour crucial.

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2012 à 18:32 :
oui,
Prendre des vols autres qu'Air France.
Laisser pourrir la situation.
Navigants PNC-PNT trop payés.
voir les Cies étrangeres
a écrit le 08/02/2012 à 17:10 :
une seule méthode : réquisition : que des PN les mieux payés parmi les grandes compagnies aériennes pour le moins d'heures de vol de permettent de se comporter ainsi mérite une réponse de choc ! des pleurnichards bien payés attachés à leurs "droits acquis" et qui vont conduire leur compagnie droit dans le mur ! après tout ils poutrront toujours après essayer de se faire embaucher chez EASIJET à moitié prix !Honteux scandaleux indécent
Réponse de le 09/02/2012 à 19:11 :
Espèce de grosse merde tu connais rien de ce qui ce passe au sein de cette entreprise arrêtez de porter des jugements sur des personnes qui travaille dur pour sauver leur entreprise et leur travail ne nous prenez pas pour des privilèges
a écrit le 08/02/2012 à 16:22 :
1) "Aucune négociation n'est en cours entre le gouvernement et le SNPL".
2) "le ministère des transports a convoqué les dirigeants de l'organisation syndicale vendredi 10 février au lendemain de la fin du préavis. L'objectif est de se remettre autour de la table après l'échec de la négociation entre les deux parties en fin de semaine dernière."
Pourquoi parler d'échec de la négociation, alors qu'il n'y a pas eu de négociation, mais seulement un ultimatum "c'est à prendre ou à lai
sser". Le gouvernement, comme d'habitude, ne négocie pas mais au contraire jour le pourrissement en espérant obtenir le soutine des voyageurs lésés.
a écrit le 08/02/2012 à 15:53 :
pour mon compte personnel les pilotes d'air France peuvent rester en grève jusqu?à la fin des temps ou jusqu'à la faillite je ne prendrais jamais un avion d'air France ce sont des voleurs. sans jeux de mots. L'autre jours j'ai pris un vol Montpellier Londres sans escales 80?, une heure et quelque de voyage, vol très correct. Avec A F une escale à Nantes neuf heure de voyage en comptant l'escale 400? les septiques peuvent vérifier sur internet.
Réponse de le 08/02/2012 à 16:29 :
Sincèrement , vous pensez vraiment que ce sont les pilotes qui s'occupent des horaires, de l'organisation des vols, et de leur répartition ? Réfléchissez un peu avant d'écrire des âneries, ou si vos ignorez tout du transport aérien, renseignez vous.
Réponse de le 08/02/2012 à 18:49 :
Je vois pas le rapport entre le temps d'escale et le prix payé et le droit de grève,surtout quand on compare easy jet avec af autant ne pas avoir d'enfant aimer les aéroports en rase campagnene pas avoir ni de valises et ni prendre son billet au dernier moment sinon c'est plus cher qu' air france alors si vous préférez payer plus c'est votre droit!!!
a écrit le 08/02/2012 à 13:23 :
@ Liberal : Imaginez que l'on vous fasse cotiser plus que certains de vos collègues pour votre retraite, que ceux là partent à 55 ans avec 70% de leur salaire et vous à 60 voir 65 ans avec 50% de votre salaire, auriez vous l'impression d'être privilégié ???
Quan d on ne sait pas de quoi on parle (ce qui n'est pas votre faute, parce que les pilotes n'expliquent pas les motifs de leurs grèves) on se tait. Quant au service minimum que létat vut imposer je vous rappelle comme à bien d'autres que Air France est une entreprise privée et pas un service public comme la RATP ou la SNCF. Il y a d'autres compagnies, ne vous génez pas, vous pourrez faire des comparaisons entre les services proposés, ou plutôt l'absence de ces services!!!
a écrit le 08/02/2012 à 13:11 :
Arrêtez la gabegie mrs les syndicalistes nantis,les consommateurs en ont par dessus la tête d'êtres pris en otages sans arrêt pour un oui ou un non,quand comprendrez-vous que votre attitude est intolérable et que vous êtes perdants à 100% auprès de l'opininon publique,vos méthodes ancestrales de soi-disant défense du droit du travail et de grève son complètement dépassées,c'est minable
a écrit le 08/02/2012 à 10:04 :
Que veulent les pilotes? Voler pour Easy Jet?
Voilà à quoi méne le corporatisme imbécile de privilégiés!
La catastrophe des ports n'a même pas suffit d'exemple!
a écrit le 08/02/2012 à 9:48 :
Je ne comprends pas qu'une fois encore le "gouvernement" s'immisce dans les affaires d'une société privée. On sait d'ores et déjà que cela va se terminer par une victoire des pilotes et par une déconfiture un peu plus accentuée chaque jour pour la compagnie. Le modèle économique d'AIRFRANCE date d'une autre époque. Force est de constater qu'il a vécu.
Réponse de le 08/02/2012 à 11:27 :
Le gouvernement détient 15% du bordel....et puis on sait trés bien qui mettra la main a la poche in fine quand AF sera obligé de lourder 4000 ou 5000 personnes d'un coup une fois pris a la gorge.....donc oui l' état a le droit de la ramener
a écrit le 08/02/2012 à 9:25 :
Oui on veut casser les syndicats comme Ford le constructeur automobile américain l'avait fait en sont temps dans les années 30 en licenciant massivement, en achetant et faisant construire des usines en Allemagne en 39/45 près des camps de concentrations avec de la main d ?uvre gratuite (ça on ne nous l avait pas apprit à l école merci les politiques), le gouvernement français n a plus qu à embaucher des pilotes Grecs à 700 euros par mois, malheureusement dans les millions de chômeurs esclaves en Europe c'est difficile de trouver un pilote d Airbus A380, en revanche Mr SARKOZY votre avion est déjà près pour les prochaines élections, on vous souhaite un bon voyage, Libye, Syrie, Irak, Afghanistan, Egypte, Tunisie, voir le Qatar plus calme mais attention à leur soldats déguisés en opposant du régime Syrien...
A oui les énergies libre existent pour les nouvelles générations de moteurs mais c'est mieux de polluer la planète avec des Rafales complètements obsolètes dans 10 ans, à 200$ le baril on rigole, rien que de démarrer l'avion couterait 1000 euros pour faire chauffer les moteurs, nous avons des ingénieurs hors pair pour fabriquer des casseroles, en attendant que l'Oligarchie nous donne la permission de créer des produits performants non polluants, en sortant les brevets achetés à coup de millions ou de chantage.
Réponse de le 08/02/2012 à 15:09 :
des syndicats non polluant moi j'en connais pas. Alors si vous avez l'info merci de la publier.... pour le reste de votre commentaire je n'ai pas de temps à perdre.
Bonne soirée Pierre-Henri
a écrit le 08/02/2012 à 6:13 :
Il faut laissé aller la compagnie à la faillite...et puis on repart sur des bases beaucoup saines, 20 % de productivité en plus et 30 % de salaires en moins et on sera dans les clous !
Réponse de le 08/02/2012 à 7:05 :
@Saintex: Entierement d' accord. Il faut tout laisser couler et faire renaitre la compagnie avec les gens qui ont un peu de conscience et larguer les autres qui sont là pour faire les beaux et se gaver. Il y a des précédents: Sabena, Swissair, même Alitalia dans une certaine mesure
Réponse de le 08/02/2012 à 8:44 :
A vous ecoutez il faudrait supprimer le droit de greve, les conges payes etc... Pitoyable !!!
Réponse de le 08/02/2012 à 9:43 :
^Joejoe89 : OUI EN EFFET ! Quand on fait grève pour prendre des vacances et revendiquer "RIEN" alors en effet on peu supprimer "le droit" de grève.
Réponse de le 08/02/2012 à 11:32 :
@Joejoe: c'est pas ça qu' on dit! on dit de mettre fin a la gabégie et au foutage de gueule permanent! pour un oui ou pour un non = grève! a 10.000 euros mensuel pour un commandant de bord faut arréter de déconner 5 minutes
a écrit le 08/02/2012 à 6:09 :
Le transport aérien est de toutes façons condamné, comme tous les transports "au pétrole"en général. Le coût de ces moyen de transport sont prohibitifs, plombés par une énergie "pétrole" de plus en plus rare, donc de plus en plus chère. Le monde où les transports sont la base de l'économie est sur le déclin, au bénéfice des productions locales et pour le plus grand bien de nos poumons.
a écrit le 08/02/2012 à 6:09 :
Le transport aérien est de toutes façons condamné, comme tous les transports "au pétrole"en général. Le coût de ces moyen de transport sont prohibitifs, plombés par une énergie "pétrole" de plus en plus rare, donc de plus en plus chère. Le monde où les transports sont la base de l'économie est sur le déclin, au bénéfice des productions locales et pour le plus grand bien de nos poumons.
a écrit le 07/02/2012 à 22:21 :
Le plan de restructuration de Mr de Juniac,dont nous connaissons désormais les grandes lignes stratégiques,est insuffisant.Cette faiblesse ne permettra pas le redressement et le retournement de l'entreprise.Le durcissement de la grève actuelle va aggraver la situation et donc fournir une opportunité pour batir un nouveau plan de restructuration,plus sérieux.Un mal pour un bien.
a écrit le 07/02/2012 à 22:03 :
Nous vous avons vu ce qui s'est passé avec Sea France et tout ceci grâce au syndicat. Dans peu de temps nous aurons Air France. Les syndicats sont simplement là pour mettre l'économie des boites publiques en faillitte. Ce sont des irresponsables. ! Air france va mal financièrement, les tarifs sont pourtant prohibitifs. Je pense aussi que les syndicalistes d'air france défendent aussi leurs acquis qui ne sont pas négligeables (famille qui voyage gratuitement ect...) Dans tout ceci, le respect de la clientèle est bafoué
Réponse de le 07/02/2012 à 22:17 :
Dans tous les cas, ce sera aux salariés d'AF de payer les pots cassés. Plus AF ira mal et plus les charettes seront remplies.
a écrit le 07/02/2012 à 21:01 :
La gestion d'Air France est une vraie gabegie depuis tant d'années ....Il est temps de donner un coup de pied dans la fourmilière .......Les années Gourgeon, Spinetta , voire les années du ministre Gayssot , doivent etre définitvement oubliées car elles ont couté trop d'argent aux contribuables .
Réponse de le 07/02/2012 à 22:52 :
correction: AF n'a jamais couté un centime aux contribuables, puisque l'Etat a revendu 86% de ses parts à un prix bien supérieur aux 3 milliards de recapitalisation des années 1993!
C'est au contraire une bonne "vache à lait" pour l'Etat avec toutes ses taxes qui la plombent face à des compagnies du Golfe qui ne paient ni le pétrole, ni taxes.
Réponse de le 08/02/2012 à 7:09 :
@Mercury: les compagnies du golfe desservent CDG en Airbus....on s'est empressé de leur vendre n'est ce pas? notamment l' A380 pour Emirates, donc nous sommes bien responsables. De plus, quelles taxes elles ne payent pas? les mêmes taxes que AF a CDG (TVA, Taxe aeroport, sureté etc...) si vous parlez des cotisations sur leur personnel Philipin, croate ou néo zelandais, ça ne nous regardent pas ce qui se passe a DXB puisque nous sommes dans un monde globalisé et une économie ouverte
Réponse de le 08/02/2012 à 18:51 :
c'est marrant on parle du cout des pilotes mais jamais des dirigeants notamment de Gourgeon l'ex pdg qui est parti avec un pactole en laissant la compagnie dans la panade!!!!!
a écrit le 07/02/2012 à 20:46 :
Tout cela ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir puisque AF va disparaître. Les compagnies du Golfe sont prêtes à prendre le relais. le droit de grève n'existe pas là bas... Comme SeaFrance. Mêmes causes mêmes effets.
a écrit le 07/02/2012 à 20:29 :
Le gouvernement veut supprimer (même si ce n'est pas écrit comme ça dans les textes officiels mais cela revient au même) le droit de grève dans les compagnies aériennes Françaises.
C'est anti-Constitutionnel.
Et je suis d'accord que aujourd'hui les pilotes gagnent bien leur vie (surtout chez Air France) mais si on leur supprime le droit de grève ils seront obligé d'accepter toutes les réformes (y compris les baisses de salaire).

Je pense que les pilotes sont désolés d'avoir retardé le départ en vacances des passagers, mais il faut stopper ces réformes avant qu'elles ne s'attaquent à d'autre secteurs....
Réponse de le 07/02/2012 à 21:41 :
Arrêtes stp, ils s'en foutent des passagers. Mais bon, je les déteste mais je comprends bien que c'est normal qu'ils aient le droit de grève. Quand à ce nouveau PDG, j'aimerai savoir comment ce gros malin a eu l'idée de dénoncer les accords 3 jours avant le début du préavis. Il aurait voulu que la grève soit un succès qu'il ne s'y serait pas pris autrement.
Réponse de le 07/02/2012 à 22:35 :
Salut Machin!!
Tu nous détestes, d'accord, mais nous on aime notre métier, notre entreprise Air France, nos passagers... et aussi! Il faut les défendre face aux mauvais gestionnaires qui ne s'attaquent pas aux vrais problemes
Les enjeux sont plus complexes que ce que les journaux écrivent.
Merci finalement pour ton soutien!
Réponse de le 07/02/2012 à 23:18 :
C'est honteux et indigne de la part des pilotes d'Airfrance. Quel manque de respect pour les clients de mener des grèves de cette façon en 2011. Vos conditions de travail sont exceptionnelles, vols salaires très élevés, mérités, mais comment peut on avec un tel niveau de responsabilité dans une entreprise manquer à ce point de responsabilités sociales et de faire preuve d'un égoïsme pareil! Vos formations techniques sont excellentes mais vos niveaux intellectuels bien médiocres pour qui prend la responsabilité d'un équipage en vol. Quel orgueil! Comment avoir confiance dans des pilotes de ce type dans les situations dangereuse quand on vous voit faire des grèves de ce type. Vous êtes les symboles de cette France qui perd en compétitivité, celles des acquis et qui empêche les générations futures d'être mieux préparées à l'avenir. Vous êtes notre honte.
Réponse de le 08/02/2012 à 8:57 :
Sacre Bernard, je vois que vous n'avez rien compris a la mondialisation et ses effets pervers. Bravo Air France pour se mettre en greve et denoncer l'inacceptable. Ils ont au moins le courage de defendre leurs conventions collectives !!
Ce n'est pas en s'applatissant toujours davantage sur l'autel de la competitivite que l'ont preservera nos acquis. Depuis plus de 10 ans on ne cesse de tout demolir - Vivez vous mieux aujourd'hui qu'il y a 20 ans ??? On a mis nos pays en concurrence avec des pays comme la Chine (et je sais de quoi je parle pour y avoir vecu 2 ans) - comment pouvez vous etre competitif ? Il faudra tot ou tard que l'Etat reprenne les choses en main par des mesures protectionistes.
Réponse de le 08/02/2012 à 9:27 :
Allons, allons... Chacun défend sa boutique. Le nombre de grèves n'en finit pa d'exploser dans ce pays (cela ressemble parfois à l'Italie des années 70 qui depuis lors s'est bien calmée avec un service minimum strict et une réforme du droit de grève) ce qui e fait que monter les usagers (surtout dans le transport) contre ceux qui sont chargés de leur founrir des services. Y-a-til moins de chômeurs, de sdf, de gueux dans ce pays depuis que tout le monde lutte. Mais non car tous ces mouvements défendent d'abord les intérets de ceux qui ont un travail. Les pilotes de AF damnés de la terre. A d'autres.
a écrit le 07/02/2012 à 19:57 :
Et ben avec d'un côté Mariani et de l'autre le SNPL, un bon dialogue entre psychorigides
a écrit le 07/02/2012 à 18:59 :
Haaaa "le gouvernement", dieu, le sauveur, le juste ... pour discuter de quoi au juste ? L'attitude et la méthode est inadmissible, on ne discute pas avec des pilotes qui gagnent entre 110 et 250 KE par années (Chez AF !). On se demande s'ils ouvrent les yeux lors de leurs voyages dans les autres pays, remarquez surement pas ils vont dans les 5 étoiles les pauvres chéris !
Réponse de le 07/02/2012 à 20:51 :
Pourquoi évoquer les salaires? pure jalousie.
Réponse de le 07/02/2012 à 21:00 :
Oh le gros jaloux
Réponse de le 08/02/2012 à 4:07 :
Pauvre pays ou celui qui gagne trop c'est celui qui gagne plus que moi
Réponse de le 08/02/2012 à 9:02 :
Ce commentaire lamentable est l'illustration parfaite de comment cette mondialisation et la misere dans nos societe qui en resulte nous amene a jalouser le salaire et les conditions d'autrui - Auriez vous eu la meme remarque dans les annees 70 ?
Réponse de le 08/02/2012 à 9:41 :
Jaloux ? N'importe quoi, s'il faut être jaloux pour critiquer une grève alors on est au sommet de la débilité dans les commentaires ! Si on fait grève c'est pour revendiquer QUOI ! HEIN QUOI, des bonbons !!! Des salles de jeux ... Si je met en avant le salaire c'est que dans cette profession ce sont les mieux rémunérés, les meilleurs hotels (au dessus de KLM !!!) et avec des acquis délirants, donc il faut bien dire qu'à un moment "on va au boulot on prend son salaire" et on en rajoute pas on ne "foutant rien pendant les vacances".
Réponse de le 08/02/2012 à 13:06 :
Oui , vous avez raison , vivement la faillite d' Air France pour aller travailler chez easy ou qatar ou je tournerai avec un salaire de 12k? à 15k? au lieu de 10 à 12 actuellement ;-))
Réponse de le 08/02/2012 à 14:57 :
cher pntaf: QR ne voudra pas de vous, ils ont adopté la même politique que AF, prendre des rookies a la sortie de leur école nationale et les formater maison, sinon ils prennent des australiens et néo zélandais mais pas des gens a problèmes (=français)...too bad

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :