Pourquoi les Français dépensent moins pour leur carburant depuis trente ans

 |   |  459  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Si le prix du pétrole flambe, pour les Français, la part de budget dépensé pour le carburant aurait diminué depuis 1970. Une étude de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) publiée ce vendredi explique pourquoi.

Le prix du pétrole grimpe, mais les Français dépensent en réalité de moins en moins pour leur carburant, en terme de pouvoir d'achat. C'est ce que démontre une étude présentée par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut). Aujourd'hui, dans le budget des ménages "cela coûte trois fois moins cher de faire 100 km qu'il y a trente ans", signalait Jean Sivardière, président de la Fnaut, lors de la présentation de ces chiffres ce vendredi. En effet, "les salaires ont augmenté plus vite que les prix de l'essence et les taux de fiscalité ont faibli", a-t-il expliqué.

Entretien plus cher et poids de la fiscalité en baisse

D'une part, les dépenses ont augmenté sur d'autres postes dans le budget transport. "Ce qui a le plus augmenté, c'est l'entretien et la réparation des véhicules, pas le carburant", confirme l'auteur de cette enquête, l'économiste Jean-Marie Beauvais, qui met cette hausse sur le compte de l'électronique de plus en plus présent dans les voitures. D'autre part,  "la consommation réelle moyenne des voitures a diminué de 3 litres aux 100 km depuis 1970", note-t-il dans son étude. En outre, depuis 1999, le poids de la fiscalité dans le prix du carburant serait passé "de 80% à 60% pour l'essence et à 50% pour le gazole".

Les transports en commun, deux fois moins chers que la voiture

Autre indication intéressante de cette enquête : du point de vue des ménages, emprunter une voiture pour ses déplacements (courts) coûterait près de deux fois plus cher que d'utiliser les transports en commun. L'étude n'a pris en compte que les distances inférieures à 80km, qui correspondent au maximum effectué par les usagers des trains express régionaux (TER) quotidiennement.

Résultat, en moyenne, les déplacements en voiture coûtent 25,13 centimes par personne. Ce coût est évalué pour un véhicule "moyen" et sans prendre en compte les assurances, considérées comme "autre bien et service" par l'INSEE dont les chiffres ont été utilisés pour réaliser le comparatif. Quant aux déplacements en transports en commun, il coûtent, pour la France entière, 13,1 centimes au km par personne.

En Ile-de-France c'est encore moins: 10,6 centimes par km. Si la différence est moins fortes dans les autres régions, ce n'est pas le cas partout. Entre Lyon est Saint-Etienne, par exemple, le TER coûte jusqu'à 6 fois moins cher que la voiture.

Malgré cette forte différence, la voiture reste l'un des moyens privilégié pour se déplacer en France. "Le transport collectif n'assure encore que 12%, en moyenne nationale, des déplacements de proximité", est-il relevé dans ce rapport de la Fnaut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2012 à 17:08 :
la voiture electrique va suplanter l essence ,,,,,
a écrit le 18/03/2012 à 10:38 :
Donc, on compare les déplacements en transport en commun, ultra-subventionnés et dont les équipements sont payés par les collectivités locales, avec les déplacements individuels hyper-taxés ?
Et l'on arrive, a grand peine, a noter une différence de prix somme toute assez faible ... chercher l'erreur !
a écrit le 18/03/2012 à 10:01 :
Mensonge,les français dépensent plus car l'éssence augmente sans arrét,et les français sont obligés de se servir de leur voiture pour diverse raison,l'état à trouvé une manne financiére conséquent avec ,les automobilistes,mélanchon devrait faire sa révolution bidon contre le prix de l'éssence.
Réponse de le 19/03/2012 à 22:48 :
Vous pouvez inventer votre monde à vous, cela n'empêchera pas la réalité, à savoir que l'essence est relativement moins chère qu'il y a trente ans
a écrit le 18/03/2012 à 2:48 :
L'entretient des voitures modernes coûtent de plus en plus chère par le faite que l'lélectronique est de plus en plus présent il est certain.
Les moteurs diesel sont bien plus fragile de nos jours que les moteurs essence tout simplemen que de base un moteur à puissance égal roulant au gazole pollue plus que son homologue essence.
Donc les constructeurs pour se mettre aux normes qui en europe deviennent une absurdité totale mettent de l'électronique à outrances particulièrement dans les moteurs Diesel ( HDI FAP ect...)
Ma conclusion est qu'il ne faut pas se fier du prix du litre à la pompe mais réfléchir sur l'entretient à coté...
Le meilleur choix pour un célibataire où un couple sans enfant(s) est une petite voiture à motorisation essence.
a écrit le 17/03/2012 à 14:45 :
C'est une bonne nouvelle, mais ce serait bien que les transports en commun soient moins chers.
Prenez le TGV en Famille et ça vous coûte plus cher que la voiture et en plus vous devez encore louer une voiture sur place.
Réponse de le 17/03/2012 à 15:21 :
Etant donné que le TGV est subventionné à outrance, son prix ne peut qu'augmenter dans les prochaines années avec la baisse inéluctable des dépenses publiques. Il faut être réaliste : l'automobile est le mode de déplacement le plus efficient pour la famille, loin devant les transports collectifs : peu coûteux à produire et entretenir, il vous emmène de porte à porte dans un temps raisonnable avec vos bagages à portée de main, dans un confort optimal (vous êtes comme chez vous), autorise tous les détours ou arrêts à l'envie et vous permet de vous déplacer sans difficulté une fois arrivé à destination.
a écrit le 16/03/2012 à 15:03 :
Aprés le sentiment d?insécurité voici le sentiment de pauvreté
Reste a venir le sentiment de mortalité .....
Réponse de le 17/03/2012 à 14:47 :
Commentaire nul insensé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :