L'ex patron d'Air France revient sous les feux des projecteurs avec sa prime de départ

 |   |  326  mots
Copyright Reuters
Le député UMP Bernard Carrayon juge indécente la prime de 400.000 euros attribuée à Pierre-Henri Gourgeon, écarté en octobre. Il l'invite à y renoncer.

Alors qu'un plan de départ volontaires se prépare à Air France, l'indemnité de 400.000 euros prévue pour l'ancien directeur général d'Air France et d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon (écarté en octobre) passe mal. Le député du Tarn Bernard Carrayon la juge " indécente (...) alors que planent des menaces de licenciements sur ses personnels ". Il " invite Monsieur Gourgeon à avoir la dignité de renoncer à cette prime ", a-t-il déclaré vendredi, alors que la somme a déjà été versée. Le syndicat Unsa aérien d'Air France "dénonce énergiquement le versement scandaleux d'une prime de 400.000 à son ancien directeur général" qui doit être ratifié au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale le 31 mai.

1,5 million d'indemnité de départ au total

"Qui peut concevoir que l'on demande d'un côté des efforts financiers aux salariés de la compagnie (blocage des salaires sur deux ans) et d'autre part verser à un « ex grand patron », qui a échoué dans sa mission, une somme aussi colossale", déplore l'Unsa.


Ce montant de 400.000 euros constitue une contrepartie d'un engagement de non-concurrence d'une durée de trois ans. "Ceci a été fait dans l'intérêt du groupe", a indiqué un porte-parole, précisant que Pierre-Henri Gourgeon avait refusé plusieurs propositions d'emploi. Ce chèque accompagne une indemnité de départ de 1,125 millions d'euros, soit un total de 1,5 million. Au total, au cours de l'exercice 2011 (qui pour Pierre-Henri Gourgeon court du 1er avril au 17 octobre), l'ancien directeur général d'Air France-KLM aura perçu 2,7 millions d'euros (dont 562 500 euros au titre de l'exercice précédent).

En janvier, Pierre-Henri Gourgeon avait été au c?ur d'une polémique quand les salariés ont découvert qu'il partait en voyage sur Air France pour l'île Maurice pour lui, sa femme et deux autres personnes à des prix quasi gratuits. Pierre-Henri Gourgeon avait finalement renoncé à profiter de ces billets face à l'émoi provoqué au sein du personnel.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2012 à 12:43 :
Je me permets de revenir sur le sujet pour dire mon écoeurement total devant l'idée que son incompétence puisse rapporter à M. Gourgeon 400.000 euros de plus que le million qu'il a déjà reçu. Je rappelle à l'objecteur précédent qu'il n'y aurait pas d'activité économique sans investisseur. Sortons de la dialectique de caniveau. J'en appelle à tous les actionnaires, dont l'Etat à concurrence de 15% environ, pour qu'ils s'opposent à l'adoption de la résolution concernée qui sera soumise à leur vote lors de l'AG à venir.
a écrit le 27/05/2012 à 9:19 :
Dix ans de salaire d'un cadre moyen+, il faut reconnaître que c'est beaucoup pour quelqu'un qui n'a pas su ou pas pu maintenir son entreprise à flots.
Pour moi une prime doit être une partie des bénéfices et quand il n'y en a pas il n'y a pas de prime, c'est simple et juste. Ce cas est vraiment aberrant car cette " prime" creuse les pertes, "où va nous" comme qui dirait.
a écrit le 26/05/2012 à 17:18 :
monsieur carrayon jugeait aussi indécente la demande de baisse des émoluments des députés et sénateurs
a écrit le 26/05/2012 à 16:34 :
Je suis un actionnaire ancien, engagé pour un montant non négligeable et donc fortement secoué par la situation actuelle. Je ne peux admettre qu'un dirigeant
comme Gourgeon se voit attribuer une récompense pour sa nullité, laquelle a frappé beaucoup d'autres que moi. Je connais trop ce genre d'incompétents de l'X pour avoir eu longtemps à composer avec eux à un niveau de responsabilité égal. Croyez bien qu'il ne manquera à personne. A moins qu'il existe d'autres raisons .....
Réponse de le 26/05/2012 à 17:16 :
il y a un moyen d'action très facile:arretez de boursicotter,comme cela vous ne vous ferez pas voler,et utilisez votre argent pour monter votre affaire.comme cela vous saurez ce que c'est de trimer pour gagner de l'argent plutot que d'attendre que les merveilleux dividendes tombent,tout ceci sur le dos des plus faibles
a écrit le 26/05/2012 à 10:32 :
"hors cadre" je lis régulièrement préfet hors cadre ce qui signifie que ce haut fonctionnaire est payé pour rester chez lui sans rien faire en attendant d'etre à nouveau en grace auprés du pouvoir politique .Un ancien haut fonctionnaire avouait etre resté chez lui 9 mois avant de retrouver un poste !!!!.
a écrit le 26/05/2012 à 10:19 :
Beaucoup de contrats de travail comportent une clause de non concurrence limitée dans le temps et l'espace mais les juges considèrent que ces clauses sont une entrave à la liberté du travail et déboutent les employeurs qui l'invoquent vis à vis d'anciens collaborateur .Verser une indemnité est donc un moyen d'empécher un ancien salarié de partir à la concurrence .
a écrit le 26/05/2012 à 8:39 :
certains ne font que propager un totalitarisme juridique en interprétant à leur guise le droit, non Messieurs, le Droit est le Droit et que cela vous plaise ou non cette indemnité pour non concurrence est parfaitement légale de même qu?un tas d?avantages aux nantis de la république dont pas mal de fonctionnaires en profitent. Lorsque les camarades auront réussi à créer la République Populaire et Totalitaire de France , soeur de Cuba, alors, on en reparlera.
a écrit le 26/05/2012 à 7:59 :
Mr Gourgeon ?

N'est ce pas cette personne qui a fait retarder un vol régulier pour pouvoir le prendre ??
La république bananière dans toute sa splendeur
Réponse de le 26/05/2012 à 13:06 :
oui : j'en ai entendu parlé par un cadre AF basé à Roissy !
a écrit le 26/05/2012 à 0:17 :
Un écoeurement supplémentaire. Résultats lamentables, et 100 fois les bas salaires de la compagnie. Invraisemblable arrogance et prétention : je ne vois pas quelle compagnie voudrait de M.Gourgeon. D'une façon plus générale, que cela se fasse ailleurs ou pas, c'est toujours le même problème de perte totale du sens de ce qui est décent.
Réponse de le 26/05/2012 à 15:35 :
+1
a écrit le 25/05/2012 à 22:04 :
dans l'article, le mot "prime" est utilisé (sciemment) abusivement : il s'agirait d'une indemnité (liée à un préjudice) de non-concurrence: pas cher payée comparativement à ce qui se fait !!
Faut-il que TOUS les salariés qui touchent une indemnité de licenciement soient obligés d'y renoncer (ne ps faire 2 poids 2 mesures) : merci d'en informer les prud'hommes si tel doit en devenir le cas !!!
Réponse de le 25/05/2012 à 22:55 :
Attendez....votre raisonnement ne tient pas. Ce genre de personnage s'arroge ce genre de clause avant de partir, sans qu'aucune preuve ne soit faite qu'une compagnie tierce réclame les hautes compétences d'un dirigeant ayant triplé l'endettement et fait perdre 80% de la valeur du titre en 1 an.
Qui veut de Gourgeon? Emirates? Easyjet?

A l'inverse, propose t on des primes de non concurrence aux salariés dit "lamda"?
Allez, chiche!

Réponse de le 25/05/2012 à 23:48 :
les contrats des dirigeants sont signés par le conseil d'administration : si ce fonctionnement ne plait pas, c'est toute la règle de gestion d'une entreprise qu'il faut modifier ...
Peut-être que ce devrait-être en Ag que les actionnaires (et non en CA par les administrateurs) que les rémunérations et contrats devraient être signés : je serais perso favorable à une telle modif, mais ce n'est actuellement pas la loi française ..!!!
Réponse de le 26/05/2012 à 10:00 :
sauf qu en AG les autres hauts dirigeants (par le statut pas par leurs compétences), se sont également octroyer quelques bonnes augmentations ils n allaient pas dire a PHG - tes 400 000? ? fume ! soyez réaliste
Réponse de le 26/05/2012 à 10:10 :
Complètement d'accord avec syllogisme. Quelle compagnie aérienne voudrait d'un tel hyper compétent ? Peut être y a -t-il des secrets à ne pas dévoiler ? Il y a vraiment du ménage à faire dans cette compagnie. A force de tirer sur l'élastique, ils sont bien capable un jour de ne plus avoir à tirer le manche !
Réponse de le 26/05/2012 à 10:28 :
Nous pouvons rajouter une raison ,les PDG et Dg et Gerants de sarl ne perçoivent pas d'indemnités chomage et peuvent etre démis de leurs fonctions sans préavis .Pour les recruter les employeurs leur proposent donc des indemnités divers dont celle de non concurrence .C'est peut etre exécif mais un député qui perd son mandat perçoit son indemnité pendant 5 ans .
a écrit le 25/05/2012 à 19:12 :
Décidément, les législatives approchent, et tel ou tel député fait feu de tout bois pour se racheter aux yeux des électeurs. Peine perdue à mon avis. En revanche si Monsieur Carrayon annonçait renoncer à ses indemnités d'élus en signe de solidarité avec les français qui croulent sous le poids de la dette publique, il aurait sans doute une chance de s'attirer les bonnes grâces de ses électeurs. On attend...

Plus sérieusement que les élucubratons démagogiques d'un élu, il y a le fait qu'il s'agit non d'une indemnité de départ, mais de la rémunération d'une clause de non-concurrence. En gros, on le paie pour ne pas travailler ailleurs. S'il y renonce, il peut alors travailler ailleurs, ce que ne souhaite pas Air France. Le principe de la rémunération de ces clauses de non-concurrence a été rendu obligatoire par la jurisprudence. Pas de rémunération : la clause est nulle. Or il est bien évident que Gourgeon va réclamer une indemnité à hauteur de ce qu'il percevrait s'il allait chez un concurrent. Mais ça, ce n'est sans doute pas assez démagogique pour être évoqué par un parlementaire.


a écrit le 25/05/2012 à 18:25 :
Pour info, il a bel et bien beneficié de ces billets, et il est bel et bien parti à l'Ile Maurice à des prix dérisoires, quoiqu'en disent les médias ...
Réponse de le 26/05/2012 à 8:42 :
et alors, vous voulez recommencer le débat sur les scandaleux avantages dont bénéficient non seulement le personnel AF mais , les retraités et même les licenciés et leurs familles et leurs copains ou copines . Terrain très chaud, brûlant.
a écrit le 25/05/2012 à 17:48 :
il s?agirait d?une indemnité dans le cadre de la non concurrence et déterminée à l?origine par son contrat de travail. Ce sont toujours les mêmes loups médiocres qui se lancent aux basques des autres. Quant à nos anciens dirigeants, vous me faites sourire, s?ils sont partis sans rien , ce serait une première.....................
a écrit le 25/05/2012 à 17:15 :
@encorelibre : non au contraire il a raison d'alerter l'opinion. Sarkozy n'a rien à voir là-dedans, il ne faut pas chercher à mettre du politique là où il n'y en a pas. Et que je sache, Fillon ou Sarkozy n'ont pas touché 1,5 M. ou alors vous seriez bien le seul à le savoir ! Ce qui m'amuse dans cette indemnité de 400 KEur, c'est qu'elle est versée avant même d'être votée ! Lol ! C'est sans doute le sens de l'anticipation ! Si l'ancien PDG d'AF avait eu ce même flair, et avait eu le courage de prendre les mesures difficiles avant que la compagnie en arrive là, il aurait peut-être mérité une prime ! Mais là c'est vraiment du foutage de gu...
a écrit le 25/05/2012 à 16:01 :
manque pas d?air ce député UMP et son ex patron ou plutôt ses ex patrons, Sarkozy et Fillon, n?ont ils pas laissé la France à l?abandon dans les mains de la Gauche ? ont ils renoncés à leurs indemnités de départ ??? de la démagogie à la petite semaine et c?est avec ça que la droite aborde les législatives ?
Réponse de le 25/05/2012 à 22:08 :
ce ne sont pas des indemnités de départ (qu'il a probablement touchées par ailleurs) mais il s'agit en l'espèce d'indemnités contractuelles liées à un préjudice subi (non concurrence)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :