Air France-KLM dégage des bénéfices supérieurs aux attentes

 |   |  325  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au troisième trimestre de son exercice 2012, le groupe a dégagé un bénéfice opérationnel de 506 millions d'euros, en hausse de 27,5% par rapport à l'an dernier. Une performance supérieure aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires a progressé de 6%, à 7,2 milliards d'euros.

 "C'est le trimestre (haute saison) où, si on ne gagne pas de l'argent, on a plutôt du souci à se faire", plaisante t-on au sein d'Air France. Pour autant, les résultats d'Air France-KLM au troisième trimestre de son exercice 2012 (juillet-septembre) sont très bons. Le groupe a dégagé un bénéfice opérationnel de 506 millions d'euros, en hausse de 27,5% par rapport à l'an dernier. Une performance supérieure au consensus des analystes qui tablait sur 416 millions. Le chiffre d'affaires a progressé de 6%, à 7,2 milliards d'euros. Le bénéfice net s'élève à 306 millions d'euros, contre une perte de 957 millions l'an dernier.

Effet change avangtageux

C'est le transport de passagers qui tire les résultats d'Air France-KLM. La saison estivale a été bonne indique le groupe. La hausse du trafic (+0,9%) est quasi identique à celle des capacités (+1%). Résultat : les avions étaient remplis à 86% et la recette unitaire au siège kilomètre offert a augmenté de 6,3% (+1,8% à change constant). « Le groupe tire profit d'un effet prix avec une hausse de la recette unitaire profitant d'un effet change positif mais aussi des effets sur les coûts des mesures d'urgence prises en début d'année. A cela s'ajoute une bonne gestion des capacités », explique un analyste. Le résultat d'exploitation de l'activité passage s'élève à 453 millions d'euros (+27%) malgré une hausse de la facture carburant de 231millions d'euros.

Le cargo en berne

En revanche pour le cargo, la situation est plus difficile. La perte se creuse à 67 millions pour un chiffre d'affaires en recul de 1,9% à 758 millions. Le groupe souffre du ralentissement économique et d'une situation de surcapacité. Le trafic est en baisse de 6,6% pour des capacités également en recul de 3,7%.

Pour le reste de l'exercice, Air France-KLM maintient son objectif de dégager un résultat d'exploitation au second semestre supérieur à celui du second semestre 2011 (195 millions d'euros) et de réduire la dette nette au 31 décembre 2012 par rapport au 31 décembre 2011.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :