"Air France est à l'abri d'une OPA" dit son PDG

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors qu'Air France se dirige vers une cinquième année consécutive de pertes d'exploitation, certains sénateurs ont demandé à Alexandre de Juniac, son PDG, si ces difficultés n'exposaient pas la compagnie à une OPA.

Alors qu'Air France se dirige en 2012 vers une cinquième année de pertes consécutive avec une perte d'exploitation cumulée autour de 2 milliards d'euros, certains sénateurs ont posé la question au PDG de la compagnie Alexandre de Juniac mercredi lors de son audition au Sénat : Air France est-elle à la merci d'une OPA ? La question était mal posée à l'évidence dans la mesure où c'est Air France-KLM qui est en effet coté en bourse, le groupe Air France n'étant qu'une filiale d'Air France-KLM au même titre que KLM. Pour autant, Alexandre de Juniac a répondu.

Pas assez attrractif

« Non, nous ne risquons pas une OPA », a-t-il répondu fermement. Ce dernier a argumenté en trois points. « En termes juridiques, une OPA lancée par des intérêts non européens est impossible car ils ne pourraient pas prendre plus de 50% du capital ». Ensuite, Alexandre de Juniac a estimé qu'Air France (il aurait pu dire Air France-KLM) au regard de ses difficultés n'est pas assez attractive. Un peu plus tôt au cours de l'audition, il avait rappelé les 6,5 milliards d'euros de dette à fin 2011 (et même 11 milliards en rajoutant les leasing d'avions) pour des fonds propres de 5 milliards. Enfin, il rappelle qu'il n'existe pas d'exemple d'OPA hostile dans le transport aérien en raison du rôle encore très important que jouent les Etats dans ce secteur, même s'ils ne sont plus majoritaires. « Nous sommes à l'abri ».


Pour autant, la présence de l'Etat irlandais dans le capital d'Aer Lingus n'a pas empêché Ryanair de lancer une OPA. Et si celle-ci est toujours bloquée, ce n'est pas en raison du refus du Gouvernement irlandais mais par celui de Bruxelles qui juge que cette fusion poserait de sérieux problèmes de concurrence en Irlande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2012 à 12:24 :
Il n'y aura pas d'OPA, pour une raison simple: il n'y a pas d'acheteurs. Jamais une entreprise X ne s'est "payé" une compagnie aérienne. Il suffit de rechercher la rentabilité réelle de telles entreprises (sur un terme moyen/long) pour savoir qu'elles n'offrent aucun intérêt. Il fut un temps (G.E. aux USA) où des conglomérats créaient des compagnies qui s'inséraient bien dans leur business global. Il y a bien longtemps qu'ils s'en sont débarrassés et que les compagnies aériennes "volent de leur propres ailes"; soit assez mal; bientôt aux USA, il n'y aura plus que 2 mega compagnies. En Europe, certaines compagnies "volent"... Ce qui va dans le sens de quelques ignares qui préconisent une harmonisation fiscale "par le bas", plutôt que de tenter de réguler un peu mieux. Il est vrai que la plupart de ces gens qui clament "low cost" haut et fort, le font avec leur i-machin qu'ils ont payé 5 FOIS le coût de production, et dont la compagnie distributrice s'appuie justement sur des délocalisations pour ne pas pas payer d'impôt ! Quant à une OPA venant d'un homologue, cela s'apparenterait à un "fusion"; ce qui n'est pas un processus aisé, et peut mettre énormément de temps à apporter le moindre profit. On exceptera le cas O'Leary, au delà des sa grande... bien connue, il est flagrant que sa motivation est (n'est que...) "z'avez vu les p'tits gars, si ch'uis fort ! j'me paye la compagnie d'Etat !". Le transport aérien c'est des investissements énormes (à, minimum, 5 ans d'avance), pour des outils de production dont la durée de vie est de 20/30 ans. Il y a beaucoup de demandeurs pour de tels paris ? Même Mittal, pas sûr qu'il aurait tenté...
a écrit le 16/12/2012 à 22:08 :
Depardieu est parti en Belgique, de même qu'avant lui, JF Pinault, la famille Mulliez et tant d'autres !! ... AirFrance va-t-elle devoir s'expatrier aussi pour retrouver une rentabilité APRES impot ?? Faire comme RENAULT (etat français actionnaire) et EADS (état français actionnaire) et déplacer le siège social en Hollande (pardon : au Pays-bas !!!) ??
a écrit le 16/12/2012 à 18:20 :
A croire qu'air France est la seule entreprise du pays,pas un jour sans un article sur cette compagnie....
Réponse de le 16/12/2012 à 19:42 :
Ce qu'oublie Juniac c'est que si Easyjet veut lancer une OPA, elle le peut et si les actionnaires l'acceptent, elle se fera. Après reste à savoir si Easyjet à envie de se lancer dans l'aventure.
Réponse de le 16/12/2012 à 22:09 :
@jack : l'avantage, c'est que si ce sujet ne vous interesse pas, vous avez AUSSI le droit de ne pas le lire !!!
a écrit le 16/12/2012 à 11:43 :




avec une perte de+ de 20 euros par action / voila la gestion pitoyable !!! la confiance n est pas au rendez vous


a écrit le 15/12/2012 à 16:48 :
Nos politiques de droite comme de gauche, qui n'ont comme projet de taxer, retaxer et surtaxer les entreprises, il ne faut pas s'étonner qu'elle dégage des pertes. Certaines comme AF sont suivis par les banques. Beaucoup d'entreprises n'ont pas cette chance. Au premier semestre 2013, ce sera l'hécatombe. Et tout le monde s'en étonnera ! Dommage qu'Air France ne puisse pas s'installer en Irlande. Air France gagnerait alors de l'argent
Réponse de le 16/12/2012 à 6:40 :
Rien qu'en allant rejoindre KLM à Schipol, on gagnerait déjà plusieurs milliards d'euros.
Ajoutons à cela l'immatriculation de tous nos avions en Irlande, on reviendrait à de confortables bénéfices (comme les avions MC d'AZ), mais là on tend vers le politiquement très incorrect !
N'oublions pas qu'AF est encore malheureusement un outil politique, condamné à faire du social pour encore longtemps.
a écrit le 15/12/2012 à 16:40 :
En effet, qui achèterait un entreprise où un pilote peut gagner 500 000 ? par an en volant quelques heures par semaine ?
Réponse de le 15/12/2012 à 20:41 :
vous pouvez etayer cette affirmation ? vous avez vu une fiche de paie (ou un avis d'imposition) de ce montant et pour si peu d'heures ???
Réponse de le 15/12/2012 à 23:18 :
C'est au moins 500000? et encore, cher jboss, vous ne comptez pas : le salaire variable (au moins la même chose), les primes lorsque les pilotes arrivent en avance au point de parking, le 16ème mois,
Il parait que tous les pilotes d'Air France mettent en vente leurs hôtels particuliers dans Paris pour aller habiter en Belgique...
Merci beaucoup jboss de votre intervention...
Réponse de le 16/12/2012 à 3:16 :
Hein ???
Je suis commandant de bord AF et je gagne moins du quart de la somme mentionnee ! Pas de prime de parking en avance, et juste un 13eme mois ( pas 16).
Comment peut on croire a des inbecilites pareil ?
Réponse de le 16/12/2012 à 3:19 :
@jboss: le PNC, cela veut dire personnel navigant commercial, c'est-à-dire les hôtesses et les stewards. Je ne vois donc pas ce que viennent faire les pilotes ici.
Réponse de le 17/12/2012 à 10:29 :
Je suis pilote AF aussi et je peux vous dire que les temps sont durs pour tout le monde.
Il fut un temps ou je faisais faire les révisions de mes Ferrari. Maintenant je les fais moi-même. De plus avec la réforme fiscale, je ne peux partir que 5 fois en vacances par an au lieu de 6 l'année dernière... Sérieusement, jusqu'où vais-je devoir pousser le vice et la démesure pour que vous rendiez compte que c'est du second degré... Bonne journée !
a écrit le 15/12/2012 à 14:42 :
Il y a déjà eu bien des serments de ce type. Puis après confronté à la réalité, on voit le résultat. Tant que ce n'est pas la faillite, il y a de l'espoir...
a écrit le 15/12/2012 à 13:29 :
Pour relancer la compétitivité il faut bien sûr relancer la productivité, ce qui est en passe d'être fait, mais en même temps baisser d'autant les salaires (conséquents) du personnel, c'est pas demain la veille, mais à terme ça sera obligatoire si l'on ne veut pas voir la compagnie sombrer...
Réponse de le 15/12/2012 à 23:17 :
Faut dire la vérité enfin aux gens qui ne sont ps dans l'entreprise . Les pilotes sont payés très cher c'est vrai mis ne représentent qu'une petite partie de l'ensemble des salariés. Je ne sais pas s'ils coûtent plus cher que ceux de british, de luftansa ou des cies américaines. Si quelqu'un a des données on est preneur . Concernant le personnel au sol, mis à part une poignée de cadres sup, les salaires ne sont pas hors norme .
Je n'ai rien a cacher : 25 ans d'snciennete, environ 50 heures par semaine, un énorme budget à gérer , 2800 euros net par moi. Est ce délirant ? Je ne sais pas car ne connaît pas les grilles salariales des autres grandes entreprises françaises . Quelqu'un peux me dire par rapport aux autres ? Merci
a écrit le 15/12/2012 à 11:13 :
Mais oui, mais oui !!!!
Compte dessu est boie de l'eau..
Cette OPA, vous l'a voulez a coeur joie, mais malheureusment pour vous personne en veut..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :